PSA : Un nouveau directeur pour l'usine de moteurs de Douvrin

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

PSA : Un nouveau directeur pour l'usine de moteurs de Douvrin


Après quatorze mois sur le site, le directeur de la Française de mécanique, Christophe Montavon, est en route pour prendre la direction de la production de l'usine PSA de Sochaux.



Fils d'ouvrier de Sochaux et né à Sochaux, c'est un retour aux sources pour Christophe Montavon qui quitte l'usine de Douvrin alors que celle-ci entre dans une phase très exposée ces derniers temps puisqu'à ses côtés pourrait se retrouver prochainement une usine de batteries pour véhicules électriques. Il sera remplacé par Olivier Roffidal, 58 ans, est natif des Ardennes, qui a effectué tout son parcours au sein du Groupe PSA où il a, notamment, été directeur de la qualité de DongFeng Peugeot Citroën Automobiles à Wuhan et qu'il a quitté en Octobre 2019 avant de mener une mission en France jusqu'en Mars 2020.


Olivier Roffidal prend donc la tête d'une usine qui a vu sa superficie se réduire de 140 hectares à 40 hectares et dont les bâtiments qui ne sont plus utilisés devront être vidés d'ici la fin de cette année. C'est donc une usine nettement plus compacte qu'Olivier Roffidal va diriger avec un objectif d'être plus compétitive « Nous devons maintenant tirer le maximum d’efficience du compactage. Douvrin est une usine à taille humaine, des relations de travail très cordiales. Et elle produit les trois moteurs principaux du groupe. Elle est même fournisseur unique pour le moteur EP. » déclare ainsi le nouveau Directeur de l'usine tout en précisant qu'« un travail d’amélioration de la performance du site qui lui permette de redevenir compétitif ». Pour Olivier Roffidal, « l’orientation est plutôt bonne. Mon challenge est de continuer dans cette dynamique de progrès et de compétitivité par rapport à nos autres compétiteurs du groupe. L’objectif est d’être un site de référence, aller chercher l’excellence. » Avec un principe « C'est la continuité de ce qu’a entrepris Christophe Montavon. En fonction de nos parcours, on apporte un regard nouveau sur un certain nombre de points. Et l’industrie est continuellement en mouvement. On trouve de nouveaux gisements de performance qu’il ne faut pas rater. »


L'usine de Douvrin bénéficie actuellement d'un niveau de charge suffisante mais les conséquences du Brexit et du Coronavirus pourrait peser sur son activité future.



















152 vues