PSA investit 20 millions d'€ dans son usine de Vesoul

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

PSA investit 20 millions d'€ dans son usine de Vesoul



Cela avait été l’un des engagements forts lors de la négociation de l’accord sur le temps de travail : 30 embauches ont été réalisées. Et 20 M€ vont être investis sur 3 ans pour pérenniser le site de PSA-Vesoul en contrepartie de l’accroissement du temps de travail. Celui-ci est passé de 35 heures hebdomadaires à 37 heures et 45 minutes au 1er septembre dernier.

À l’heure du bilan de l’année 2018, les bonnes nouvelles s’accumulent donc sur le site vésulien. Aussi bien au niveau des investissements que des perspectives d’embauches. Tour d’horizon des annonces faites lors du dernier CSE (comité économique et social).

20 M€ sur trois ans

Lors de la dernière réunion du comité économique et social, la répartition de l’investissement de 20 M€, promise dans le cadre de l’accord sur le temps de travail, a ainsi été dévoilée. 9 M€ en 2019, 8 M€ en 2020 et 3 M€ en 2021 seront exclusivement consacrés à la réorganisation de l’activité « picking », autrement dit la préparation de commandes. « Toute l’activité, actuellement scindée au sein de deux bâtiments, sera rapatriée au sein du bâtiment nord. Sont inclus également des investissements en machines », détaille Jean-Paul Guy, délégué CFTC, siégeant au sein du CSE. Tout ceci permettra « de gagner en efficacité et de pérenniser le site »

Des recrutements à venir

En outre, 10 M€ seront investis sur le projet PHEV (plug-in hybrid electric vehicle). Le site de Vesoul a obtenu un marché de fabrication de pièces pour ces nouveaux véhicules conçus à Sochaux. « C’est une première et ça nécessitera le recrutement de 100 personnes », se réjouit également le délégué CFTC. La phase de préparation est déjà lancée (réorganisation de la fabrication, implantation des robots et formation des opérateurs).

30 embauches en CDI

Sur le front de l’emploi, 30 embauches en CDI ont été réalisées parmi les 550 intérimaires. Dix ont été entérinées en octobre, en novembre et en décembre. « Il s’agit de 21 hommes et 9 femmes, de 20 à 50 ans, ayant entre 10 et 30 mois d’ancienneté au sein de l’entreprise », précise Jean-Paul Guy. Vingt-cinq embauches seront également réalisées en 2019 et le même nombre en 2020. « Il n’y avait pas eu d’embauches depuis 2011 sur le site », signale-t-il.

Demande de primes

Le délégué syndical pronostique aussi « une année 2018 de tous les records pour le groupe et par conséquent, une prime d’intéressement au moins égale à celle de l’an dernier. » Suite aux déclarations du président Macron, il a ainsi écrit au directeur des ressources humaines de PSA France afin de lui demander « une prime de fin d’année, pour tous les salariés, de 1 000 €. » Enfin, à propos de la prime variable promise dans l’accord sur la réduction du temps de travail à Vesoul, « la CFTC sera vigilante quant aux critères d’obtention fixés ».

Trois jours chômés fin décembre

Deux jours de congés ont été recommandés aux salariés les 24 et 31 décembre. Trois jours sont également chômés les 26, 27 et 28 décembre. Des mesures de gestion des stocks par la variable d’ajustement des salariés qui ne satisfont pas la CFTC. « On a demandé que la direction lisse mieux cette gestion afin de ne pas avoir recours aux jours chômés », partage Jean-Paul Guy.

Bien-être au travail

Un accord sur la qualité de vie au travail a été signé au niveau national. Il s’appliquera sur tous les sites. Tandis que la CFTC a également demandé que la banque nationale de jours RTT au sein du groupe, pour enfant malade, soit étendue aux aidants familiaux.


Source : https://www.estrepublicain.fr/actualite/2018/12/27/vesoul-psa-va-investir-20-m-sur-trois-ans

92 vues