top of page

Les actualités Citroën 

Paroles de Citroëniste : Quand la Citroën C5 X rencontre la Citroën C6


La Citroën C5 X face à la Citroën C6 et la Citroën CX

Nouvelle rubrique sur le site, Passionnément Citroën vous donne la parole pour que vous puissiez nous parler de votre passion pour Citroën avec une parole libre sur le sujet qui vous intéresse.  Qu'il s'agisse de l'essai d'une Citroën récente ou ancienne, de votre passion pour la Marque, Paroles de Citroëniste est votre rubrique. Aujourd'hui, Christian nous parle de sa Citroën C5 X  qu’il possède depuis quelques mois et qui totalise déjà 27 000 kilomètres. 

Après avoir roulé en berline pendant de nombreuses années, ma dernière étant une C6 de 17 ans commençait à montrer des signes de vieillissement. En 2021 j'ai donc opté pour le SUV Citroën C5 Aircross hybride rechargeable” avant d’être rapidement conquis par la nouvelle C5 X qui, pour Christian, “ne ressemble à aucune autre. Les proportions sont idéales et le fait d’être une berline surélevée ne me choque pas, contrairement à la C4 dont le rapport hauteur/largeur m’a toujours heurté”.  En Octobre 2022, Christian cède et prend une C5 X Shine pack hybride rechargeable totalisant 2500 km, toutes options, dont le toit ouvrant en verre après avoir eu une belle offre de reprise pour son C5 Aircross. 


En un peu plus d’un an, Christian a parcouru 27 000 kilomètres au volant de la C5 X qui lui “a redonné le plaisir procuré par la C6, que je possède toujours, et passant régulièrement de l'une à l'autre, je peux comparer et mesurer l'évolution en 15 ans, chacune représentant deux époques différentes”. L’occasion de faire un comparatif entre ces deux grandes Citroën qui suivent une longue lignée de berline haut de gamme des chevrons.  

La Citroën C6 de face avant

Style extérieur

Pour Christian, “Extérieurement, il n'y a aucun doute, ce sont bien des Citroën, elles ne ressemblent à aucune autre auto, si ce n'est aux CX qu'elles ont toutes les deux dans leurs gènes (je possède également une CX25 RD Turbo2). Ce sont deux grandes berlines au design fluide, mais avec un caractère très différent. Autant la C6 est lisse et en impose façon limousine, la C5X est sculptée, avec un profil plutôt élancé, surélevé façon SUV, mais dynamique voire même audacieuse. Un élément saute aux yeux des connaisseurs, le porte à faux des grandes Citroën se retrouve à l'arrière. Malgré ce blasphème, les proportions sont idéales et le fait d’être une berline surélevée, avec les codes des SUV. La partie arrière se révèle la plus travaillée avec ses larges passages de roue est équipée d'un double becquet du plus bel effet, quand la C6 escamote le sien à l'arrêt. Son profil très fuyant, dont elle a hérité de ses devancières, offre enfin ce qu'on est en droit d'attendre de cette configuration, ce hayon que ses ascendantes ne proposaient pas, devant se contenter d'une malle à l'accès plus que moyen. La C5 X ne cache donc pas ses ambitions familiales sous des airs de break de chasse avec un vrai coffre gigantesque de presque 500 litres qui passe à 1500 litres banquettes rabattues.” Avantage C5X pour l’extérieur donc. 

 

Style intérieur

Christian regrette l’intérieur sombre de la C5 X alors que sa C6 dispose d’un intérieur beige Méteil.  Cependant, pour lui, “le tableau de bord est le digne héritier des grandes Citroën, dégageant totalement la visibilité avant. La tablette 12", haute définition et sensitive, est consultable d'un simple coup d'œil, puisque placée au-dessus de la console centrale. Concernant la petite taille du compteur numérique, elle ne me gêne absolument pas, puisque toutes les informations, y compris celle du GPS, sont projetées sur le pare-brise donnant la perception d’avoir une tablette de 21 "en lévitation" devant la voiture, sans quitter la route des yeux.”  Cependant, il regrette quelques éléments notamment le ë-toggle pour la commande de boîte de vitesses qu’il ne trouve pas intuitif quant aux palettes derrières le volant, elles n’ont jamais été utilisées.  


En ce qui concerne l’habitabilité, Christian remarque que, “l'espace aux coudes à l’avant est plus contenu que la C6” mais la C5 X conserve, aux places arrière “un espace gigantesque pour les jambes, qu'offrent peu de voitures modernes, tout en conservant une large assise”


La famille des grandes Citroën avec la Traction, la CX, la C6 et la Citroën C5 X

Sur la route

S’il est un des points forts de Citroën, c’est bien son confort et, s’il est bien un regret que partage nombre de Citroëniste, c’est l’abandon des fameuses suspensions hydrauliques remplacée, sur la C5 X, par des butées hydrauliques progressives, pilotées sur cette version hybride.  

La comparaison entre la C6 dotée de l’hydractive et de la C5 X permet donc d’avoir une lecture objective du niveau de confort proposée par la dernière grande berline aux chevrons?  Pour Christian, “Le confort des sièges "Advanced comfort" en cuir est remarquable …certes en cuir, mais loin de la qualité pleine peau de la C6 qui se prévalait d'être dignement appelé "sellerie cuir". Leurs commandes électriques sont ergonomiques, placées sur le flanc (c'est un gros avantage face à la C6 qui les a sur la portière) ils sont climatisés, chauffants, ventilés, disposant d'une fonction massage multipoint étonnante et d'un réglage lombaire dont la position est réglable en profondeur et de bas en haut du dossier. Malheureusement, aucune de ces fonctions n'est disponible aux places arrière, qui ne sont même pas chauffantes contrairement à la C6. Également, sur une voiture se voulant haut de gamme, l'absence d'accoudoirs centrale réglable à l'avant et d'un grand vide-poche digne de ce nom est inacceptable, La C6 et la C5 Aircross en sont équipées. Coté moquettes, celle de C5 X, noir de chez noir est peu qualitative, salissantes à souhait comparer à la superbe, épaisse façon Hilton, traiter scotch Guard très facile à entretenir et qui ne retient aucune salissure de la C6”.  Avantage donc à la C6 pour la finition Pullman.


Enfin, arrive le moment crucial, celui des suspensions… “J'étais persuadé qu'aucune suspension métallique ne pouvait rivaliser et être aussi performante que l'hydraulique. Mais voilà, après l'Aircross qui m'a presque convaincu, je suis bluffé par la version pilotée de la C5X et je ne peux que constater que Citroën y est arrivé. Possédant plusieurs hydrauliques, il m'est facile, sur un même trajet, de comparer leurs performances. L'hydraulique de la Cx est de loin le plus souple, et digère sans broncher tous les aléas des routes périgourdines, qui mettent à dure épreuve les suspensions. Mais il faut avoir l'estomac bien en place puisque cette faculté de tout gommer entraîne malheureusement un mouvement tout en douceur, ondulatoire, comme avec une petite houle, effet bien connu. Ses sièges plus fermes et maintenant mieux que ceux de la DS avec un contrôle de ces mouvements rigoureux par des barres stabilisatrices plus fermes limitent déjà ce risque. Puis la fée électronique sur L'hydractive Amvar de la C6, gomma totalement ce problème de nausée, mais pour un coût industriel aujourd'hui exorbitant. Pour faire simple, la C5 X est aussi confortable que la C6, voire mieux sur certains points, comme les déformations accidentelles de la chaussée ou les fondrières, où la C6 ne réussit toujours pas à éliminer le fameux coup de raquette dû à l'amortissement brutal dû au retour hydraulique de vérins.  Pour ceux qui préfère un roulage plus ferme, le mode sport transforme la voiture en voiture allemande, mais avec des sièges bien plus confortables, et si on apprécie le ouaté de l'hydraulique, le mode confort va rétablir l'effet bateau, mais attention, dès que la route devient sinueuse ou dégradée, l'amortissement variable reprend la main automatiquement.”



En ce qui concerne la conduite, Christian considère que la prise en main de la C5 X PHEV a été rapide avec une position de conduite idéale.  Au volant,  la magie s’opère... “nous sommes dans un silence de cathédrale, on roule sans aucun bruit parasite intérieur, comme extérieur, grâce aux vitrages feuilletés, les bruits de roulement sont extrêmement bien filtrés (mieux que la C6). Lorsque le moteur thermique s’ébroue, il ne trouble absolument pas ce salon sur quatre roues. Il n’y a qu’en montant dans les tours qu’il devient audible, mais pas désagréable, c’est dans ces moments-là que je regrette le doux feulement du V6 de la C6. Le passage des rapports et le passage en hybridation sont imperceptibles, hors lors d'un ralentissement brutal où l’on perçoit un léger à-coup. La direction est précise et le freinage facile à doser et puissant. Je ne comprends pas les remarques des essayeurs qui ressentiraient, dans la pédale de frein, un manque de progressivité, et une direction pas d’une précision de conduite chirurgicale. Je ne l'ai jamais ressenti en 27 000 km” Avantage C5X..


Enfin, le moteur de la Citroën C5 x hybride rechargeable de 225 chevaux n’a rien à voir avec le V6 de la Citroën C6 développant, lui, 204 chevaux mais, pour autant, là aussi, la C5 X montre l’avantage de la modernité car, selon Christian, “hors les remarques sur sa sonorité à haut régime, il n'y a rien à redire. La comparaison avec le V6 de la C6 de 204 cv et les 225 de la C5 X, est à l'avantage de cette dernière. Nettement plus réactif, son couple est instantané et lors des accélérations, la voiture bondit littéralement, les dépassements deviennent juste une anecdote, surtout qu'elle est bien moins lourde et beaucoup moins pataude que sa devancière qui était taillée pour les autoroutes. Venons-en à l'hybride rechargeable. Éliminons le problème de recharge, je ne suis pas concerné car habitant dans une maison individuelle. Pour les déplacements quotidiens, les 32 à 50 km d'autonomie (différence entre l'hiver et l'été) sont largement suffisants et hors un ou deux déplacements mensuels dépassant ce kilométrage, je suis toujours en mode électrique. Lorsque j'ai à réaliser un déplacement inférieur à 100 km, dès le départ je sélectionne le mode hybride et la voiture régule d'elle-même les moments idéals d'hybridation. Pour de plus longues distances, il faut renseigner le GPS sur la destination aller-retour et le système va moduler l'hybridation jusqu'à 450 km avec une moyenne de consommation de 5 l/100 et ensuite il privilégie le thermique conservant une légère hybridation avec une conso autour de 6,5 l/100. Ma moyenne réalisée sur les 27 000 km est de 3,8 litres en comparaison aux 7 litres sur autoroute et 8 litres en déplacement quotidien avec une moyenne de 7,2 litres pour la C6 sur 230 000 km.. Il n'y a pas photo.”


Mots-clés :

4 770 vues33 commentaires

Posts similaires

Voir tout

33 Comments


Bravo Mr Brochard…quelle belle collection…reportage magnifique,,

Merci de ns avoir présenter votre collection.👍👋👋 moi j ai eu 19 Citroën ..

De la CX 1978, ã ma dernière voiture que j ai gardée la C6 241 ch V6

Exclusive…

J ai essayé la C5 X. , une toute petite heure ….seulement.!! Hélas….

Bref ..j ai trouvé bien, très moderne surtout .le numérique ..confort bien,

Mais je trouve que la finition du modèle essayée …n est pas aussi luxueux

Que la finition de la C6 exclusive…….surtout que sur la C5X le toit ouvrant

Ne s ouvre qu à moitié …( honteux idem chez Ds)....cette voiture est belle et réussie…

Mais j ai fait plus de 550 000kms en C6…. ( j e…


Like
Replying to

Honteux le toit ouvrant sur le C5x !!! j'ai ce gadget, qui ne sert à rien depuis que la climatisation existe, sur les deux, certes sur le C5x, il ne s'ouvre pas en totalité, mais l'espace vitré est panoramique vers les places arrière et surtout traité athermique permettant de l'utiliser découvert par grand soleil, donnant une luminosité permanente exceptionnelle dans l'habitacle. La C6 ne se découvre que pour les places avant et par grand soleil, faut l'occulter pour ne pas avoir le rayonnement sur la tête. 

Photos C6




Photos C5x





Vous chercher à lui trouver des défauts qu'elle n'a pas Mr Berton.

Like

Jérémy
Jérémy
Feb 01
Replying to

😂

Like

Bravo à Christian pour cette remarquable analyse de la C5 X.

Cependant la C6 avait une classe que n'a malheureusement pas la C5, même s'il elle en impose aussi. Le prototype de la C6 , la Lignage était sublime, surtout l'intérieur et sa planche de bord en particulier. Celle de la C6 était vraiment horrible.!.... Bonne chance à la C5 X qui malheureusement ne semble pas faire un carton.....même en chine ou elle était destinée en premier. ...!

Like

Citrofan
Citrofan
Jan 30

Merci pour cet exposé sur deux grandes Citroën

Comparer la C5 X à la C6 confirme bien pour moi que le chiffre n’a plus le même signification ce qui est un peu perturbant pour la clientèle , un C3 aircross qui devrait plus être C4 aircross etc …


Like

Bonjour !

Très bon commentaires résumant à 90% mon constat de propriétaire de c5x.

J'ai eu 3 CX ,2 XM,des Picasso entre parenthèses le Picasso 2 était celui que j'ai trouvé le plus confortable,et avant la C5X j'ai un Ds7 que je n'ai pas trouvé très confortable..cela n'engage que moi..

Oui! La c5x est très confortable, relativement économique, à suivre..

Pour la partie construction à l'étranger (Chine) je doit faire remarquer que beaucoup de composants, pouvant aller jusqu'à plus de 50% d'un véhicule fabriqué en France proviennent de ces pays..

Même si j'aurais aimé qu'elle soit fabriquée chez nous.


Like
Replying to

Tout à fait d'accord avec vous. Je compléterais même que s'il fallait tenir compte de l'origine des produits que l'on achète, on ne posséderait pas grand chose.

Oui, la C6 était fabriquée en France et quand on voit la manière dont elle a été traitée par la presse Automobile et le peu d'entrain, que ces bons Français donneurs de leçon, à l' acheter... ça me laisse sonjeur. Personnellement je l'ai acheté et la possède toujours. J'achète d'abord la marque puisqu'elle m'apporte ce que j' attend d'un véhicule moderne, sécurité, confort et praticité. Elle est sortie de le R&D Citroën et en a toutes les gênes. Le reste.... J. M. F

Like
bottom of page