top of page

Les actualités Citroën 

Les Agents Citroën mécontents

Dernière mise à jour : 11 févr. 2021


Engagé dans un bras de fer avec le constructeur, le Groupement National des Agents Citroën (GNAC) alerte sur les conditions de rémunération du réseau liées à la vente de VN. Une politique commerciale en débats. Malgré 65 000 véhicules neufs vendus, en 2020, les Agents Citroën ne sont pas considérés à la hauteur de leurs efforts, de leurs investissements, et de leurs compétences, estiment les représentants du GNAC. « Notre point de désaccord porte sur la rémunération à la juste valeur de notre travail. »

Dans les faits, un Agent Citroën perçoit une commission moyenne de 200 euros sur la vente d’une voiture neuve, soit entre 0,95 % et 1,6 % du prix de vente final ! « Même lorsque les performances commerciales sont atteintes sur l’année, la rémunération ne correspond pas à notre professionnalisme pour promouvoir, faire les essais, vendre, et livrer les véhicules neufs », explique Denis Baeza, président du Groupement National des Agents Citroën.

Vincent Brunel, Président de la Direction Régionale des Agents Citroën de Bordeaux, indique :


« Ce mardi 26 Janvier dernier, les Agents Citroën étaient invités par leur Directeur Régional pour la présentation des objectifs qui leurs étaient destinés pour l’année 2021. Sur les 345 agents que compte la direction régionale de Bordeaux, seuls une quarantaine se sont connectés à l’audio, signe d’un malaise profond entre la marque et son réseau d’agents.

En 2012, le premier constructeur automobile français avait demandé à son réseau de faire des efforts financiers pour remonter la pente...Le Groupe PSA avait dévoilé l’ampleur de ses difficultés financières, avec de lourdes pertes liées à la morosité des marchés européens qui l’avait conduit à tailler dans ses effectifs et ses investissements.

Il en est de même pour les Agents aujourd’hui…

Les réseaux de concessionnaires et d’agents se sont donc mobilisés et ont participé à l’effort de Guerre pur sauver cette marque Citroën tant appréciée du peuple français.

Mais aujourd’hui, la donne a changé ! Les rémunérations proposées pour la vente de véhicules neufs sont clairement sous évaluées et ne sont plus en phase avec les investissements demandés par le constructeur. Ainsi, les Agents Citroën ne sont, pour l’instant, pas prêt à signer la politique commerciale du constructeur, tout simplement parce qu’elle les mettrait en difficulté.

Alors même que le Groupe PSA annonce des résultats historiques, le réseau est encore pressurisé face à des investissements de plus en plus importants (nouvelle image de Marque, bornes électriques, formations, abonnements, etc)

Notre rôle de chef d’entreprise, en bon père de famille, est de dire STOP

Nous qui sommes des générations d’Agents passionnés par Citroën, si nous n’arrêtons pas l’hémorragie, les générations futures ne parviendront pas à vivre de ce métier !

La vente de véhicules neufs n’est plus rémunérée à sa juste valeur. Imaginez que sur les 345 agents de la direction régionale de Bordeaux, seuls dix agents ont participé aux Journées Portes Ouvertes de Janvier ! Nous représentons 30 % des ventes de véhicules neufs, à particuliers, pour Citroën en France, si la marque ne fait pas d’efforts, les agents mettront les ventes de véhicules neufs en deuxième plan !


Et dire qu’André Citroën disait « Mais la pierre angulaire de l’édifice que nous bâtissons, c’est notre réseau d’Agents. Vous savez à quel point il me tient à cœur l’active et cordiale collaboration avec nos Agents... » Quelle déception est la nôtre aujourd’hui de voir les paroles d’André Citroën si méprisées. Nous appelons la marque à réagir en faisant honneur à son fondateur et en se posant comme question « quelle solution aurait-il pris face à la réalité actuelle ?»

Vincent Brunel,

Président de la Direction Régionale

des Agents Citroën de Bordeaux »

Espérons qu’une solution soit rapidement trouvée entre la marque et son réseau d’agents dans une année importante pour Citroën avec la commercialisation de nouvelle C4 qui signe le retour de la marque dans le segment des berlines compactes et qui doit lui permettre de gagner des parts de marché.

11 181 vues5 commentaires

5 Comments


... Et quand le réseau sera amoindri , "on" vendra moins de voiture .

C'est le réseau qui vend donc qui fait vivre la marque .

Pardon , j'allais oublier , les ventes se font en ligne maintenant (!) ; mais pour la reprise , c'est un peu difficile ...

Like

Cette fronde devrait interroger l'ensemble des dirigeants des grandes entreprises. A force de concentration pour "optimiser", "générer des gains de productivité" etc. les directions éloignées de leur "base", sont déconnectées de leurs équipes de terrain, qui subissent les injonctions venues d'en haut.

La théorie du ruissellement si chère à notre Président, s'arrête surtout au niveau des actionnaires et des cadres dirigeants... Et s'assèche très vite, profitant même, très peu (oxymore) aux consommateurs.

Aussi, en ces temps de concurrence acharnée, où les volumes se réduisent, les répercussions sur les salaires se ressentent, les marges diminuent, les frais de fonctionnement des concession s'alourdissent, la pression des constructeurs augmente (objectifs de vente, de placements de services, clients plus avisés et "zappeurs"etc.) , bref…

Like

Citrofan
Citrofan
Feb 11, 2021

Attention je n’ai pas rejeté la faute sur Peugeot ou Opel mais sur les choix du haut de la pyramide

Les conditions de départ données pour la conception d’un nouveau véhicule sont différentes pour Citroën et Peugeot c’est un fait prouvé et bien sûr qui a le handicape dans l’histoire?

Vincent Cobee fait ce qu’il peut mais s’il a des restrictions à gérer elles sont bien là et doit faire avec de toute façon si quelqu’un essaye de dévier du plan il est remercié vite fait je pense.

Like

thierry d.
thierry d.
Feb 10, 2021

Je ne peux pas partager l'avis sur le sacrifice demandé aux concessionnaires CITROEN par sacrifice de la marque.

Déjà parce qu'il faudrait connaitre les conditions imposées à PEUGEOT et OPEL pour comparatif.

Et surtout, parce que cela fait très et trop longtemps que l'on n'écoute pas assez / jamais l'avis des concessionnaires au design et à la Direction.

Quand on demande au réseau CITROEN de scinder DS / CITROEN pour vendre des DS agés, non revouvellés, on demande un effort financier qui devrait être récompensé déjà.

Mais quand LINDA JACKSON se plaint du nombre de ventes de CACTUS alors que le réseau s'en prend plein la tête sur cette voiture là, on atteint un sommet quelque part dans la comm"…

Like

Citrofan
Citrofan
Feb 10, 2021

La politique voulu par PSA a l’encontre de Citroën est de serrer les ceintures, celles au niveau de la conception/Fabrication obligeant Citroën à faire certaine concession sur la qualité des matériaux, au niveau on le voit des personnels agents/concessionnaires en les récompensant au lance pierre pour autant les Citroën ne sont pas offertes le but étant de faire de la marge. Comme je l’ai déjà dit Citroën est libre dans un ghetto imposé par PSA! Et c’est de ce point de vue à des lieux et des lieux de l’état d’esprit du créateur de la marque

Le plus désolant est que ça ne semble créer aucun sentiment de culpabilité à C T qui a choisi de sacrifier Citroën dans la…

Like
bottom of page