top of page

Les actualités Citroën 

L'usine de Saragosse reçoit un investissement de 230 millions d'Euros


passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen, opel, usine, saragosse, figueruelas, 2021

L'usine de Saragosse, dans laquelle sont fabriqués les Opel Corsa, Crossland et le Citroën C3 Aircross, va connaître un lourd investissement afin de l'adapter à la production de voitures électriques. Ainsi, ce sont quelques 230 millions d'€ qui seront investis par Stellantis afin de mettre à jour la ligne 1 de l'usine pour la fabrication de modèles électriques.

C'est le directeur de l'usine, Juan Antonio Muñoz Codina, qui a annoncé cet investissement. A cet effet, il déclare "Dans les deux, trois ou quatre prochaines années, l'usine fabriquera de nouveaux véhicules et il faudra s'adapter à la nouvelle réalité. Il faut penser que dans la ligne 1 (C3 Aircross et Crossland X) le pourcentage de véhicules électriques qui seront fabriqués dans quelques années sera bien plus important que l'actuel"

C'est ici que l'information prend tout son sens puisque les deux SUV urbains fabriqués dans l'usine arrivent à leur mi-vie et qu'ils leur restent 2-3 ans d'existence sur les marchés.


Cet investissement est la promesse de nouveaux modèles pour l'usine de Saragosse qui se montre confiante dans l'avenir. Juan Antonio Muñoz Codina souligne «Je ne vois aucune menace pour Saragosse, bien au contraire. Saragosse va jouer un rôle très important dans le monde automobile de Stellantis, elle est dans le classement des mieux placées, car elle a bien fait les choses »


L'usine, qui s'attend à perdre quelques 14 000 unités en raison de la pénurie de composants électroniques, après une année 2020 marquée par le confinement, se veut néanmoins rassurante sur l'avenir notamment parce qu'elle a montée une équipe d'ingénierie qui travaille déjà sur le développement de composants alternatifs. L'objectif étant de pouvoir monter un composant différent et alternatif afin de ne pas avoir une dépendance trop élevé à des fournisseurs incapables de livrer et donc d'alléger d'éventuelles pertes de production.


Juan Antonio Muñoz Codina indique que "dans quelques mois, nous pourrons avoir une plus grande marge de manœuvre" sur ces composants avec l'espoir de limiter l'impact de plus possible. Et, malgré ces vents contraires, la direction de l'usine s'attend à produire davantage en 2021 qu'en 2020 et 2019.

237 vues2 commentaires
bottom of page