Essai longue durée du nouveau Citroën Berlingo : Partie 2



Après près de 4000 kilomètres au volant du nouveau Citroën Berlingo, il est temps de faire le compte rendu d'un essai très longue durée qui peut se résumer en un mot : Incroyable.

Après avoir fait un compte rendu de l'essai sur l'autoroute, voici le temps de découvrir le Berlingo sur les petites routes.



2.Sur les délicieuses routes d'Ardèche :

Sorti de l'autoroute, l'Ardèche dévoile ses paysages, les routes se font plus étroites, plus sinueuses, la nature reprend ses droits...le spectacle commence. Et c'est un autre Berlingo qui se dévoile.

Si sur ces délicieuses routes d'Ardèche, le Berlingo fait toujours étalage du meilleur confort, il y ajoute une dose de dynamisme très surprenant. En effet, il ne prend pas trop de roulis malgré sa hauteur importante, il est parfaitement stable malgré un revêtement qui, lui, ne l'est pas. J'ai été maintes fois surpris de prendre du plaisir à manier le Berlingo dans les petites routes sinueuses et de m'amuser à repousser les limites qui étaient très loin d'être atteintes.

Quelque soit le profil de la route le nouveau moteur 1,5 Hdi 130 se révèle performant et la boîte sait se montrer dynamique en rétrogradant au bon moment. Jamais le Berlingo n'a été en difficulté, passant partout avec une facilité déconcertante. Que ce soit sur les nationales, sur les départementales, en montée, dans les bouchons, le Berlingo déploie une prestation parfaite faite de douceur, de confort, de volonté et de dynamisme.


Les petites routes départementales à allure réduite sont également l'occasion de faire le point sur les qualités et les défauts de l'habitacle de ce Berlingo. Je vous ferai l'impasse sur l'habitabilité et la modularité qui, vous le savez, sont au top mais ma femme et moi avons pu observer attentivement l'habitacle. Un point positif pour le conducteur mais négatif pour le passager avant est la position de l'écran légèrement tourné le conducteur. D'où le côté positif avec un écran parfaitement situé mais d'où le côté négatif puisque le passager avant est obligé de se déporter pour avoir accès à toutes les fonctionnalités de l'écran tactile puisqu'il ne le voit pas correctement. Je fait remarquer aussi la position trop basse de l'allume cigare situé tout en bas de la console et donc inatteignable pour le conducteur en conduite, de même, la prise électrique très pratique, se révèle difficile d'accès car situé sur le côté passager de la console.

En ville, le Berlingo fait preuve d'une excellente maniabilité grâce à sa direction très douce et assistée à basse vitesse et à l'excellente boîte EAT8. Permettant d'évoluer à basse vitesse sans accélérer, la boîte offre au conducteur la possibilité de se concentrer sur les manœuvres sans gérer l'accélération. Équipé d'une caméra de recul avec vision à 360, garer le Berlingo ne pose aucun problème. Tout au plus peut-on reprocher la relative lenteur de l'écran tactile à revenir à revenir à mode initial après avoir affiché la vue de la caméra, il faut toujours 2 à 3 secondes avant que l'écran n'affiche les fonctions précédentes.

J'ai pu apprécier la lunette arrière ouvrante qui donne accès au coffre dans son ensemble et qui évite d'ouvrir le hayon qui se révèle par aillejurs beaucoup trop lourd. En prenant des photos, j'ai remarqué que le hayon ne proposait pas de partie inférieure en plastique comme sur nombre de modèles récents. C'est dommage car le plastique offre l'avantage d'un poids réduit et de coûts de réparation moindre en cas de choc.



J'ai également très apprécié l'ouverture des portes arrières coulissantes qui ne prennent pas de places dans les parkings et offrent un accès des plus aisés aux enfants pour s'installer. Seul bémol : leur poids un peu élevé qui donnait des sueurs froides à mon fils pour refermer sa porte...

J'ai adoré le modutop qui permet d'avoir, en plus de la capucine, une arche pouvant contenir quelques affaires et donnant accès à l'espace de rangement situé à l'arrière. Doté d'une rampe de leds, cette arche a été très précieuse la nuit pour m'offrir un éclairage d'appoint qui m'a permis de lutter efficacement contre le manque de lumière. Cet éclairage, dont l'intensité peut être régler via l'ecran tactile, était véritablement appréciable.

Je ne vous parlerai pas des plastiques durs de l'habitacle car cela n'a pas beaucoup de sens. Toujours est-il que l'assemblage n'a montré aucune faiblesse et aucun bruit de rossignol ne s'est fait entendre.


Conclusion de l'essai :

En conclusion, le Berlingo est une formidable voiture à vivre qui répondra présente à quasiment toutes vos envies. Confortable, silencieux, performante, habitable et très bien équipé dans cette finition Shine, le Berlingo quitte vraiment l'univers des utilitaires pour se rapprocher des SUV ou autres monospaces qui n'ont qu'un style moins cubique à répondre face aux excellentes qualités du Berlingo. Et le Berlingo pourra toujours leur répondre que, lui, n'a pas besoin d'un coffre de toit pour engloutir toutes les affaires de la famille.

Reste la question du tarif : Est-ce que 33 000€ pour la finition Shine est trop cher ? Pour moi clairement non quand on remarque d'un C4 Spacetourer équipé du même moteur en EAT6 et des mêmes équipements s'affiche 3000€ de plus sans offrir autant d'habitabilité que le Berlingo. Mais je répondrai également oui car je trouve dommage que, pour ce tarif, nous nous retrouvons avec un combiné d'instrumentation repris des C3 et C3 Aircross.

Pour finir, j'ai été complètement emballé par ce Berlingo tout au long de ces trois semaines en sa compagnie. Tellement emballé que j'avais peur d'écrire l'article, craignant d'être trop élogieux et de paraître insincère voulant remercie Citroën du prêt de la voiture par un article replis de qualités. Mais je vous l'assure, j'ai tenté de rester le plus objectif possible, mettant la passion envers la marque de côté pour tester et juger ce Berlingo de la façon la plus neutre possible mais je dois me faire à cette conclusion simple : le Berlingo m'a véritablement emballé.

360 vues2 commentaires

Passionnément Citroën - 2020  - Nous contacter

Clause de non-responsabilité de traduction 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon