top of page

Les actualités Citroën 

[Essai complet] Citroën C5 Aircross Hybrid 136 : une vraie réussite


Le Citroën C5 Aircross Hybrid 136 sur les routes d'essai

Après les versions hybrides rechargeables 180 et 225 chevaux, le C5 Aircross est la première Citroën à recevoir le tout nouveau moteur Puretech légèrement hybridé qui développe une puissance de 136 chevaux. Que penser de cette version qui vient enrichir la gamme et qui donne accès aux motorisations électrifiées ? Réponse dans cet essai.

Un moteur Puretech revu

Pour développer cette nouvelle offre hybride, le groupe Stellantis s’est associée avec Punch Powertrain qui a développé une nouvelle boîte automatique double embrayage à 6 rapports dans laquelle un moteur électrique a pris place permettant, sur de courtes distances de déplacer le véhicule avec, à la clé, un gain en consommation et en émission de CO². Cette nouvelle boîte automatique est associée à un moteur 1.2 Puretech largement revu, 40% des pièces sont nouvelles et qui, surtout, s’équipe d’une chaîne de distribution en lieu et place de la si décriée et si problématique courroie baignant dans l’huile. Ce nouveau moteur développe une puissance de 136 chevaux, très légèrement supérieure au moteur précédent donc pour un couple de 230 Nm identique à la génération précédente. Enfin, ce nouveau moteur fait appel à un cycle miller ce qui est bénéfique pour son rendement et contribue à réduire les émissions de CO².


L’ensemble est complété par une petite batterie de 48 volts d’une capacité de 0.432 kWh installée sous le siège avant gauche et qui autorise de légers roulages en mode 100% électrique. Cependant, et c’est toute l’astuce de cette nouvelle motorisation, Stellantis a fait le choix d’une récupération d'énergie forte au freinage, équivalente aux véhicules électriques, qui, associée à la petite capacité de la batterie, lui permet de se recharger très rapidement permettant un temps de roulage en tout électrique assez important notamment en cycles urbains. Cette petite batterie a aussi l’avantage d’être sans impact sur l'habitabilité, le volume de coffre ou le réservoir du C5 Aircross qui conserve ainsi son positionnement de SUV familial.

Une solution idéale ?

Prendre le volant de ce C5 Aircross doté de la nouvelle motorisation était donc particulièrement attendu pour vérifier les apports de cette nouvelle offre hybride un peu particulière au regard de ce qui se propose sur le marché. Avec cette nouvelle offre, le C5 Aircross enrichit sa gamme moteurs avec une motorisation hybride simple qui permet une entrée légère dans le monde de l’électrification mais qui, vous le verrez, se montre tout à fait convaincante.


Esthétiquement, aucune différence ne distingue ce C5 Aircross hybride des autres motorisations et on se retrouve avec un SUV à qui son restylage a fait beaucoup de bien et qui reste toujours aussi moderne et sympathique à regarder. A l’intérieur, outre de légères modifications dans les affichages du combiné pour indiquer quelle motorisation est utilisée, là aussi, les différences sont inexistantes. On se retrouve ainsi avec un SUV proposant toujours une atmosphère qualitative avec une planche de bord très horizontale et qui n’empiète pas sur l’espace des passagers avant.

L'arrière du Citroën C5 Aircross Hybrid 136

Les différences se ressentent immédiatement dès que l’on appuie sur l’accélérateur. Là où, auparavant, la boîte automatique EAT8 faisait monter le moteur dans les tours sur les trois premiers rapports, cette nouvelle boîte ë-DCS6 permet un démarrage dans la plus grande douceur et, surtout, dans le plus grand silence, ce qui est un vrai plus par rapport au Puretech précédent. Les premiers mètres sont exécutés en mode 100% électrique, tout en douceur avec une sensation de rouler dans la version hybride rechargeable même si, ici, la puissance du moteur électrique est petite mais le couple, immédiatement disponible, permet de s’élancer en douceur et en silence. Dès que la vitesse augmente, le moteur Puretech se met en route de façon quasi imperceptible et prend le relais pour offrir des performances peu ou prou équivalentes à l’ancien moteur. Cela ne fait pas du C5 Aircross un véhicule sportif, ce n’est de toute façon pas son but puisque le grand SUV de Citroën joue, d’abord et avant tout, la carte du confort et de la famille. Deux qualités qui se conjuguent à merveille avec cette nouvelle motorisation hybride qui se marie particulièrement bien au confort du C5 Aircross en lui ajoutant la douceur de la conduite électrique et l’absence de bruit ou de vibrations, même si le moteur électrique se plaît à faire des bruits assez étrange parfois mais finalement assez anecdotique tant les effets positifs sont nombreux.


Le C5 Aircross équipé de cette motorisation enchaîne les rapports dans la plus grande douceur et sans aucun à-coups, l’alternance des moteurs électriques et thermiques est imperceptible et il faut se fier à la couleur du combiné pour savoir quelle motorisation est utilisée, bleu quand c’est électrique, blanc quand c’est le moteur thermique. Naturellement la ville est son terrain de jeu favori et ce C5 Aircross Hybride 136 permet, quant on utilise sa technologie avec efficience, de rouler en majorité avec le moteur électrique, en moyenne 50% mais il est possible d'effectuer jusqu'à 78% du trajet en mode électrique en optimisant sa conduite. Cela permet au grand SUV de la marque d’afficher une consommation moyenne de 5.5 l aux 100 soit un gain considérable par rapport au moteur 1.2 Puretech 130 qui demandait jusqu'à 9 litres aux 100 en conduite urbaine pure, c’est donc une avancée appréciable surtout en ces temps d’essence chère. D’une puissance en pic de 21 chevaux seulement, on pouvait craindre que l’effet du moteur électrique soit vraiment faible et uniquement sur démarrages ou décélérations d’autant que la batterie est petite mais très étonnement, nous nous sommes surpris à rouler à des vitesses élevées tout en n’étant entraîné que par le seul moteur électrique pendant une distance assez raisonnable avant que le moteur thermique ne prenne le relais pour recharger la batterie.

Cela se vérifie sur des routes nationales lorsqu’on évolue à 90 où il est possible de parvenir à faire la moitié du trajet sur le mode électrique. Naturellement, l’autoroute n’est pas son terrain de jeu préféré mais il est possible, lorsque l’on est à faible charge, d’être mû que par le seul moteur électrique pour représenter, quand même, jusqu’à 5 à 10% du temps ce qui permet, tout de même, de voir une nette baisse de la consommation moyenne. Ainsi, sur les 2 000 kilomètres de l’essai, la consommation moyenne s’est élevée à 6.3l sur autoroute soit un litre de moins qu’avec le précédent C5 Aircross en motorisation Puretech 130 équipé d’une boîte automatique EAT8.

Le Citroën C5 Aircross Hybrid 136 vu de face avant

Cette nouvelle motorisation peut, sans nul doute, être qualifiée de solution idéale pour qui la recharge quotidienne d’une hybride rechargeable est impossible et qui doit faire de longues routes d’autant que l’impact de ce nouveau moteur sur le C5 Aircross est réduit, 75 kilos à peine ce qui est bénéfique pour la consommation. Cette nouvelle technologie se montre pertinente pour faire un premier pas dans l’électrification grâce à sa petite batterie qui se recharge rapidement et qui autorise des trajets urbains ou péri-urbains effectués en 100% électrique sur une longue distance. Elle demande pour cela qu’elle soit judicieusement utilisée pour être optimale notamment dans la gestion de la récupération d’énergie. Comme cette dernière est très puissante, il faut apprendre à lever le pied suffisamment tôt pour, à la fois, recharger les batteries et ralentir la voiture sans utiliser les freins puisque cette récupération forte permet de conduire quasiment à une seule pédale, comme une voiture 100% électrique, la pédale de frein ne servant réellement qu’à s’arrêter. Une fois cette habitude de conduite acquise, alors la motorisation hybride 136 pourra délivrer le meilleur d’elle-même et se montrera particulièrement utile et efficace pour réduire la consommation de carburant sans réduire le plaisir de conduite.


Le C5 Aircross hybride 136 remplace, dans la gamme du grand SUV de la marque, l’ancienne motorisation Puretech 130 en boîte EAT 8. Facturé 1 650€ plus cher que cette dernière et en finition équivalente, le C5 Aircross hybride 136 réduit fortement le malus pour le situer à 170€ de sorte que l’écart entre l’ancienne version thermique pure et cette nouvelle hybride n’est que de quelques centaines d’euros, vite compensé par les économies de carburant réalisées. De même, Citroën fait le choix de mieux équiper les versions électrifiées de ses véhicules et le C5 Aircross hybride 136 n’échappe pas à la règle. Ainsi, il propose, de série, l’aide au stationnement avant, le démarrage mains libres, les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement avec éclairage d’accueil ainsi que les vitres latérales avant acoustiques et feuilletées, équipements qui ne sont pas disponibles sur la version Puretech 130 équivalente.

L'intérieur du Citroën C5 Aircross Hybrid 136

Pour le reste, le C5 Aircross reste fidèle à lui-même à savoir un SUV réellement familial offrant beaucoup d’espace aux passagers, se révélant extrêmement confortable tout au long de ses 2 000 kilomètres et ce, sur tous les parcours, avec une douceur de conduite réellement plaisante. Son habitacle se montre toujours aussi agréable avec une atmosphère chaleureuse renforcée, dans cette finition Max, par l’Alcantara des sièges. Globalement, le C5 Aircross offre un habitacle où il fait bon voyager et où chaque passager trouvera facilement son aise, du rangement et un confort hors normes. Cet essai longue durée montre combien ce C5 Aircross a réussi son restylage en se montrant plus moderne, plus affirmé sans perdre, pour autant, ses fondamentaux. Le nouvel écran de 10 pouces apporte un gain de modernité bienvenu à la planche de bord même si on peut regretter que Citroën ait fait le choix de garder l’ancien système multimédia qui garde deux bandes de réglages pour la climatisation, réduisant d’autant la largeur utile de l’écran. C’est d’autant plus dommage que lorsque l’on appaire son téléphone et que l’on passe sur Android Auto, encore avec un fil par ailleurs, la navigation est assez réduite. C’est le seul gros bémol de ce C5 Aircross qui, face à la concurrence notamment du Renault Austral, apparaît en retrait sur ce point là.


En conclusion, cette nouvelle motorisation hybride 136 se montre comme une excellente alternative aux versions thermiques pures, où elle permet un net gain en consommation et en douceur de conduite, mais aussi face aux versions hybrides rechargeables face auxquelles elle se montre nettement plus accessible. Ainsi, l’écart entre le C5 Aircross hybride 136 et son équivalent en hybride rechargeable 180 est de 6 700€, une différence considérable même si la version hybride rechargeable permet de rouler en mode 100% électrique sur de plus longues distances à condition de la recharger tous les jours ce qui peut s’avérer comme une contrainte importante. C’est donc une excellente proposition que Citroën propose avec cette nouvelle motorisation hybride de 136 chevaux qui associe douceur de conduite et économie de carburant tout en étant accessible face à une motorisation thermique équivalente.



9 805 vues16 commentaires

Posts similaires

Voir tout

16 Comments


À voir si l'hybridation apporte quelque chose sur autoroute et voies rapides, ce genre de véhicule encombrant ne devrait circuler en ville qu'exceptionnellement, trop encombrant, trop lourd, surtout pour transporter une seule personne.

Si l'hybridation est efficace, pourquoi continuer à rouler sur 3 pattes ? Je ne parierais pas sur la durabilité d'un si petit moteur pour traîner un véhicule d'1,5 tonnes ou plus, quant à la batterie de traction, quelle durabilité ?

Je laisserai les militants et les salariés Citroën jouer aux bêtas-testeurs.

Like

Rx Soarer
Rx Soarer
Nov 26, 2023

Enfin un moteur "moderne" . Esperons que lui est fiable pas comme le puretoc précédent. Dommage aussi que l'intérieur soit charbon uniquement et si sinistre. Les premiers C5 AC pouvaient avoir un bel interieur avec de la couleur. .... Ca n'empêche pas ce vehicule d'être une une sorte de vrai SUV ( FWD seulement ) homogene et confortable ...ce qui est pas si frequent de nos jour ou la plupart des SUV dit compacts ( sic ) sont devenus trop gros ( trop large surtout ) trop puissant, et bien sur trop cher. Et les PHEV deviennent de plus en plus un non sens....surtout à coté d'une version comme celle la . Une hybride simple, legere et efficace etant lar…

Like

Enfin un moteur avec une hybridation non rechargeable chez stellantis malheureusement avec une augmentation de prix de 1500euros en espérant qu'il soit plus fiable

Like

françois A
françois A
Nov 24, 2023

Vis a vis de certaines idées et innovations ont voit bien que Carlos et à mille lieu d 'André et d'Elon...

Like
Yvon Wilputte
Yvon Wilputte
Nov 27, 2023
Replying to

Pour moi, ça ressemble à des crapauds, mais sans les pustules.😨 Mais, le summum, ce sera le futur modèle 2, une horreur, avec en plus une autonomie de moins de 400 kilomètres constructeur, donc 300 kilomètres réelles.

Like

Bonjour

J'aimerai savoir si ce moteur équipera bientôt la Ds3. C'est ce prétendent beaucoup de revues et ce lors du restylage du modèle au début 2023.

Merci.

Cordialement.

Like
bottom of page