top of page

Les actualités Citroën 

[Essai] Citroën C5 Aircross Hybride 136 : une vraie réussite


Le Citroën C5 Aircross hybride 136 de face dans une carrosserie blanche

Après les versions hybrides rechargeables 180 et 225 chevaux, Citroën complète la gamme électrifiée du C5 Aircross avec une inédite version hybride simple développant une puissance de 136 chevaux. Que vaut cette version qui vient enrichir la gamme et qui donne accès aux motorisations électrifiées ? Réponse dans cet essai.

Prendre le volant de ce C5 Aircross doté de la nouvelle motorisation était donc particulièrement attendu pour vérifier les apports de cette nouvelle offre hybride un peu particulière au regard de ce qui se propose sur le marché. En effet, le moteur proposé par Stellantis repose sur le Puretech 1,2 l largement revu, 40% des pièces sont neuves, et doté d'une distribution par chaîne et plus par courroie. A ce moteur, s'adjoint une nouvelle boîte automatique à double embrayage et 6 rapports comportant un petit moteur électrique (21ch en pic) alimenté par une toute petite batterie de 432 Wh. L'ensemble propose une puissance de 136ch pour un couple identique au moteur précédent (230 Nm) mais, surtout, compte tirer parti de cette solution hybride pour abaisser sa consommation et ses émissions de 15% en moyenne.


Aucune différence esthétique ne distingue ce C5 Aircross hybride des autres motorisations et on se retrouve avec un SUV à qui son restylage a fait beaucoup de bien et qui reste toujours aussi moderne et sympathique à regarder. A l’intérieur, outre de légères modifications dans les affichages du combiné pour indiquer quelle motorisation est utilisée, là aussi, les différences sont inexistantes et on a à faire à un SUV proposant toujours une atmosphère qualitative avec une planche de bord très horizontale et qui n’empiète pas sur l’espace des passagers avant.

Le Citroën C5 Aircross hybride 136 vu de derrière

Les différences se ressentent très fortement dès que l’on appuie sur l’accélérateur. Là où, auparavant, la boîte automatique EAT8 faisait monter le moteur dans les tours sur les trois premiers rapports, cette nouvelle boîte ë-DCS6 permet un démarrage dans la plus grande douceur et, surtout, dans le plus grand silence, ce qui est un vrai plus par rapport au Puretech précédent. Les premiers mètres sont exécutés en mode 100% électrique, tout en douceur donc avec une sensation de rouler dans la version hybride rechargeable même si, ici, la puissance du moteur électrique est petite mais le couple, immédiatement disponible, permet de s’élancer sur le seul moteur électrique. Dès que la vitesse augmente, le moteur Puretech se met en route de façon quasi imperceptible et prend le relais pour offrir des performances peu ou prou équivalentes à l’ancien moteur. Cela ne fait pas du C5 Aircross un véhicule sportif, ce n’est de toute façon pas son but puisque le grand SUV de Citroën joue, d’abord et avant tout, la carte du confort et de la famille. Deux qualités qui se conjuguent à merveille avec cette nouvelle motorisation hybride qui se marie particulièrement bien au confort du C5 Aircross en lui ajoutant la douceur de la conduite électrique et l’absence de bruit ou de vibrations, même si le moteur électrique se plaît à faire des bruits assez étrange, similaire à ceux des anciens modems d’avant l’ADSL mais finalement assez anecdotique tant les effets positifs sont nombreux.

Le C5 Aircross équipé de cette motorisation enchaîne les rapports dans la plus grande douceur et sans aucun à-coups, l’alternance des moteurs électriques et thermiques est imperceptible et il faut se fier à la couleur du combiné pour savoir quelle motorisation est utilisée, bleu quand c’est électrique, blanc quand c’est le moteur thermique. Sur la boucle de 31 km proposée à l’essai alternant des cycles urbains et des routes départementales, le C5 Aircross hybride s’est montré extrêmement plaisant à manier, permettant de rouler aux vitesses autorisées sans difficultés avec une conduite électrique qui, bien utilisée, permet réellement de faire des merveilles. Car 52% du parcours a pu être effectué sur le seul moteur électrique, sans chercher à être le plus efficient possible et en enchaînant quelques fortes accélérations pour voir ce que cette nouvelle motorisation avait dans le ventre. Cela a permis au C5 Aircross d’afficher une consommation moyenne de 5,9 l aux 100 soit un gain d’un bon litre aux 100 km qu’il est encore possible d’améliorer avec une conduite zen, propre à ce type de motorisations. D’une puissance en pic de 21 chevaux seulement, on pouvait craindre que l’effet du moteur électrique soit vraiment faible et uniquement aux démarrages ou décélérations d’autant que la batterie est faible mais très étonnement, je me suis surpris à rouler à plus de 70 km/h et à être sur le seul moteur électrique pendant une distance assez raisonnable avant que le moteur thermique ne prenne le relais pour recharger la batterie.


Ce faisant, la qualité de cette nouvelle motorisation hybride fait sensation sur le C5 Aircross si bien qu’il est légitime de se demander si les versions hybrides rechargeables valent encore la peine tant ce moteur semble réussi. Offrant une vraie douceur de conduite, le C5 Aircross offre en outre un avant-goût très plaisant de la conduite électrique grâce à la récupération d’énergie. Comme cette dernière est forte pour recharger rapidement la petite batterie, il est possible, en ville, de rouler en mode “une pédale” puisque, lorsque l’accélérateur est lâché, le freinage est sensible permettant de se passer quasiment d’appui sur la pédale de frein, nécessaire uniquement pour un arrêt complet ou un ralentissement important. Cette nouvelle motorisation peut, sans nul doute, être qualifiée de solution idéale pour qui la recharge quotidienne est impossible et qui doit faire de longues routes d’autant que l’impact de ce nouveau moteur sur le C5 Aircross est réduit, 75 kilos à peine ce qui est bénéfique pour la consommation notamment sur autoroute.


Facturée 4 500€ plus chère que le moteur Puretech en finition équivalente, le C5 Aircross hybride 136 a l’avantage d’une boîte automatique et se montre également mieux équipé puisqu’il propose, de série, l’aide au stationnement avant, le démarrage mains libres , les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement avec éclairage d’accueil ainsi que les vitres latérales avant acoustiques et feuilletées, équipements non disponibles sur la version Puretech 130. De plus, son malus est également réduit pour se situer autour des 170€ quand il faut compter environ 550€ pour l’ancien moteur Puretech. Cette augmentation peut paraître sensible mais, comparé à la précédente version du moteur Puretech 130 équipée de la boîte automatique EAT8, la différence n’est que de 1 150€, largement amortie par la hausse des équipements, la baisse du malus et, surtout, par l’effet très positif sur la conduite de cette nouvelle motorisation hybride qui m'a fortement convaincu.


Pour le reste, le C5 Aircross reste fidèle à lui-même à savoir un SUV réellement familial offrant beaucoup d’espace aux passagers, se révélant extrêmement confortable même si, équipé de jantes 19 pouces sur cette version d’essai, il a pu se montrer un peu trop ferme par endroit. Néanmoins, le grand SUV de Citroën montre un habitacle toujours aussi agréable où l’atmosphère est chaleureuse et où il y fait bon voyager surtout avec cette nouvelle motorisation qui apporte douceur, silence et consommation nettement réduite. Plus accessible que les moteurs hybrides rechargeables facturés près de 7 000€ plus chères, cette nouvelle motorisation fait une association formidable avec les qualités naturelles du C5 Aircross pour en faire une solution idéale. Les conditions de cet essai n'ont pas permis de vérifier la consommation sur autoroute qui ne sera pas son terrain de jeu favori mais nul doute que la solution hybride devrait permettre quelques économies qui seront à vérifier lors d'un prochaine essai plus approfondi.


En conclusion, cette nouvelle motorisation hybride se montre tout à fait pertinente tant elle apporte de la douceur de conduite à un surcoût somme toute raisonnable au regard des bénéfices qu'elle apporte. Malgré la petite batterie, il est possible de rouler la majorité du temps en électrique seulement ce qui permet de substantielles économies notamment lors des cycles urbains où le C5 Aircross avec le précédent moteur Puretech 130 se montrait plutôt gourmand. Ici, la conduite se veut douce, calme et sied à merveille au confort naturel du C5 Aircross qu'elle vient maximiser. Sans nul doute, une excellente surprise que cette nouvelle motorisation appelée à se généraliser sur la gamme et qui devrait se montrer encore plus pertinente et efficiente sur des modèles plus légers. Je dois avouer avoir été emballé par ce C5 Aircross hybride 136 tant cette nouvelle motorisation est efficace et lui correspond parfaitement, Citroën réarme son grand SUV avec cette nouvelle version qui devrait, je l'espère, lui permettre de voir ses ventes rebondir.

6 501 vues37 commentaires

37件のコメント


... et bientôt aussi sur C5X ?

いいね!
返信先

Je l'attends avec impatience!

いいね!

françois A
françois A
2023年9月14日

Sur le papier tel que présenté ok,est ce que l et volume du coffre et du réservoir sont préservés,ce qui est le point faible du plug in....mais cela sera un gros point pour la ville,pour l autoroute il n est pas de hyper gourmand,le surcoût n est quand-même pas négligeable...👍

いいね!
Jérémy
Jérémy
2023年9月14日
返信先

Non justement, la petite batterie n'a absolument aucun impact sur l'habitabilité, le volume de coffre ou celui du réservoir

いいね!

Christian Brochard
Christian Brochard
2023年9月13日

Certainement très très bon en cycle urbain, mais dès que l'on roule en dehors de l'asphalte des grandes avenues, et ne parlons pas de l'autoroute, ce type de motorisation n'apporte rien. Le 100% électrique n'est possible que si la minuscule batterie est chargée.

Où sont les 50 km d'une hybride rechargeable en 100% électrique et les 550 km que je viens de réaliser avec ma C5x en 100% hybride avec une consommation de 5 litres aux 100 km.

Le seul point positif est que ceux qui vivent en milieu urbain, et qui n'ont pas de prise pour recharger, peuvent enfin accéder avec une Citroën, à ce que Toyota propose depuis 1999, certes avec une motorisation plus moderne et de pouvoir…


いいね!
返信先

et hors domicile, le PHEV n'est pas bien placé en temps de recharge...

いいね!

Thierry
Thierry
2023年9月13日

Ce nouveau C5 Aircross coche toutes les bonnes cases. Esthétique valorisante, confort royal, nouvelle motorisation réussie, tarifs contenus… le meilleur choix de la catégorie

いいね!

Yvon Wilputte
Yvon Wilputte
2023年9月13日

Citroën, où plutôt stellantis, compte-t-il installé un motorisation équivalente sur les C3 et C3 aircross nouvelles générations ?

いいね!
Yvon Wilputte
Yvon Wilputte
2023年9月14日
返信先

Pffft,ça doit être comme dans la chanson, "dur, dur "!😩😢😭


いいね!
bottom of page