top of page

Les actualités Citroën 

Croissance du chiffre d'affaires pour PSA au 3ème trimestre



  • Chiffre d’affaires de la division Automobile à 12 Md€, en hausse de 1,2%, grâce à la solidité récurrente du mix produit et de la politique de prix ;

  • Chiffre d’affaires du Groupe PSA à 15,5 Md€ en baisse de 0,8% ;

  • Succès des derniers lancements avec un mix croissant de versions électrifiées contribuant au leadership du Groupe en matière de CO2 ;

  • Croissance significative des ventes au Moyen Orient & Afrique


Le chiffre d’affaires du Groupe PSA au troisième trimestre 2020 s’élève à 15 453 M€ contre 15 579 M€ au troisième trimestre 2019.

Le chiffre d’affaires de la division Automobile s’établit à 11 964 M€ en hausse de 1,2% par rapport au troisième trimestre 2019. Un mix produit robuste (+5,8%) ainsi que l’impact positif des prix (+1,5%), d’autres effets (+2,7%) et une hausse des ventes à partenaires (+0,1%) font plus que compenser la baisse des volumes et du mix pays (-6,8%) et l’effet négatif des taux de change (-2,1%) notamment lié à la livre turque et au peso argentin.

Le mix produit robuste provient du succès des derniers lancements du Groupe et en particulier de Peugeot 208, Peugeot 2008, Opel Vauxhall Corsa, tous disponibles en version 100% électrique et thermique, et de Citroën C5 Aircross PHEV.

Le Groupe a vendu 589 000 véhicules dans le monde au troisième trimestre 2020 en continuant à prioriser la profitabilité et la génération de cash.

Le stock total à fin septembre 2020 est de 428 000 véhicules (y compris le stock détenu par le réseau indépendant et les importateurs), en baisse de 26% par rapport à fin septembre 2019.

Le chiffre d’affaires de Faurecia est en baisse de 7,4% à 3 874 M€.

Perspectives de marché : En 2020, le Groupe prévoit un marché automobile en baisse de 25% en Europe, de 30% en Amérique latine, de 20% en Russie et de 10% en Chine.

Objectif opérationnel (inchangé) : Le Groupe PSA s’est fixé l’objectif d’atteindre une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5% pour la division Automobile sur la période 2019-2021.

202 vues2 commentaires

2 comentarios


Prenons toujours les bonnes nouvelles en attendant de mesurer l'impact économique de ce rebond de la crise sanitaire. Restons néanmoins optimistes: Par rapport au début de l'année, la perspective d'un vaccin est plus certaine, la Chine semble maîtriser chez elle la pandémie, de même que les pays de l'Asie du Sud-Est, l'Afrique (or Afrique du Nord) etc.

Et puis, de nouveaux modes d'organisation du travail sont entrés dans les moeurs ... autant de nouvelles encourageantes, venant contrebalancer (du moins en partie) les autres sources d'inquiétude (ex: nouveau variant de la Covid 19 en Europe).

Me gusta

Citrofan
Citrofan
28 oct 2020

Ne nous réjouisson pas trop vite, avec la perspective d'un nouveau confinement cela peut tout chambouler

Me gusta
bottom of page