top of page

Les actualités Citroën 

Citroën : une marque en pleine mutation


Les nouvelles Citroën C3 et C3 Aircross 2024

Citroën traverse une période de transformation majeure avec un positionnement désormais clair et assumé face à Dacia. Ce renouveau, marqué par le lancement des nouvelles C3 et C3 Aircross, vise à reconquérir des parts de marché et à attirer une clientèle plus jeune. En parallèle, la marque étend son influence internationale pour réduire sa dépendance à un marché européen mature et très concurrentiel. Cette stratégie ambitieuse et diversifiée promet de redéfinir l'identité de Citroën pour les années à venir.



Une offensive produits sans précédent

Citroën mise sur un renouvellement massif de sa gamme pour atteindre ses objectifs. En 2024 et 2025, 80 % des modèles seront remplacés ou mis à jour, une initiative sans précédent dans l'histoire de la marque qui fait dire à Thierry Koskas qu'«en 2025, l’âge moyen de la gamme sera de 2,5 mois, parmi les plus bas de Stellantis ». Cette offensive produit inclut notamment la nouvelle C3, disponible à partir de 14 990 euros, et le tout nouveau SUV C3 Aircross, dont le prix de base est inférieur à 20 000 euros.

Une offensive produits qui cherchera à proposer une gamme de véhicules compétitifs, tant en termes de prix que de fonctionnalités et qui se distinguent par leur simplicité et leur praticité, comme le souligne Laurence Hansen, directrice du produit Citroën.


Bien que la marque soit en hausse sur les cinq premiers mois de l'années en Europe avec une progression de 10%, notamment à un bon succès de l'ancienne C3 bien aidée par les offres commerciales exceptionnelles, Thierry Koskas reconnaît que la part de marché de Citroën est à un point bas à 3.8% (VP+VU) mais le nouveau patron de la marque se montre ambitieux et annonce  "nous comptons revenir à 4 % de part de marché au quatrième trimestre, et atteindre 5 % en 2025, soit 150 000 véhicules vendus en plus par an » en ajoutant «nous allons proposer des véhicules moins chers que la concurrence sur les segments B et C », ajoute Thierry Koskas prenant exemple sur le nouveau C3 Aircross qui se positionne dans la même zone tarifaire que les Dacia Jogger ou Duster.


La nouvelle plateforme STLA Smart de Stellantis, qui réduit les coûts de production d'environ 20 %, joue un rôle clé dans cette stratégie. Grâce à cette technologie, le prix de départ du C3 Aircross sera inférieur à 20 000 euros pour la version essence, et sous la barre des 28 000 euros pour la version électrique. Thierry Koskas note : « Aujourd'hui, quand vous pensez B-SUV électrique, vous pensez à des voitures autour de 35 000 euros. Avec les aides, une e-C3 Aircross peut coûter moins de 20 000 euros »


Vers une mobilité durable et abordable

Citroën s'engage également dans une transition vers une mobilité plus durable sans négliger les contraintes budgétaires de ses clients. Thierry Koskas souligne que Citroën propose une gamme diversifiée comprenant des motorisations hybrides, hybrides rechargeables, hydrogènes, et à combustion interne, en parallèle de l'électrification. « Nous savons que l'électrique ne convient pas à tous les clients. C'est pour cela que nous continuons à développer différentes motorisations».

Malgré les défis posés par la baisse des incitations financières pour les véhicules électriques, Citroën maintient sa politique de « prix juste » pour soutenir les valeurs résiduelles de ses produits. Koskas ajoute : « L'adoption des véhicules électriques se fait de plus en plus facilement grâce à l'augmentation des bornes de recharge, même dans les régions rurales ».


Cette stratégie de prix juste est également crucial pour le développement de la marque à l'international , là même où elle compte se renforcer pour réduire sa dépendance à l'Europe. En effet, la marque est engagée dans une expansion internationale pour réduire sa dépendance au marché européen, qui est à la fois mature et très concurrentiel. La diversification des marchés est cruciale pour la croissance de Citroën. Si l'instauration récentes de nouveaux droits de douane (jusqu'à 38.1%) sur les véhicules électriques chinois pourraient lui être utile sur le marché européen, ces droits ne concernent pas les autres régions du monde où la marque sera en concurrence frontale avec les marques chinoises.

Thierry Koskas explique : « Nous allons vendre nos modèles dans de nombreux autres pays où cet avantage douanier n'existe pas, comme la Turquie ou le Maghreb ». Cette stratégie mondiale est essentielle pour garantir la viabilité à long terme de la marque et sa capacité à résister à la concurrence internationale.


Citroën : un positionnement clair et ambitieux

Citroën assume désormais un positionnement de généraliste abordable, se plaçant directement en concurrence avec Dacia. Les modèles Citroën sont conçus pour être « simples d'utilisation, audacieux, abordables et durables », comme le fait Dacia pour le groupe Renault. Cette stratégie est clairement illustrée par le lancement de la nouvelle gamme, qui vise à rajeunir la clientèle et à attirer des acheteurs plus jeunes grâce à des campagnes publicitaires audacieuses et l'utilisation de nouveaux ambassadeurs, comme les rappeurs Big Flo et Oli.

Le film publicitaire de la nouvelle C3, mettant en scène des aristocrates assaillis par des voyous, illustre ce virage stratégique. Thierry Koskas affirme ainsi « Le film publicitaire de la C3 a pour vocation d'interpeller des générations plus jeunes ». Ce rajeunissement est crucial pour la marque dont la moyenne d'âge des acheteurs dépasse les 60 ans contre 56 pour la moyenne européen.


En conclusion, le renouvellement de Citroën est bien en marche. Avec une offensive produits ambitieuse, une stratégie internationale solide et un positionnement clair face à la concurrence, la marque aux chevrons est prête à reconquérir le marché. Les nouvelles C3 et C3 Aircross sont les fers de lance de cette transformation, symbolisant une nouvelle ère de mobilité accessible, pratique et durable.

En étendant sa présence mondiale et en diversifiant sa gamme, Citroën s'assure une position de force pour les années à venir. La marque se prépare également à un avenir où l'électrique jouera un rôle de plus en plus important, tout en maintenant une offre compétitive pour toutes les motorisations.

Ce repositionnement stratégique et cette expansion mondiale sont essentiels pour la survie et la prospérité de Citroën dans un marché automobile en constante évolution.

Mots-clés :

1 318 vues50 commentaires

50 Comments


Réponse à Esteban :

Je possédais une C5 Tourer Exclusive + avec cuir criolo. J'ai désormais une C5X qui possède les sièges électriques chauffants et massants avec différents degrés de massage : papillon, patte de chat etc...

Like
Replying to

Un modèle en fin de vie dont aucun remplaçant n'est annoncé

Like

Cet article ne parle pas de l’arrêt des grandes berlines, de la non-proposition de versions bourgeoises ou sportives, du transfert d’une partie de l’histoire (DS/SM et peut-être bientôt CX/XM) a une marque Chinoise. Pourquoi nous précise t’on pas que chaque nouveau modèle est cloné (Ami, C3 et C3 Aircross). J’ai l’impression de lire un communiqué du service de communication de la marque.

Like

Thierry
Thierry
Jun 23

J’aime les Citroën anciennes, j’aime les Citroën d’aujourd’hui…

Le dimanche je me balade avec mon petit cabriolet C2 tout juste centenaire, le reste du temps je roule en C4 électrique… et dans les 2 cas ce n’est que du bonheur.

Quoique disent et pensent certains esprits chagrins, Citroeniste je le suis et ce n’est pas demain que cela changera 😉

Like

Esteban
Esteban
Jun 23

Je suis en train de chercher chez Citroën une voiture avec les sièges électriques.

Avec le nouveau positionnement équipement et bien rien ou alors C5X série spéciale 🙄.

Décidément je n'arrive pas à changer ma C5II exclusive Plus 🙄🙄

Like

Esteban
Esteban
Jun 23

Ouhai pas convaincu.

Adieu les grandes routières qui ont fait la réputation de Citroën.

Faut aller cher DS pour les équipements high-tech.

C'est ça d'avoir 14 marques 🙄


Like
bottom of page