top of page

Les actualités Citroën 

Citroën met en ligne un simulateur pour estimer l'autonomie de la C4 électrique


Aux côtés des versions thermiques, Citroën propose une version 100% électrique de la C4 qui en fait une des rares berlines du segment à proposer une offre multiénergie. Pour autant, franchir le pas de l'électricité peut être difficile pour certains clients, aussi Citroën a mis en ligne un simulateur d'autonomie sur son site en Italie.

La nouvelle Citroën ë-C4 est homologuée pour 350 kilomètres d'autonomie sur le cycle WLTP, ce qi en fait la meilleure proposition sur cette plateforme de PSA. Néanmoins, on sait qu'en conditions réelles, l'autonomie affichée n'est pas totalement fidèle à celle homologuée car beaucoup de conditions peuvent varier d'un conducteur à l'autre ou encore selon les conditions météorologiques.

Aujourd'hui, Citroën met à disposition un simulateur de gamme pédagogique sur ses sites web nationaux. Ce simulateur, très pratique, a pour tâche de faciliter la compréhension de la manière dont certains des principaux paramètres affectent l'autonomie globale. Il offre la possibilité de varier plusieurs paramètres: type de conduite (calme, normale ou dynamique), vitesse, température extérieure et climatisation ou chauffage actif.


La vitesse affecte significativement l'autonomie, montrant une analogie évidente avec les moteurs thermiques. De même, lorsque le chauffage de bord est désactivé, des températures extérieures particulièrement basses peuvent réduire l'autonomie globale. Par contre, pour la climatisation, le discours peut être différent car elle est plus incisive en fonction de la température extérieure. Dans ce cas, l'énergie utilisée pour chauffer ou refroidir l'habitacle a une incidence directe sur l'autonomie restante.


Le simulateur d'autonomie de la Nouvelle Citroën ë-C4 s'avère ainsi être un outil simple et efficace pour apprendre le potentiel de la mobilité zéro émission qui, au nom d'une conduite fluide et silencieuse, offre une grande liberté de mouvement pour une utilisation flexible et sans soucis.


Pour la version française, vous pouvez retrouver le simulateur sur le lien suivant : https://www.citroen.fr/vehicules-neufs/citroen/nouvelle-citroen-c4/nouvelle-citroen-e-c4.html



592 vues5 commentaires

Posts similaires

Voir tout

5 hozzászólás


Ismeretlen tag
2021. márc. 15.

une idée reçue à mettre à la poubelle: une voiture électrique consomme en ville beaucoup plus que sur route, comme une thermique; et l'idée que la récup d'énergie suffit à compenser cette surconso est FAUSSE; je le vérifie chaque jour avec ma Zoé 52kW.h de décembre 2019 fabriquée en France, pourtant bien pourvue en récup !

(en janvier 2020, le DS3 CB e-tense n'était pas disponible)

Kedvelés

Ismeretlen tag
2021. márc. 14.

une C4 électrique avec une batterie de 50kW.h pèse 1650kg; elle équivaut à une C4 essence avec 3 personnes à bord et qui aurait un réservoir de 20 litres . c'est pareil pour la Zoé à 1500kg, où l'ID3 de 58kW.h à 1700kg de Voiture du Peuple


Kedvelés
Válasz címzettje:

Je suppose que la C4 n'étant pas encore une voiture autonome, elle nécessite un conducteur. trice, ce qui, dans votre exemple, conduit à ajouter aux 1650 kg, le poids des 3 personnes. Donc, l'électrique pèse plus lourd.

Ce que je veux dire, c'est qu'une voiture, toute électrique soit-elle, consommera davantage de kilowattheures, selon son poids, quelle que soit l'énergie qui la meut.

Pour moi, cela me semble une aberration, si l'on veut "sauver la planète", de produire des VE, privilégiant une autonomie proche d'une thermique, en augmentant le volume ou le nombre de batteries. Cela n'est pas nouveau: Le poids c'est l'ennemi!

Kedvelés

Le magazine "Automobiles Propres" fait tester la Citroën ë C4 par deux ambassadeurs, préalablement sélectionnés.

Ces deux personnes n'avaient jamais roulé, ni en électrique, ni en Citroën. Globalement, ils sont satisfaits de cette expérience, et surtout des qualités de la C4.

Néanmoins, difficile de dépasser 200 km, en l'utilisant comme un véhicule thermique, et les trajets plus longs, demandent de les organiser.

Comme je l'écris souvent, ce n'est pas tant l'autonomie qui compte, que le temps de recharge et la densification du réseau de recharge, et sa fiabilité.

Tesla est un leurre, l'électrique représentant encore une part marginale du parc automobile. Qui paiera les investissements dans l'extension des réseaux électriques? Quel délai pour construire les infrastructures ? Sans parler du…

Kedvelés
Citrofan
Citrofan
2021. márc. 14.
Válasz címzettje:

attention aussi car les centrales nucléaires commencent à être remise en cause

Vrai pour les éoliennes dont le démantèlement consomme plus de CO2 que ce qu'elles ont fait gagner avec le recyclage des mètres cube de béton qui composent leur socle

Si notre avenir est si précaire pourquoi dépenser des fortunes pour faire décoller des fusées qui ne sont pas électrique, elles.

L'electrique oui pas pas avec des batteries!

Kedvelés
bottom of page