top of page

Les actualités Citroën 

Citroën cible ouvertement Dacia : un objectif assumé par Thierry Koskas


Le nouveau Citroën C3 Aircross 2024 vu de face avant

Le nouveau PDG de Citroën, Thierry Koskas, affiche clairement ses ambitions : concurrencer Dacia sans aucun complexe. Cette stratégie marque une rupture nette avec le passé où toute comparaison avec des marques à bas coût était perçue comme taboue. Désormais, Citroën vise ouvertement à proposer des voitures simples, abordables et pratiques, alignées sur les attentes des consommateurs à la recherche de véhicules offrant un excellent rapport qualité-prix.

Lors des essais presse de la nouvelle C3, le nouveau patron de Citroën, Thierry Koskas, a rencontré les journalistes pour faire un premier point d'étape sur le retour de la marque et son ambition à court terme. A cette occasion, Thierry Koskas a donc levé le tabou concernant la concurrence avec Dacia assumant pleinement de rentrer en concurrence frontale avec la marque roumaine qui, depuis quelques années, parvient à classer sa Sandero comme voiture la plus vendue aux particuliers en France comme en Europe. Cependant, cette concurrence assumée avec Dacia ne signifie pas un changement de stratégie pour Citroën qui confirme sa volonté de proposer des voitures populaires sans pour autant être low-cost, ce que Dacia n'est plus depuis quelques années maintenant, la nouvelle C3 en est un bel exemple.


Ce nouveau positionnement de Citroën, que Thierry Koskas clarifie depuis le mois de juin, vise donc à produire des voitures simples, abordables et pratiques correspondant aux besoins des consommateurs en recherchant le meilleur rapport qualité/prix sans pour autant se départir du confort et de l'audace propres à la marque. Cette stratégie a pour objectif d'augmenter les ventes de Citroën en Europe avec l'ambition de porter sa part de marché à 5% (VP+VU).


Objectifs ambitieux en Europe : 5 % du marché

Citroën ambitionne donc de conquérir 5 % du marché européen et Thierry Koskas mise, pour cela, sur une offensive produit pour atteindre cet objectif. La marque a déjà enregistré une progression notable, passant de 3,3 % au quatrième trimestre de l'année dernière à 4 % au premier trimestre cette année. Citroën espère capitaliser sur cette dynamique pour atteindre et maintenir une part de marché stable de 5 % en Europe.


Pour y parvenir, Citroën va renouveler quasiment toute sa gamme d'ici 2025. Les nouvelles générations de la C3 et du C3 Aircross, avec des versions entièrement électriques, jouent un rôle central dans cette stratégie et arriveront dans les concessions de la marque dès le mois de juin pour la C3 et octobre pour le C3 Aircross. Ces modèles sont conçus pour répondre aux attentes des clients en matière de mobilité électrique, tout en conservant les atouts traditionnels de Citroën : confort, praticité et accessibilité.


La nouvelle C3, récemment testée dans l'est de l'Autriche, et le C3 Aircross, vont permettre à Citroën de consolider sa position sur le segment B du marché. Ces véhicules, construits sur l'architecture Smart Car, seront disponibles en versions électriques; hybrides et thermiques, offrant ainsi une flexibilité maximale aux consommateurs. Le C3 Aircross, notamment, proposera une rare option sept places dans le segment des petits SUV.


En plus de ces modèles phares, Citroën prépare le lancement du C5 Aircross de deuxième génération, qui disposera également d'une version entièrement électrique d'ici 2025 tandis que les C4 et C4 X bénéficieront de restylages importants en fin d'année, que vous découvrirez bientôt sur Passionnément Citroën. Pour atteindre son objectif, Citroën compte également sur le Berlingo qui continue de séduire avec ses nouvelles motorisations essence et diesel, réintroduites pour répondre à une forte demande en France, en Espagne et en Allemagne.


Des performances solides au premier trimestre 2024

Citroën affiche une solide performance sur le marché européen. Selon les chiffres de Dataforce et de l'ACEA, les ventes de voitures particulières de Citroën ont augmenté de 13 % en avril, alors que le marché global progressait de 6,5 %. Cette performance place Citroën comme la troisième marque du groupe Stellantis en Europe, juste derrière Opel/Vauxhall.


La stratégie de Koskas de maintenir une forte présence dans les segments des petits véhicules et des utilitaires légers semble porter ses fruits. Les ventes de la C3, qui représentent près de la moitié des ventes européennes de Citroën, ainsi que celles des fourgons commerciaux, confirment la pertinence de ce positionnement. Avec le lancement imminent des versions électriques des C3 et C3 Aircross, Citroën se prépare à renforcer sa gamme de véhicules zéro émission. Cette diversification est essentielle pour répondre aux exigences croissantes en matière de mobilité durable tout en continuant à offrir des véhicules accessibles et pratiques.



En conclusion, la stratégie ambitieuse de Citroën sous la direction de Thierry Koskas semble bien positionnée pour répondre aux défis du marché européen. En misant sur des modèles renouvelés, une offre électrique étoffée et un positionnement clair face à des concurrents comme Dacia, la marque aux chevrons pourrait bien atteindre ses objectifs de part de marché et consolider sa place parmi les leaders de l'industrie automobile en Europe.

Mots-clés :

1 870 vues75 commentaires

75 Comments


Replying to

c'est la confirmation de ce que je craignais depuis l'arrivée de Carlito, la marque n'a pas d'avenir, je sais que ma fabuleuse C5V6 ne sera jamais remplacée, je ne trahirai pas les Chevrons en allant chez quelque marque de Stellantis, j'irai donc regarder vers Stuttgart, où un constructeur propose encore des berlines avec moteurs, dont certaines dans le passé étaient concurrentes de la DS.... quelle dechéance orchestrée par Pigeot

Like

Bonjour,

Est-ce à dire que Citroën es est réduit à ne proposer que des véhicule de petite et moyenne gamme ? Exit les grands SUV et familiale, dont déclinaisons break ? La C5 n'a donc pas d'avenir dans cette stratégie ?

Dans les années 90-2000, FIAT s'est tiré une balle dans le pied ainsi, en sabordant sa famme de compactes avec la Stilo, et de berline familiale avec la Croma, etc...On voit ce qu'il en est aujourd'hui, avec une chute importante des vente, sans avoir réussi à se maintenir à l'international.

Like
Replying to

Le patron du style a fait une présentation au salons de Genève



Like

Citroen n'a plus le choix pour survivre, que de prendre les clients de DACIA (très nombreux en Europe) et ceux qui ne veulent pas mettre trop d'argent dans une voiture.

Après avoir perdu tous ses clients historiques pour avoir arrêté trop de modèle sans renouvellement ou plus tard par des modèles trop décalés, arrêté les breaks, le monospace C4 space tourer beaucoup trop tôt, la marque doit se repositionner et aller chercher de nouveaux clients.

Il est malheureux de constater que RENAULT à récupéré l'image qu'avait CITROEN dans le passé sur le plan du style, de l'originalité et de la technologie, avec la qualité de finition en plus.

Citroen n'est plus un concurrent de RENAULT, une page d'histoire se tourne...

Like
Replying to

curieusement pas chez les Coréens par exemple, eux qui n'avaient pas de veritable histoire automobile, créent de superbe bombinettes

Like

Citrofan
Citrofan
Jun 01

Elle est en concession !



Like

Jules
Jules
Jun 01

Enfin on assume chez Citroën. Qu’importe la direction prise du moment que c’est assumé par la marque. Le cactus a payé le prix d’un discours « essentiel » pas assumé.

Il a fallu du temps de réflexion à Citroën pour reconnaître. Par contre je trouve que dans la galaxie stellantis, c’est Fiat qui à toujours eu ce positionnement de bas prix et c’est lui qui était légitime de concurrencer Dacia. Pour moi, Citroën était face à Renault, peugeot Opel face à Volkswagen et ds alfa face à Audi bmw. Bref Carlos en a décidé autrement.

Reste à trouver de nouveaux « designers » car ce style ultra carré et rigide manque de fluidité, convivialité et sensualité à mon goût. Sur la c3, je ne…

Like
Replying to

Les Panzers ne sont pas les "voitures du peuple" que vous nommer, portant le doux nom, à vos oreilles, de Volkswagen, pour les autres allemandes, ces monstres qui n'ont qu'un but, renforcer l'ego de ceux qui se servent de leurs totomobiles pour s'acheter ou affirmer un Statut, oui elles sont des Tanks. Et je ne parle pas des Américains et de leurs Pick-ups de 7 litres de cylindrée pour sortir acheter un pack de Coca. .

Like
bottom of page