Les actualités Citroën 

Citroën AMI : Premier essai prometteur

Mis à jour : 25 juil. 2020


Après sa présentation et avant les essais presse qui seront effectués fin août à Paris, j'ai pu effectuer un premier contact avec la nouvelle révolution de Citroën, AMI, grâce aux centres d'essais disposés près des magasins Fnac-Darty où AMI est distribuée. Rendez vous est pris donc au cœur de Lille pour ce premier court essai d'AMI.

Arrivé dans la rue de l'essai, facile de retrouver AMI puisque, très régulièrement, elle provoque un attroupement autour d'elle de personnes intriguées, intéressées, surprises, interloquées mais, toutes, très sympathiques envers cette nouvelle solution de mobilité déjà bien connue dans la population alors même qu'aucune grosse communication n'a été faite. C'est dire l'attrait qu'a AMI et le coup de poker réussit de Citroën.


Après l'avoir redécouverte dans le magasin où j'ai pu prendre la mesure de la taille d'AMI et me remémorer ses atouts dans une pièce plus petite que la grande salle parisienne où je l'avais rencontré la première fois, je revois AMI dans la rue et suis toujours aussi surpris par sa toute petite taille. La couleur parfois tristounette en photo passe bien mieux en vrai et sous le soleil où le gris tire un peu vers le bleu ce qui améliore la perception de la voiture. Déjà bien connue de vous tous, je ne reviendrai pas dans les détails de carrosserie ou de conception pour me focaliser sur mon ressenti après ce tout petit tour réalisé en plein centre de Lille.



Assis au volant, c'est la première surprise qui frappe. L'impression d'espace est considérable ! Autant dehors, elle fait toute petite, autant à l'intérieur, elle fait grande et donne la sensation d'avoir autant de place que dans ma C4 par exemple, seul l'espace entre le siège et la porte est plus faible, mais, pour deux personnes, AMI est largement suffisante et offre un espace habitable que ses dimensions extérieures ne laissent préjuger. Deuxième surprise avant même de prendre la route : la sensation, étrange au départ, d'être loin du pare-brise et assis réellement au centre de la voiture, la pare-brise vertical n'arrange pas l'affaire et donne l'impression d'être dans une voiture beaucoup plus grande qu'il n'y paraît.



Contact, moteur et...silence. AMI démarre doucement en silence, sans secousses ou vibrations que les voiturettes peuvent donner, là AMI s'ébranle en douceur et montre tout le sérieux apportée à sa conception. Le petit moteur électrique d'AMI et sa vitesse limitée à 45 km/h pourrait laisser à penser qu'elle serait poussive, c'est oublier la force de l'électrique où le couple est disponible de suite. Cela a pour avantage de donner à AMI des reprises dynamiques qui permettent de s'insérer dans le trafic sans aucun souci et évoluer en ville en toute simplicité. Simplicité est le mot qui revient d'ailleurs à l'essai d'AMI : sa conduite est extrêmement simple, elle ne se conduit qu'à une seule pédale quasiment puisque la récupération d'énergie est assez forte sans pour autant freiner brutalement. On met le contact, on appuie sur D, on tire le frein à main et hop, c'est parti, on évolue avec la plus grande facilité dans les rues de la ville avec le sentiment, sécurisant, d'être à l'égal des autres voitures grâce à ses roues de 14 pouces et sa hauteur d'assise similaire aux autres voitures. Ainsi, si AMI est très petite, à l'intérieur, elle offre une impression de sécurité totale qui est bien rassurante. Sécurisante est un terme qui qualifie bien AMI également, nous aurions pu craindre que sa conception à l'économie, sa carrosserie en plastique et sa taille riquiqui aurait amené à un sentiment de fragilité mais il n'en est rien, au volant, AMI se montre très sure, très sécurisante, l'ensemble fait sérieux, simple, mais bien abouti, je mesure pourquoi les parents semblent friands d'offrir à leurs ados une AMI plutôt qu'un scooter.


Circuler en plein cœur de Lille permet de prendre compte de l'extrême agilité d'AMI. Sa maniabilité est époustouflante, elle tourne littéralement sur elle-même donnant même l'impression que les roues arrière sont aussi directrices. On se gare dans un mouchoir de poche avec une facilité déconcertante. La direction, bien que non assistée, n'est pas trop dure, le poids limité en dessous des 500 kilos aide énormément. Seule l'absence de rétroviseur intérieur est problématique pour les marches arrière et, même s'il faut prendre l'habitude de regarder vers l'arrière pour faire son créneau, il aurait été utile de proposer une rétrovision vers l'arrière de meilleure qualité. La rétrovision d'ailleurs n'est pas le fort d'AMI puisque les deux rétros extérieurs sont bien trop petits pour voir clairement la circulation, c'est une déception sur ce point mais je vérifierai mieux lors des essais presse.


Électrique, AMI est donc extrêmement silencieuse, perturbée par le sifflement du moteur qui n'a rien de gênant. Une fois que la musique envahira l'habitacle via l'enceinte connectée faisant office d'haut parleur, la sonorité du moteur ne se fera plus entendre. Dans les rues pavés ou défoncées de Lille, y essayer AMI permet de bien tester le confort de la voiture que je craignais après mon premier tour dans la salle de présentation où les raccords se faisaient bien sentir. Sans être aussi douce qu'un C5 Aircross ou un C4 Cactus, AMI se révèle assez confortable pour évoluer en ville sans se briser le dos. Certes, les trous et raccords se font bien sentir mais AMI ne se montre pas aussi dure qu'envisagée. Les sièges, basiques et assez petits, participent à ce confort même s'ils mériteraient d'être un peu plus doux mais, pour le prix de vente d'AMI, on en peut pas trop en demander.


AMI est une vraie bonne surprise. Elle se montre sécurisante, les reprises sont dynamiques, l'espace intérieur est incroyable et le confort plutôt acceptable. Deux bémols cependant : la rétrovision qui aurait pu être meilleure, le clignotant qui ne revient pas automatiquement, il faut revenir manuellement au "point mort", c'est étrange et inhabituel. Mais, une des grandes forces d'AMI qui participent à la sensation d'espace intérieure est sa luminosité tout à fait exceptionnelle grâce notamment au toit vitré. AMI est une fenêtre sur la ville c'est extrêmement agréable.



En conclusion, avec AMI, Citroën casse les codes automobiles et offre une nouvelle expérience qui semble faire mouche auprès de la population à voir par les ventes (20 unités vendues en 20 jours à la Fnac de Lille), l'intérêt qu'AMI suscite auprès des passants est le gage que la réponse apportée par Citroën aux problèmes de mobilité urbaine est la bonne. Petite et vendue à un tarif imbattable (6900€), on pourrait craindre qu'AMI soit un véhicule au rabais mais c'est sans compter sur la qualité de conception d'un grand constructeur comme Citroën qui permet de faire d'AMI une voiture sécurisante,fun, amusante, "électrisante". Simple mais pas simpliste, AMI trouvera sa place dans le paysage urbain par la force de son concept, par ses qualités indéniables et malgré ses quelques défauts que l'on peut pardonner pour le prix de vente. Comme me disait une passante, Citroën vient de tuer les constructeurs de voiturettes...

4,814 vues11 commentaires

Passionnément Citroën - 2021  - Nous contacter

Clause de non-responsabilité de traduction 

Logo stellantis news.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon