top of page

Les actualités Citroën 

Bilan 2022 - Marché auto EUROPE


Après cinq mois de hausse consécutifs, le marché automobile européen parvient à considérablement réduire ses pertes sur l'ensemble de l'année qui s'élèvent à -4.1% (comprenant UE, UK + EFTA) pour 11 286 939 unités vendues. Cependant, par rapport à 2019, les pertes sont bien plus conséquentes puisque le marché automobile européen affiche une baisse de 28.59% soit une perte de 4.6 millions de voitures !!! En réalité, le marché européen est à son plus bas niveau depuis une trentaine d'année.

Dans ce cadre, les ventes de :

  • ALFA ROMÉO sont en hausse de 27.7% à 30 139 unités pour une part de marché de 0.3%

  • CITROËN sont en baisse de 15.3% à 355 822 unités pour une part de marché de 3.5%

  • DS sont en hausse de 14.8% à 48 066 unités pour une part de marché de 0.5%

  • FIAT sont en baisse de 14.7% à 380 196 unités pour une part de marché de 3.7%

  • JEEP sont en baisse de 19.2% à 95 838 unités pour une part de marché de 0.9%

  • LANCIA sont en baisse de 6.2% à 41 063 unités pour une part de marché de 0.4%

  • OPEL sont en baisse de 11.7% à 398 802 unités pour une part de marché de 3.9%

  • PEUGEOT sont en baisse de 14.2% à 587 648 unités pour une part de marché de 5.8%

Au total, les ventes de Stellantis sont en baisse de 13% à 1 944 481 unités pour une part de marché de 19.1%. Le roupe fait nettement moins bien que le groupe Volkswagen qui voit, lui, ses ventes baisser de 5.8% seulement ce qui porte son avance à 5.3 points de part de marché. Du côté de Citroën, ses ventes sont en forte baisse mais, au final, à un niveau similaire à la baisse de Peugeot ou encore Fiat, signe que ne c'est pas propre à la marque.

423 vues2 commentaires

Posts similaires

Voir tout

2 Comments


Guest
Jan 20, 2023

Tout à fait d'accord avec le commentaire de Maxime

Like

Maxime Haal
Maxime Haal
Jan 19, 2023

En conclusion, Citroën est éjecté du top 10 européen et se classe 14e, entre Fiat et Opel. La C3 est désormais le seul modèle a réaliser des chiffres corrects en Europe, comme en France d'ailleurs. Et Citroën est désormais 4e en France, dépassé par ... Dacia. Sauf grosse surprise, 2023 risque encore d'être une année difficile. La crise des composants n'explique pas tout car il y a encore des constructeurs généralistes qui ne s'en tirent pas trop mal, type Ford et ses -2% malgré l'arrêt programmé des Fiesta et Focus...

Like
bottom of page