A bord du nouveau Citroën Berlingo 2018

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

A bord du nouveau Citroën Berlingo 2018




Un ludospace, c'est un couteau suisse automobile. Vaste comme un utilitaire, accueillant comme un monospace et désormais sexy comme un SUV, le nouveau Berlingo sait tout faire. Nous l'avons vérifié. Visite guidée.

Nous avons eu la chance de découvrir, bien avant sa révélation au salon de Genève 2018, le nouveau Citroën Berlingo. Il s’agissait, à l’époque, d’un prototype sur lequel tous les éléments n’étaient pas fonctionnels.

C'est pourquoi, nous ne jugerons donc pas, pour l’instant, de la qualité des matériaux ni de la finition. En revanche, nous avons pu parfaitement jauger l’habitabilité, la modularité, en un mot de la praticité du nouveau Citroën Berlingo.

Deux versions seront proposées. Le Berlingo M, long de 4,40 m et le Berlingo XL qui atteint 4,75 m. Pour ce dernier, l’empattement et le porte-à-faux arrière ont été allongés. Quelle que soit la taille choisie, votre Berlingo sera disponible en 5 ou en 7 places. Notre Berlingo du jour était un M doté de 5 places. 




Un Berlingo au look de SUV A l’extérieur, son look de SUV intègre immédiatement le Berlingo au reste de la gamme : Citroën C3, Citroën C3 Aircross et Citroën C4 Cactus. Eclairage avant sur deux étages, Airbumps de protection au bas de portes et accastillage façon baroudeur en témoignent. Le capot est plus court et davantage horizontal. Le Berlingo a perdu son nez de TGV et l’ensemble parait plus robuste. Les glissières des portes coulissantes sont désormais beaucoup mieux intégrées et des éléments colorés permettent de personnaliser le ludospace Citroën. 



Berlingo 2018 : à vivre comme une berline A l’intérieur, la planche de bord arbore une tablette tactile de 8 pouces (20,32 cm) de diagonale et l’instrumentation est comparable à celle du nouveau Citroën C3 Aircross. Elle n'était pas présente à bord du prototype que nous avons eu en mains.

Les rangements sont vastes et nombreux. On pense notamment à la boîte à gants qui, comme sur le C4 Cactus, est double. Elle est réfrigérée et peu également loger un ordinateur portable dont la batterie sera rechargée par un port USB logé au fond. L’airbag passager intégré au pavillon a permis de libérer de l’espace à cet endroit. Et le rangement au sommet de la planche de bord côté conducteur sera apprécié par ce dernier.

Peu commun dans un ludospace, l’affichage tête haute en couleur et les aides à la conduite (systèmes de maintien dans la file et de freinage d’urgence, park assist) et la commande de frein de parking électrique illustrent sa modernité.


Trois sièges indépendants pour le Berlingo Accessibles depuis de larges portes coulissantes, les places arrière s’organisent autour de trois sièges indépendants, rabattables d’un seul mouvement dans le plancher. C’est inédit pour le Berlingo qui, jusqu’alors, se contentait d’une banquette. Aucun problème de garde au toit, ni d’espace aux jambes, le Berlingo sait recevoir.

En outre, les passagers y apprécieront les vitres descendantes. C’est là encore une nouveauté pour le Berlingo dont la génération actuelle se contentait de vitre entrebaillantes à l'aide de compas. Le nouveau Berlingo égale désormais sur ce point le Volkswagen Caddy.

Le siège passager rabattable en tablette permet d’obtenir une longueur de chargement (plane du seuil de coffre jusqu’à la planche de bord) de 2,70 m ! Et si vous optez pour le Citroën Berlingo XL, elle atteint 3 mètres.


Berlingo : un coffre fort sur roues Le coffre du Berlingo tient davantage de la soute à bagages que du sac à main. Son volume est de 775 l (1 050 l pour le Berlingo XL) sous tablette en configuration à 5 places. C’est 100 l de mieux que pour le modèle actuel.

Citroën n’a pas encore communiqué la capacité maximale de chargement, mais elle devrait être logiquement comparable à celle du Berlingo 2 qui engloutit jusqu’à 3 000 l ! Les départs en vacances, déménagement et autres transport d’objets encombrants seront pour lui une simple formalité.

Côté modularité, le nouveau Berlingo permet de positionner le cache-bagages sur deux hauteurs distinctes et de la placer au dos des sièges arrière lorsqu’il est inutilisé. Deux solutions aussi simples que pratiques qui faciliteront grandement l’usage.

Enfin, la lunette arrière à ouverture indépendante sera appréciée lors des stationnements en ville, où il est parfois impossible de pouvoir « déplier » le hayon.


Bilan Citroën Berlingo Le nouveau Citroën Berlingo renouvèle avec brio le genre. Il trouve le bon mélange en empruntant à la fois au monospace, à la berline et aux SUV. Des aménagements indispensables pour la survie d'une espèce automobile qu'il a créé en 1996.

Source: http://www.largus.fr/geneve/citroen-berlingo-2018-nos-impressions-a-bord-du-berlingo-en-video-9006395.html#ixzz57IhHiaS1

259 vues