PSA : L'usine d'Ellesmere Port passe à la semaine de quatre jours

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

PSA : L'usine d'Ellesmere Port passe à la semaine de quatre jours


A compter du 23 mars prochain, l'usine du Groupe PSA, située à Ellesmere Port en Angleterre, va passer à la semaine de quatre jours au lieu des cinq actuels. Ce changement n'aura pas d'impact sur les volumes puisque la direction de l'usine a demandé aux salariés de faire des journées plus longues afin de compenser la fermeture de la cinquième journée.



La direction indique dans un courrier qu'"étudiera le résultat de cette décision et discutera avec les représentants des travailleurs et les syndicats s'il y a des impacts". Cette décision est notamment due à la forte baisse des ventes des Opel Astre Sports tourer, les ventes d'Astra ont chuté de moitié depuis 2016.


Depuis le rachat d'Opel par le Groupe PSA, l'usine d'Ellesmere Port a perdu énormément d'effectifs et craint pour son avenir depuis le Brexit car le Groupe PSA a décidé d'interrompre tous ses investissements au Royaume-Uni en attendant quelles seront les futures relations en le Royaume-Uni et l'Europe. La prochaine génération d'Opel Astra a été confiée à Russelsheim et l'usine a peur que l'assemblage de la future Astra leur soit supprimé ce qui aurait pour conséquence une fermeture de l'usine. Le directeur de l'usine indique que cette modification des jours travaillées n'influera pas négativement sur l'attribution de la future Astra mais les salariés gardent en tête les récentes déclarations de Carlos Tavares qui déclarait dernièrement « Nous serons impatients d’investir dans Ellesmere Port si cela constitue une opportunité de faire des affaires » tout en précisant que ce serait au gouvernement britannique de "s’assurer du maintien de la rentabilité et de la viabilité d’exporter des véhicules vers le Royaume-Uni.  Nous pourrions demander au gouvernement britannique une compensation" Le Président du Groupe PSA estime "contraire à l’éthique que les employés d’Europe continentale paient les barrières douanières sur le marché britannique. »


Au sujet précis de l'attribution de la future Astra, Carlos Tavares a indiqué que « La décision ne sera pas prise avant que nous ayons une compréhension claire du résultat des discussions entre le gouvernement britannique et l’Union européenne.  Nous n’aurons pas de réponse à ce sujet avant au moins la mi- année et probablement pas avant la fin de 2020"

130 vues