top of page

Les actualités Citroën 

La Fondation PSA et Solidarauto s’engagent pour sensibiliser les familles en situation de précarité



  • 2ème poste de dépense des ménages français, la voiture est indispensable pour 86% d’entre eux pour la mobilité professionnelle

  • La Fondation PSA et Solidarauto lancent le projet « ma voiture, mon budget, ma sécurité »

  • 30 ateliers pédagogiques, animés par des professionnels de la réparation automobile seront organisés

« Pour ces personnes, l’absence de mobilité peut vite avoir de graves conséquences sociales et financières. C’est pourquoi, en partenariat avec Solidarauto, nous avons co-construit ce programme de prévention Ces personnes seront ainsi informées et accompagnées pour entretenir régulièrement leurs véhicules, dans des garages solidaires, à un coût acceptable, afin de prolonger la durée de vie de leurs véhicules et se déplacer en toute sécurité.», déclare Karine Hillaireau, Déléguée Générale de la Fondation PSA.


« La sensibilisation se fera au moyen d’ateliers pédagogiques, organisés au sein de garages Solidarauto par des professionnels de la réparation. Les participants découvriront comment économiser significativement sur leur budget auto : les points de contrôle essentiels à faire sur leur véhicule, l’impact du non entretien sur les pièces clés de leur auto, comment contrôler ses niveaux… les premiers inscrits gagneront un diagnostic de leur véhicule à réaliser au garage Solidarauto.» précise Patrick Kosman, président délégué de la Fédération Solidarauto.


Le projet « ma voiture, mon budget, ma sécurité » est né du constat: les personnes en situation de précarité n’entretiennent pas régulièrement leur véhicule, faute de moyen et d’information. En effet, ces publics échappent totalement aux campagnes de prévention pour l’entretien des véhicules, lancées par les réseaux commerciaux classiques. Ils sont alors confrontés à des réparations inévitables et urgentes, dont ils ne peuvent absorber le coût.


Chaque année, avec le soutien des collectivités locales et des pouvoirs publics, 10 ateliers se dérouleront dans des lieux très fréquentés ou au cœur des cités : d’abord à Tours, puis, à Rouen avec Solidarauto-Rouen-Métropole et dans l’agglomération de Besançon avec Solidarauto-25. Les conducteurs se verront remettre des « bons pour un diagnostic » à faire effectuer dans les garages solidaires Solidarauto de la région.

25 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page