Histoire : Retour sur la Citroën ZX

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Histoire : Retour sur la Citroën ZX


Pour connaître l’histoire de la Citroën ZX, il faut remonter à novembre 1985, avec le lancement du programme N2 lequel a l’objectif de proposer un modèle qui part à la conquête du segment C, réunissant le plus de ventes en Europe et qui permet à Citroën de proposer une gamme complète en comblant l'écart qui existe dans la gamme entre l’AX et la BX.



Ce programme verra s’affronter les bureaux de style de Bertone et de Vélizy dont voici quelques propositions.



La ZX voit le jour le 16 Mars 1991, deux mois après sa première apparition publique comme voiture de Rallye-Raid où elle a pris la succession des Peugeot 405 où elle remporte le Paris-Dakar au volant d’Ari Vatanen. C’est donc sous la forme d’une voiture de course aux performances folles que la ZX a commencé à se dévoiler alors même qu’elle était tout à fait classique et dont l’objectif était d’être le plus conventionnel possible, loin des excentricités que Citroën avait pu faire auparavant. C’est donc au salon de Genève que la ZX voit le jour avec trois moteurs essence et quatre finitions (Reflex, Aura, Avantage et Volcane). Si la ZX se fait anonyme, elle innove en devenant la première voiture de série à proposer une banquette arrière coulissante et en reprenant le principe du train arrière auto-directionnel de la Xm, lui autorisant une tenue de route de haute volée.


La Citroën ZX est vantée par la presse spécialisée qui aime sa maniabilité, sa tenue de route (l'essieu arrière "auto-directionnel" supprimant l'inertie du train arrière dans les virages fait des miracles), son confort de suspension et son habitabilité,surtout sur les versions munies de la banquette arrière coulissante.


Quelques mois après sa présentation, la gamme évolue avec un nouveau moteur essence de 60c chevaux l’apparition d’une motorisation diesel de 70 chevaux. En 1992, la version trois portes est présentée Elle est disponible en finition Reflex (1.1 l. 60 ch., 1.4 l. 75 ch. et 1.9 D 71 ch.), Aura (1.8 l. 103 ch. et 1.9 TD 92 ch.), Furio (1.8 l. 103 ch.), Volcane (2.0 l. 123 ch.) et 2.0 16v (155 ch.) et tous les modèles essence sont équipées d'un catalyseur. En 1993, la Volcane est disponible avec le turbo-diesel de 92 ch, alors que la série limitée Flash est présentée qui se distingue par son bon rapport prix/équipement. Toute la gamme (sauf la Reflex) reçoit les vitres teintées, alors que l'Aura 1.4 l. est équipée de la direction assistée en série.



La gamme s’agrandit en 1994 avec la présentation du dérivé break, disponible en deux finitions, quelques mois avant le premier restylage de la ZX qui va lui offrir une face avant modernisée où phares, calandre et pare-chocs seront modifiés. En 1994, Heuliez propose le concept Vent d’ouest basé sur la ZX et qui permet à Citroën d’offrir un cabriolet dans sa gamme, alors même que ce type de carrosserie prend son essor en Europe et que ces deux principaux concurrents en proposent un. Citroën avait validé le projet et offre à Heuliez un coupé ZX lui permettant de faire sa proposition. Bien que la proposition fut séduisante tant sur le point esthétique et technique, sa réalisation aurait nécessité trop de temps et serait arriver dans la fin de carrière de la ZX tout en entrant en concurrence avec la 306 cabriolet, raisons pour laquelle Citroën n’a pas donné suite à ce projet qui aurait pu devenir le plus beau dérivé de la ZX.


Après plusieurs séries spéciales, la ZX va fêter le million d’exemplaires vendus en 1995.

Elle va voir sa gamme remaniée où les dénominations vont changer pour reprendre celles inaugurées sur la Xantia (x, sx, vsx). La Citroën ZX va être commercialisée en Europe jusqu’en 1997 où elle sera remplacée par la Xsara. Mais la ZX n’arrête pas sa carrière internationale pour autant puisqu’elle continue à être produite et vendue en Chine sous le terme Fukang,la ZX étant la première Citroën à être fabriquée et vendue en Chine et ce depuis 1992. La ZX chinoise connaîtra d’ailleurs un dérivé tri-corps qui va s’appeler Elysée qui va être produite jusqu’en Septembre 2014 où la carrière de la ZX va définitivement s’arrêter après 2 130 600 exemplaires vendus.


512 vues8 commentaires