Citroën vise plus de 7% de part de marché en Espagne en 2020


Malgré la pandémie et le redémarrage plus lent du marché automobile espagnol, Citroën compte maintenir sa part de marché à plus de 7% en 2020, soit au même niveau qu'en 2019, année record pour la marque.

Nuno Marques, Directeur de Citroën pour l'Espagne et le Portugal, se dit extrêmement confiant sur le maintien de la part de marché de Citroën en Espagne, malgré la crise sanitaire. Dans un marché qui devrait perdre 400 000 unités par rapport à 2019, Citroën vise ainsi 75 000 ventes sur l'année, comparé aux 103 000 unités vendues en 2019. Citroën s'attend donc à maintenir sa part de marché en Espagne soit 7.1% du marché en cumulant les voitures particulières et les véhicules utilitaires où la marque est en tête du marché ces derniers mois.


Néanmoins, le Directeur général de Citroën appelle le gouvernement espagnol a accéléré sur le plan d'aides mis en place pour aider la reprise du marché automobile . Il indique ainsi que les annonces faites ne sont pas encore mises en place précisant "que c'était une chose de faire le marketing du lancement du Plan Renove et Moves II, mais la vérité est que nous n'avons pas encore vu d'effet pratique. D'une part, en raison des problèmes de nombreuses communautés autonomes dans le lancement de leur plan d'activation Moves II. D'autre part, la partie administrative nécessaire lorsqu'un client souhaite acheter une voiture n'est pas complète. En fin de compte, l'acheteur ne sait pas comment il va récupérer cette aide auprès du gouvernement". Nuno Marques appelle le gouvernement espagnol à "commencer l'année avec un plan d'aide vraiment bien fait et solide, collaboré avec le secteur, afin que les ventes puissent être stimulées"


Pour 2021, Nuno Marques est confiant pour Citroën notamment grâce au lancement de nouvelle C4. Pour lui, la réaction des concessionnaires espagnols est un bon signe pour le succès futur de la nouvelle berline compacte de Citroën "les premières indications sur le comportement d'une voiture sont toujours données par le réseau de concessionnaires. C'est généralement le meilleur thermomètre pour savoir où vont les choses. Et la réaction a été magnifique, bien meilleure que prévu. Si nous étions excités, ils se sont montrés excités. Et si ceux qui vont devoir vendre le produit y croient, alors les choses vont bien se passer."


Outre le lancement de nouvelle C4, Citroën verra aussi l'arrivée d'AMI en Espagne qui "sera un succès en Espagne, je n'ai aucun doute. La première parce que nous avons de grandes villes en Espagne, des villes qui ont de plus en plus de restrictions pour entrer dans leurs centres. Mais les gens doivent bouger. De plus, le covid nous a ajouté le désir de sécurité personnelle, la peur d'utiliser les transports en commun, avec lesquels le contexte nous aide à faire encore plus confiance à son évolution. C'est aussi beau, amusant et très pratique" pour le dirigeant espagnol qui confirme également le haut potentiel de développement de Citroën sur le marché espagnol. "Nous sommes une marque où plus de 60% de nos voitures sont fabriquées ici, c'est pourquoi nous pensons que nous sommes presque la marque française la plus espagnole (voire même espagnol, Citroën est la seule marque à avoir trois usines en Espagne qui assemblent différents modèles). C'est une force de la marque qu'il faut exploiter au maximum. Mais aussi, nous savons par les études d'image de marque que c'est une marque appréciée des Espagnols et qui lui confère un énorme potentiel. C'est une marque proche des gens et les Espagnols comprennent bien notre ADN. C'est pourquoi je suis sûr que nous allons aller plus loin, à plus de types de clients et continuer à croître." déclare-t-il.



158 vues2 commentaires

Passionnément Citroën - 2020  - Nous contacter

Clause de non-responsabilité de traduction 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon