Carlos Tavares qualifie de "prise de contrôle virtuelle" la fusion Renault-FCA

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Carlos Tavares qualifie de "prise de contrôle virtuelle" la fusion Renault-FCA


Dans un mémo adressé aux hauts responsable du Groupe PSA au sujet du projet de fusion entre Renault et le Groupe FCA, Carlos Tavares souligne que le choix de FCA réside dans la faible capitalisation boursière de Renault qualifiant ce projet de "prise de contrôle virtuelle de Renault par Fiat".


Carlos Tavares précise que "la transaction proposée par Fiat Chrysler semble donc particulièrement opportuniste, largement à son avantage. Pour Renault, cela peut être un atout dans les discussions avec Nissan, mais cela pourrait aussi affaiblir l'alliance ou même conduire à son dénouement".


Dans ce mémo qui liste les avantages (notamment du côté des synergies) et les inconvénients de ce projet de fusion, Carlos Tavares indique qu'il ouvre "une période de fragilité pour les différents acteurs".


Le projet de fusion entre FCA et Renault est basé sur un mariage à 50/50, la famille Agnelli détenant 15% des parts de l'ensemble soit l'actionnaire de référence de ce mastodonte automobile. L'État français ne détenant plus que 7.5%, à l'égal de Nissan. On comprend avec ces déclarations que si FCA a fait une proposition similaire au Groupe PSA, elle ne pouvait être accepté par le groupe français, FCA dans de trop grandes difficultés.


0 vue

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon