WRC - Tour de Corse : Un début difficile pour Citroën

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

WRC - Tour de Corse : Un début difficile pour Citroën


En délicatesse avec des réglages imparfaits sur un terrain en grande partie nouveau, Sébastien Ogier – Julien Ingrassia et Esapekka Lappi – Janne Ferm, les équipages du Citroën Total World Rally Team, n’ont pas pu exprimer leur plein potentiel aujourd’hui et pointent aux portes du top cinq, alors que près des deux tiers de cette édition du Tour de Corse restent encore à disputer. 


Tracée entre Porto-Vecchio et Propriano, cette première journée de course avait pour particularité de ne pas comporter d’assistance de mi-journée. Seule une zone de changements de pneumatiques était en effet prévue à la pause d’entre deux tours. D’où l’importance de disposer d’entrée du bon set-up, sous peine d’en pâtir toute la journée.


Citroën Total World Rally Team allait hélas en faire les frais : d’entrée ralentis par un tête à queue (ES 1), et des réglages imparfaits, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia concluaient le premier tour en 8e position. Esapekka Lappi et Janne Ferm réalisaient quant à eux une meilleure entame et pointaient à une intéressante 5e place, avant également d’effectuer un tête à queue (ES 3), qui les faisaient rétrograder de deux rangs. 


Et si la zone de changements de gommes ne leur permettait pas de procéder à toutes les modifications souhaitées, les équipages, seuls autorisés à intervenir à cette occasion, optimisaient un certain nombre de paramètres de C3 WRC à l’aide des conseils de l’équipe technique. Avec l’objectif d’exploiter d’avantage leur potentiel sur la deuxième boucle. Particulièrement pugnaces, Sébastien et Julien se hissaient à la 6e place, à seulement 10’’2 du 4e, tandis qu’Esapekka et Janne concluaient cette étape d’ouverture juste derrière.

Couvrant seulement 35 % du parcours, cette journée initiale du Tour de Corse ne constituait qu’un hors d’œuvre, comparé au plat de résistance programmé demain, alors que l’épreuve prendra la direction du nord de l’île de Beauté. Ce sont en effet près de cent-soixante-quinze kilomètres chronométrés qui attendent les équipages, dont 47,18 km inédits à négocier par deux fois dans la région centrale de la Castigniccia. Avec ses routes sinueuses, où l’on a tôt fait de se faire piéger par un faux rythme, cette ES notamment s’annonce propice aux rebondissements…



RÉACTIONS DE…

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing

« Nous espérions évidemment mieux de cette étape inaugurale mais nous avons souffert de réglages pas complètement optimaux. Or avec l’absence d’assistance le midi, nos équipages n’ont pu faire que de légères modifications par eux-mêmes et ont dû composer avec jusqu’au terme de la journée. Ils s’en sont toutefois sortis avec les honneurs alors qu’il s’agit de leur toute première course avec C3 WRC sur l’asphalte pur. Nous allons désormais tâcher de tirer le meilleur parti de l’assistance de ce soir pour rectifier le tir et leur permettre d’évoluer à leur niveau de jeu habituel demain. »


Sébastien Ogier, Pilote du Citroën Total

« C’était une journée difficile, qui nous a vus pâtir de sousvirage. En procédant à quelques petits ajustements, on a réussi à concéder moins de terrain l’après-midi, mais ce n’était pas encore suffisant. On a des pistes de réglages pour solutionner nos soucis, j’ai espoir que cela aille dans le bon sens, en tout cas on va tout faire pour remonter au classement. 


Esapekka Lappi, Pilote du Citroën Total


« J’ai beaucoup attaqué sur les routes larges et rapides du jour, mais j’ai connu les mêmes symptômes que Seb. Il y a eu en plus ce tête à queue qui ne nous a pas aidés. Je fais confiance à l’équipe pour y remédier, de mon côté je ne vais évidemment rien lâcher. »


CLASSEMENT JOUR 1

Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) 1h09’39’’6

Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +4’’5

Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +9’’8

Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) +26’’1

Suninen / Salminen (Ford Fiesta WRC) +30’’9

Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) +36’’3

Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) +46’’3

Loeb / Elena (Hyundai i20 WRC) +2’27’’9

Camilli / Buresi (VW Polo R5) +2’46’’4

Bonato / Boulloud (Citroën C3 R5) +3’06’’4

111 vues1 commentaire