WRC : Pourquoi Citroën n'aura que deux voitures en 2019

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

WRC : Pourquoi Citroën n'aura que deux voitures en 2019



Directeur de Citroën Racing, Pierre Budar a expliqué les raisons ayant mené à la perte du soutien financier d'Abu Dhabi, qui limitera l'engagement de l'équipe à deux voitures en WRC pour 2019.

Abu Dhabi est l'un des principaux bailleurs de fonds de Citroën en WRC depuis 2013, grâce à un accord qui a notamment permis à Khalid Al-Qassimi de participer partiellement à certaines saisons.

Citroën a recruté le Champion en titre Sébastien Ogier chez M-Sport et Esapekka Lappichez Toyota pour constituer son line-up 2019, mais la poursuite du partenariat avec Abu Dhabi était essentielle pour espérer engager une troisième voiture.

Cette auto supplémentaire aurait permis à Sébastien Loeb de continuer à rouler ponctuellement en WRC. C'était également la clé pour fournir des opportunités aux pilotes 2018, Craig Breen et Mads Østberg.

Lorsque les images du premier test d'Ogier avec la C3 WRC sont apparues la semaine dernière, les autocollants Abu Dhabi étaient encore présents. Ils ont finalement été retirés dans l'après-midi suite au terme mis à l'accord.

"Le partenariat s'est arrêté après six années car Abu Dhabi Racing et son gouvernement doivent étudier leur investissement", explique Pierre Budar à Motorsport.

Ce dernier admet avoir espéré que la victoire de Loeb lors du dernier Rallye de Catalogne – le seul succès de Citroën dans une saison difficile – pourrait aider à conserver Abu Dhabi.

"Après le résultat en Espagne, nous avions un certain espoir que ça continue, mais Sheikh Khalid nous a également dit que ça pouvait s'arrêter", ajoute Pierre Budar. "La principale incidence pour nous sera sur le nombre de voitures exploitées en 2019."

"Sans le soutien d'Abu Dhabi, ce sera plus difficile d'avoir une troisième voiture. Pour le moment, nous ne pouvons confirmer que deux voitures pour Citroën Racing. Pour avoir une troisième voiture, le partenariat avec Abu Dhabi était une condition, alors oui, ce sera plus compliqué d'avoir cette voiture, à moins de trouver un autre partenaire."

Pierre Budar estime que la probabilité de revoir Abu Dhabi avec Citroën en 2020 demeure, une fois que l'évaluation de l'investissement aura eu lieu.

Interrogé sur son sentiment quant au fait de ne pas voir Loeb dans une Citroën l'an prochain, il conclut : "C'est évidemment quelque chose de difficile pour nous. Mais nous devions y être préparés tant que nous n'avions pas la certitude d'avoir une troisième voiture. Pour l'instant, il est assez difficile de confirmer une troisième voiture, sur la base de la dernière décision en date. Continuons à travailler et nous verrons plus tard."


Source :

https://fr.motorsport.com/wrc/news/citroen-abu-dhabi-rallye-explication/4309104/