Un nouveau véhicule à Vigo pour d'atteindre 600 000 unités par an

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Un nouveau véhicule à Vigo pour d'atteindre 600 000 unités par an



Un deuxième modèle associé au projet V20 permettrait de récupérer le quart de nuit sur les deux lignes, comme avant 2009, ce qui signifierait la création de 900 autres emplois

Jusqu'à 600 000 voitures par an, trois quarts de travail complets du lundi au dimanche et près d'un millier de nouveaux emplois. Le prix d'un autre modèle possible à Vigo au côté du projet Peugeot conduirait l'usine galicienne à pulvériser ses records de production et consoliderait la filière automobile en Galice, selon les estimations provenant de sources de l' industrie, qui considèrent que PSA Vigo pourrait accueillir une deuxième silhouette liée au projet V20. Une autre voiture permettrait la reprise du quart de nuit dans les deux lignes de production, comme avant 2009, et la création d'environ 900 emplois.

Cette possibilité, que Vigo reçoit une autre voiture à court terme, est sur la table après que Carlos Tavres, PDG du Groupe PSA, ait affirmé cette semaine devant des membres du Comité d' entreprise européen de PSA que le V20 ne devrait pas être qu'un seul SUV pour une seule marque (Peugeot déjà confirmé - projet P24) suggérant ainsi que le projet, comme ce fut le cas avec le K9 (code représentant trois véhicules différents), pourrait inclure une deuxième silhouette d'une autre marque du groupe (Citroën, Opel / Vauxhall ou DS ). En ce sens, PSA a toujours reconnu que le SUV faisait partie d'un programme de production mondial avec plusieurs modèles de différentes marques qui partagent la nouvelle plate-forme CMP.

Une autre silhouette pour le projet V20 conduirait PSA-Vigo en premier lieu à restaurer presque complètement le poste de nuit dans les deux lignes de production. Dès cet automne, le système 2 va travailler en trois équipes (matin, après - midi et soir) avec un 4ème week - end de rappel d'équipe pour produire de nouveaux véhicules utilitaires K9 (Berlingo, Rifter et Combo) et monospaces C4 Picasso, alors que le système 1 sera en deux quarts de travail, matin et après - midi avec 301 et berlines C-Elysée (avec de faibles volumes de production par rapport aux fourgonnettes), en attendant l'arrivée du SUV Peugeot dès l' année prochaine. Mais une seconde silhouette forcerait aussi à activer le quart de nuit dans ce système.

PSA Vigo travaille à mi-régime entre 22 heures et 6 heures du matin depuis le début de l'année 2009, lorsque la crise et la baisse des ventes des mini-fourgonnettes ont obligé à limiter le passage à une seule ligne. La décision a alors entraîné l'élimination de quelque 900 emplois qui pourraient maintenant être récupérés pour amener le centre à sa capacité maximale. Avec deux lignes de travail en week-end de trois quarts et les équipes (dans la pratique travailleraient sept jours par semaine, 24 heures), l'usine pourrait dépasser le seuil de 600.000 voitures par an, pulvérisant les records et se consolider comme la première usine en Espagne, dans le groupe et peut-être en Europe.

Avec des installations saturées, le complexe de Vigo améliorerait considérablement sa rentabilité économique, ce qui est précisément ce que Tavares veut pour son dispositif industriel. Le groupe a commencé il y a des années un processus d'optimisation de son système de production, en pariant sur des usines monoflux, ou des usines avec une ligne de production unique capable de s'adapter à différents types et tailles de voitures grâce aux nouvelles plateformes modulaires et très rentable lorsque l'on travaille à sa capacité maximale. Le seul qui maintiendra un système bi-flux à partir de 2019 , c'est-à-dire deux lignes d'assemblage, est Vigo, il est donc logique que PSA devrait également rechercher la saturation.

Le V20 a été confirmé par Tavares lui-même lors d'une visite à Vigo en mai 2017, avec un investissement d'environ 650 millions pour le lancement et l'installation de la plate-forme CMP, bien que le code industriel du SUV Peugeot soit P24, utilisé dans l'usine et dans l'industrie des composants. Maintenant, il se peut que le projet V20 reçoive une deuxième silhouette, plus grande que P24.

Source : 

https://www.farodevigo.es/gran-vigo/2018/06/24/psa-alcanzaria-600000-coches-ano/1916952.html

189 vues7 commentaires