top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis développe son site de Mirafiori en Italie


Carlos Tavares dans l'usine Stellantis de Mirafiori

Stellantis célèbre un jalon majeur alors que démarre une nouvelle activité de production à Mirafiori, en Italie : la fabrication de boîtes de vitesses électrifiées à double embrayage (e-DCT). Ce lancement marque une étape cruciale d'un investissement de 240 millions d'euros visant à moderniser le complexe et à soutenir l'industrie automobile italienne, dans le cadre du projet « Mirafiori Automotive Park 2030 ».

En outre, le PDG de Stellantis a annoncé un investissement supplémentaire de 100 millions d'euros pour renforcer la Fiat 500e . Ce parc incarne la vision de Stellantis, qui aspire à se positionner comme une entreprise technologique axée sur la mobilité durable. En tant que l'un des principaux hubs mondiaux de Stellantis, Mirafiori couvre l'intégralité du cycle automobile, de la conception au recyclage.

Mirafiori est également un élément clé du programme de transformation grEEn-campus de Stellantis, visant à économiser 36 000 tonnes d'équivalent CO2. Ce campus favorise l'échange d'idées et la créativité, soutenant ainsi l'objectif de Stellantis de devenir neutre en carbone d'ici 2038, tel que décrit dans son plan Dare Forward 2030. Carlos Tavares, PDG de Stellantis, souligne l'importance de Mirafiori en tant que centre mondial intégrant les fonctions tertiaires, le développement technologique, la production et les pratiques d'économie circulaire. Il insiste sur la nécessité de continuer à investir et à former afin de fournir des véhicules, des technologies et des services de qualité à nos clients dans le monde entier.


En parallèle au lancement de la production d'eDCT, l'annonce d'un investissement supplémentaire de 100 millions d'euros vise à améliorer encore l'attrait et l'accessibilité de la Fiat 500e, élargissant ainsi la clientèle potentielle et stimulant la production à Mirafiori. Stellantis affirme sa détermination à maintenir son leadership en Italie, face à une concurrence, y compris celle des constructeurs chinois. Les employés italiens de Stellantis sont salués pour leurs compétences et leur dévouement, et l'entreprise s'engage à préserver et à renforcer ses racines grâce à des approches innovantes.

Le « Mirafiori Automotive Park 2030 » marque un nouveau chapitre dans l'histoire riche de 80 ans de ce site emblématique, qui produit actuellement les modèles Abarth 500e, Fiat 500e, Maserati GranTurismo et Maserati GranCabrio, dont plus de 90 % sont exportés, contribuant ainsi à la balance commerciale italienne.


En plus de la production des modèles FIAT et Maserati, le « Mirafiori Automotive Park 2030 » comprend:

- La production de transmissions/boîtes de vitesse : avec la production d'eDCT, intégrant une technologie d'hybridation avancée.

- Le « Battery Technology Center » : un centre moderne pour la conception, le développement et le test des packs de batteries.

- Le Hub d'Économie Circulaire SUSTAINera : visant à promouvoir la durabilité à travers des pratiques de fabrication et de consommation innovantes.

- Le futur grEEn-campus : une initiative pour transformer les sites historiques de Stellantis en espaces de travail collaboratifs et respectueux de l'environnement.

Au cours des cinq dernières années, Stellantis a investi plus de 5 milliards d'euros en Italie et continuera à le faire pour bâtir un modèle commercial durable, en collaboration avec ses fournisseurs et les institutions locales. L'entreprise s'engage également à développer les compétences de ses employés et à promouvoir la recherche en partenariat avec des institutions académiques telles que l'École polytechnique de Turin.


Dans le cadre de son plan Dare Forward 2030, Stellantis investira plus de 50 milliards d'euros dans l'électrification au cours de la prochaine décennie, avec l'objectif ambitieux d'atteindre une électrification totale de sa gamme en Europe d'ici 2038. L'entreprise s'engage à devenir neutre en carbone d'ici cette même année, en compensant ses émissions résiduelles à un niveau minimal.

Mots-clés :

601 vues1 commentaire

1 Comment


Sans doute cela satisfera le gouvernement de Giorgia Meloni, dans un contexte tendu avec le consortium automobile Stellantis, la Présidente italienne se plaignant que le Groupe délaisse l'Italie sur le plan industriel. De son côté, Carlos Tavarès épingle certains Etats européens qui invitent les constructeurs chinois à s'installer en Europe, alors que ces derniers hautement subventionnés par le PCC, bénéficient d'un avantage concurrentiel de 30%. Mais il se dit prêt à relever ce défi en dépit des incertitudes liées aux résultats des élections européennes. Et de finir: " Pour la transition énergétique , je pense qu'il y avait de meilleures solutions, mais à un coût moindre. Mais ça, maintenant c'est du passé, et la planète n'attend pas, et bientôt nos…


Like
bottom of page