top of page

Les actualités Citroën 

PSA : Les ambitions du Groupe dans la Recherche et Développement au Maroc


Quelques mois après l'inauguration de l'usine de Kénitra et avant l'ouverture de son extension qui va permettre au Groupe de fabriquer 200 000 voitures par an au Maroc, le Groupe PSA met l'accent sur la Recherche et Développement au Maroc avec l'objectif de devenir le numéro un des ventes dans la région Afrique-Moyen-Orient.


L'usine de Kénitra, qui emploie 1 500 personnes actuellement, est dimensionnée pour une production de 100 000 unités par an. «C’est une usine très manuelle, très évolutive qui repose sur le principe de la frugalité, car nous n’avons aucun intérêt à automatiser à outrance les process vu que le principal enjeu au Maroc est dans la création d’emplois», précise Christian Chapelle, senior vice-président Opérations Afrique-Moyen-Orient, indiquant également que l'usine génère 1 500 emplois indirects chez les fournisseurs.



Un centre de Recherche et Développement spécifique

Christian Chapelle souligne que «Pour des raisons historiques, l’Afrique et le Moyen-Orient ont toujours été gérés depuis le siège à Paris. A partir d’un moment, il y a eu une réflexion au sein du groupe pour assurer une présence et le développement des activités dans la région Afrique-Moyen-Orient». L'ambition du Groupe est donc de monter un centre technique régional au Maroc pour piloter l’ensemble de la zone Mena dont l’enjeu est de former des équipes capables à terme de développer un véhicule complet au Maroc.  Ainsi est né le MTC (Morocco Technical Center) qui va renforcer les bases industrielles du Groupe ainsi que les solutions R&D à l’échelle pour l’ensemble de la zone Afrique-Moyen-Orient.


La proximité avec l’Europe, l’existence d’un tissu industriel, des conditions avantageuses ou encore les coûts de revient des composants et la disponibilité de ressources humaines jeunes et formées ont convaincus le Groupe PSA de s'implanter au Maroc. «A partir de là, nous avons décidé de mettre en place un centre régional de commandement et de pilotage de l’ensemble de la région Afrique-Moyen-Orient à Casablanca» déclare Christian Chapelle qui dirige la coordination des opérations industrielles sur l’ensemble de la région. Sa mission consiste à permettre à la région (dont relève le Maroc) de disposer des produits automobiles, du sourcing, de moyens industriels et flux logistiques cohérents avec les objectifs du plan stratégique Push to Pass.


Kénitra, porte d'entrée vers l'Espagne

L'usine de Kénitra a été inaugurée le 20 Juin, elle a démarré sa production de 18 Septembre et s'étend sur 60 000 m². Elle dispose d'une ligne d'assemblage ce qui signifie que les moteurs ne sont pas fabriqués totalement au Maroc mais seulement assemblés. Pour autant, l'usine de Kénitra, de par sa proximité avec les quatre usines de PSA en Espagne et au Portugal, dispose d'importants gisements de croissance dans le sourcing. «Le Maroc est naturellement une porte d’entrée pour le sourcing dans la péninsule Ibérique», fait valoir Christian Chappelle.


Le taux d’intégration locale est de 60% dès le démarrage sur la nouvelle Peugeot 208, ce qui a permis de générer plus de 850 millions d’euros en 2019 au Maroc dans le sourcing local. «Nous comptons dépasser 1 milliard d’euros en 2022 de sourcing au Maroc, à la fois pour approvisionner le site de Kénitra et alimenter ceux de la péninsule Ibérique», annonce le patron des Opérations industrielles du groupe.


352 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page