PSA : Le DS 3 Crossback importé, l'électrification...les confidences de Carlos Gomes en Chine (1/2)

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

PSA : Le DS 3 Crossback importé, l'électrification...les confidences de Carlos Gomes en Chine (1/2)



Carlos Gomes, membre du comité exécutif du groupe PSA, vice-président exécutif et directeur général de la Chine et de l'Asie du Sud-Est, s'est entretenu avec des journalistes dans le cadre du salon de Canton où seule la marque Peugeot était représenté où elle a pu exposer, en première mondiale, les nouveaux SUV 2008 et e2008 marquant l'introduction de la plateforme CMP en Chine.

Le Groupe PSA est engagé dans une vaste électrification de sa gamme qui verra 100% de ses gammes électrifiées d'ici 2025. Cette électrification qui vaut également en Chine est voulue comme le point de départ du renouveau de PSA en Chine qui souffre depuis quelques années de fortes baisses de ventes.


Carlos Gomes a eu l'occasion de rappeler que le Groupe PSA possède deux plateformes CMP et EMP2 qui permettent d'offrir des voitures à moteurs thermiques mais également des motorisations hybrides ou électriques à l'image des derniers C5 Aircross hybride ou encore DS 3 Crossback E-Tense.

Cette année, les groupes PSA et FCA ont annoncé leur projet de fusion : comment équilibrer les relations entre PSA et FCA en Chine?

La transaction de fusion que vous venez de mentionner en est encore à ses débuts. Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir avant de réaliser enfin la fusion. Bien entendu, si la fusion est réellement réalisée, le nouveau groupe deviendra le quatrième groupe automobile mondial, avec des ventes annuelles de plus de 8,7 millions de véhicules et 14 marques automobiles dans le monde.

En termes de complémentarité des deux parties, la performance du groupe PSA sur le marché européen est très bonne, tandis que celle du groupe FCA en Amérique du Nord et du Sud est très bonne également. La fusion des deux groupes aura un effet de synergie d'environ 3,7 milliards d'euros. Bien sûr, tout cela est basé sur la fusion qui vient d'être mentionnée si elle peut finalement réussir.

Toutefois, l'étape actuelle n'en est encore qu'à ses débuts et, par conséquent, il est donc impossible de vous dire quel impact ou comment équilibrer les activités du groupe PSA en Chine après la fusion. Il est trop tôt pour en parler.


Dans le contexte du déclin général du marché automobile chinois, sous quels aspects pensez-vous que nous devrions percer?

Tout d'abord, la coentreprise DPCA a lancé le plan de relance "Yuan" au début du mois de septembre 2019. Ce plan comporte de nombreux ajustements et réformes pour DPCA, notamment la capacité de production de DPCA et l'espoir que celle-ci réponde à la demande réelle. En outre, nous avons réajusté la structure interne des marques Citroën et Peugeot afin de permettre aux consommateurs de mieux comprendre notre marque, y compris d’autres ajustements en matière de personnel. Par exemple, en ce qui concerne les usines, DPCA est passée de quatre usines à deux maintenant, dans le but de réduire les coûts fixes et de rendre la coentreprise plus compétitif sur le marché.

En outre, DPCA subit également d'autres ajustements et réformes internes: son objectif est d'atteindre 300 000 à 400 000 unités par an d'ici 2025. Ce volume de vente représente une petite part du marché chinois. Pas beaucoup, nous le savons très bien. En un sens, les ventes pures ne sont peut-être pas la chose la plus importante pour le moment. La première chose à faire est de s'assurer que la société ne peut pas perdre d'argent et doit faire un profit. Pour la série actuelle de réformes, l'objectif est de promouvoir l'amélioration de l'efficacité, d'améliorer l'efficacité de la communication interne et d'améliorer les conditions de fonctionnement actuelles.



Certaines personnes disent que certains modèles du groupe PSA sont très populaires en Europe, mais qu'ils ne sont peut-être pas aussi performants sur le marché chinois car ils ne répondent pas vraiment aux besoins des utilisateurs chinois. Comment comprendre les consommateurs chinois ?

La performance actuelle du groupe PSA en Chine laisse beaucoup à améliorer. Pour ce qui est de la concurrence féroce sur le marché, je pense que le succès d’une entreprise nécessite la combinaison de plusieurs éléments en même temps. Il nous faut donc de bons produits, une bonne technologie et un bon contrôle des coûts, puis des revendeurs solides, des stratégies de vente et de marketing bien conçues et une tarification des produits aussi très bonne. Ce n'est que lorsque ces facteurs sont réunis qu'il peut y avoir une avancée décisive dans les performances. Je pense que nous n'avons pas fait assez à cet égard.


L'offensive d'électrification du groupe PSA en Chine pourrait être un nouveau point de départ et un nouveau voyage pour nous. Au cours du premier semestre de l’année prochaine, nous lancerons quatre nouveaux modèles hybrides ou purement électriques. L’électrification est une nouvelle opportunité pour nous.


En outre, nous avons intensément renforcé la recherche sur les produits au début du développement de nouveaux produits et nous communiquerons avec les clients et les revendeurs à un stade précoce pour comprendre le type d’intérieurs et de styles que les consommateurs aiment. Nous communiquerons les résultats du sondage au service de conception et de développement. Je sais aussi que l’amélioration substantielle de la performance ne peut pas être obtenue à court terme, c’est un processus à long terme et ne peut être réalisée du jour au lendemain, mais nous faisons déjà ces choses et nous apportons de grandes améliorations.


Nous savons tous que Changan a déjà vendu ses actions dans Changan PSA. Nous voudrions savoir s’il est possible de dire que DS sera utilisé ailleurs avec DPCA notamment. Parce que le site de l'usine est également vendu.

Tout le monde sait que DS est en Chine que depuis quelques années à peine. Le groupe PSA a créé une joint-venture Changan PSA avec Changan en novembre 2011. DS est également une toute jeune marque de voitures, créée il y a quelques années à peine. La performance des ventes de DS en Chine au cours des dernières années n’est pas particulièrement satisfaisante. Changan a souhaité vendre sa participation de 50% dans la coentreprise Changan PSA. Nous souhaitons également remercier Changan pour le soutien et l’aide apportés à la marque DS au cours des 8 dernières années. Cependant, DS ne se retirera certainement pas de la Chine et nous continuerons à développer la marque DS en Chine. Nous serons responsables de nos 75 000 utilisateurs de DS en Chine.

Pour l’avenir de la marque DS en Chine, nous adopterons un nouveau modèle de développement, c’est-à-dire que la future équipe de vente et de marketing de la marque DS en Chine sera exploitée à 100% par PSA. En outre, nous allons importer l'année prochaine le DS3 CROSSBACK E-TENSE, le premier véhicule électrique pur de la marque DS, en Chine.

Ce que je veux dire, c’est qu'il était effectivement possible de produire des voitures DS chez DPCA, mais pour l’instant, nous n’avons pas l’intention de le faire.


DPCA connaît également des avancées et des améliorations: Pensez-vous que le rythme actuel et les effets à court terme sont satisfaisants? Répondent-ils aux attentes?

En ce qui me concerne, je n'ai jamais été une personne facile à satisfaire et s'il y a de nouveaux changements à faire après la réforme de DPCA, ils seront fait. Tout d’abord, nous pensons que l’amélioration de l’image de marque est meilleure que celles des années précédentes: les 4008, 5008 et 508L, commercialisées depuis une ou deux années, y compris les premières mondiales d’aujourd’hui de 2008 et e2008 sont bien meilleurs que les années précédentes, comme la Peugeot 301 ou d’autres modèles vendus dans le passé. Étant donné que les modèles vendus récemment sont moins représentatifs que les modèles passés, nous devons continuer à améliorer notre image de marque après la sortie de la nouvelle génération de Citroën et de Peugeot. Améliorer.

Je suis heureux de voir que les modèles que nous lançons sont progressivement acceptés par les clients. L’image de la marque s’améliore ainsi progressivement. Tout le monde sait que le marché de l'automobile en Chine est en baisse, il est donc difficile de dire quel est l'objectif de ventes de DPCA. Mais maintenant, nous pouvons voir qu'ils sont motivés et évoluent dans la bonne direction, du moins que l'équipe de direction de DPCA travaille fort pour changer beaucoup de choses et la structure organisationnelle interne.

Enfin, au sein du Groupe, les actionnaires du groupe Dongfeng et du PSA sont également résolu à l’unanimité à modifier l’efficacité opérationnelle et la structure de gestion de DPCA, qui fait partie du plan "Yuan". À présent, les actionnaires des deux parties ont décidé d'annuler le système de double signature de la coentreprise, qui devait par le passé être signé par les départements français et chinois pour que la résolution prenne effet, mais cela ne correspond pas aux changements rapides du développement du marché.

Vous venez de mentionner que les énergies nouvelles étaient une nouvelle opportunité pour le développement du groupe PSA en Chine: depuis la fin de la subvention des véhicules à énergies nouvelles fin juin, vous avez assisté à la baisse rapide des ventes de véhicules à énergies nouvelles. Le potentiel est suffisant pour répondre aux attentes de PSA: avez-vous toujours confiance dans ce marché?

L'annulation par le gouvernement chinois des subventions pour les véhicules à énergie nouvelle, je pense personnellement que les véhicules à énergie nouvelle qui ont été vendus avant sont relativement peu coûteux ou peuvent être des modèles relativement bas de gamme, et ils ont besoin de subventions pour se vendre. Mais la méga tendance de l’industrie automobile future doit être l’électrification. En fait, le développement des nouvelles énergies nécessitent des coûts énormes, ce coût doit donc être supporté par quelqu'un, et qui le supportera? Il n'y a que trois possibilités : le gouvernement, le fabricant ou le consommateur.

Avant l'ère actuelle d'électrification en Chine, nous n'avions peut-être pas bien réussi en Chine, mais l'arrivée de l'ère d'électrification est notre deuxième plan en Chine, nous devons saisir cette opportunité et c'est la raison pour laquelle la version purement électrique e2008 a été présentée à Guangzhou pour sa première mondiale, c'est parce que nous valorisons ce marché. Pour nous, la première mondiale de e2008 témoigne de notre détermination à changer l’image de marque actuelle. Nous utilisons l’électrification et ces produits électrifiés pour modifier l’image de marque de PSA en Chine qui n'était pas bonne auparavant et inverser l’image de marque à ce stade. C'est peut-être plus important encore que simplement augmenter les ventes.


PSA comme l'industrie automobile doit faire face à de nombreux défis outre l'électrification, quelles sont les autres points de la réforme de DPCA ?

L'électrification ne représente pas l'ensemble du développement futur de l'industrie automobile. De nombreux aspects de la conduite autonome et des voitures connectées doivent être améliorés afin de faire mieux. Jadis, Citroën et Peugeot comptaient 16 produits en Chine, Citroën en comptait 8 et Peugeot en présentait 8. Nous voulons maintenant les réduire. Nous ne conservons que d’excellents modèles. D'ici 2020, nous réduirons les 16 produits Citroën et Peugeot susmentionnés en Chine à 10, qui deviendront 5 pour chaque marque. Notre objectif est de supprimer certains modèles qui ne rapportaient pas auparavant, ou que la reconnaissance relative du modèle et la perception du consommateur ne sont pas très bonnes, et que nous nous concentrions sur les modèles offrant des capacités premium supérieures. Par conséquent, la première est que nous allons couper des modèles et créer des gammes de produits plus efficaces.


La seconde concerne le moteur, tel que le moteur PureTech d’une cylindrée de 1,2 L. Il a remporté le prix du «Meilleur moteur de l’année» en Europe pendant 4 années consécutives. Les performances du moteur en termes d'accélération, de consommation de carburant, de vibrations, de souplesse et de bruit sont exceptionnelles. Ce moteur a été assemblé dans nos voitures depuis l'an dernier et peut respecter les normes d'émissions 6b de la Chine. Ce moteur sera entièrement déployé. Un autre moteur est le moteur 1.6L EP que le groupe PSA, notre deuxième moteur grand public, qui est également un très bon moteur. Les moteurs de 1,2 litre et de 1,6 litre ont été installés sur les modèles chinois et ils continueront à être utilisés dans les prochaines années. De plus, en plus de ces deux moteurs à combustion interne, nous disposons également de groupes motopropulseurs électriques et hybrides rechargeables, qui formeront notre gamme technique dans les groupes propulseurs.


En ce qui concerne l'interconnexion des véhicules, nous avons signé un accord de coopération stratégique global avec Huawei. Par exemple, le DS7, qui a été lancée l'année dernière, est équipée du système d'interconnexion et coopère avec Huawei. La première mondiale du nouveau "2008" sera également équipée d'un nouveau système d'interconnexion dans les véhicules. En résumé, j'ai mentionné qu'il était difficile pour un fabricant ou une marque de faire de son mieux dans tous les domaines. Par exemple, il est difficile de tirer le meilleur parti de la conduite autonome, de l'interconnexion des véhicules, du groupe motopropulseur, du style et de l'électrification. Parce que cela nécessite des investissements et des ressources énormes, si nous déployons toutes ces technologies sur la voiture, le consommateur devra supporter le prix d'achat.



0 vue

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon