PSA : La fusion avec FCA finalisée plus vite que prévue

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

PSA : La fusion avec FCA finalisée plus vite que prévue



Le confinement lié à la crise du coronavirus à des conséquences terribles pour les constructeurs automobiles qui perdent plusieurs milliards avec la fermeture des usines et des concessions amenant à une baisse drastique du marché automobile. Ces conséquences avaient fait naître quelques doutes sur la future fusion entre les groupes PSA et FCA dont les termes de l'accord indiquaient un versement de liquidités, aujourd'hui bien mis à mal.



Mais le Groupe PSA, par la voix de son Président Carlos Tavares, n'entend pas céder un pouce sur ce projet de fusion, primordial pour permettre au groupe PSA d'affronter les nombreux défis qui attendent l'automobile. Ainsi, Carlos Tavares vient de déclarer que les groupes de travail créés dans le cadre de ce projet de fusion avaient accéléré le rythme afin de permettre de finaliser la fusion plus tôt que prévue. "Le travail des équipes sur le projet de fusion est un élément clé pour les deux entreprises. Le plus tôt sera le mieux. Les groupes de travail maintiennent et même accélèrent le rythme sur le projet pendant cette crise, pour réaliser le closing", a déclaré M. Tavares lors du dernier comité de pilotage du projet le 31 mars selon une source interne à PSA.


Annoncée fin octobre, le projet de fusion a été entérinée début décembre avec un objectif de concrétisation pour le début 2021. Ce projet comprenait, entre autres, le versement d'un dividende ordinaire de 1.1 milliard d'€ aux actionnaires au titre de l'exercice 2021, montant qui sera approuvé le 25 juin, lors de l'assemblée générale du Groupe PSA. Au vu des terribles conséquences financières de la crise actuelle, ce versement pouvait être remis en cause pour éviter d'impacter trop lourdement une trésorerie déjà fortement impactée. Mais une source de PSA indique que "Les dividendes font partie du projet, donc il n'y a pas de remise en question du paiement de dividende. Je n'ai pas de signe qu'on soit en train de rouvrir les termes de l'accord. Les dividendes seront discutés lors de la prochaine assemblée générale"

324 vues3 commentaires