top of page

Les actualités Citroën 

PSA : L'usine de Vigo, première usine d'Europe du Groupe


Juan Antonio Muñoz Codina est responsable des activités industrielles du groupe français dans la péninsule ibérique depuis janvier. Cela signifie qu'en plus de diriger l'usine de Saragosse, il dirige le cluster qui intègre également les usines de Madrid, Vigo et Mangualde (Portugal).


A l'occasion d'une rencontre avec la presse, Juan Antonio Munoz Codina est revenu sur l'usine de Saragosse qui a intégré PSA lorsque le groupe a racheté Opel en précisant que l'usine de Saragosse a due faire face à un double défi : produite une nouvelle Corsa avec une plateforme totalement différente de la précédente et qui, en plus, doit permettre la fabrication - sur la même ligne - de versions avec moteurs thermiques et électriques.


"L'introduction de la plate-forme CMP a forcé une révision totale des processus et une adaptation des hauteurs et des positions de travail y compris la zone dite de" mariage "où la carrosserie rejoint le châssis. En logistique, nous avons adapté les processus les plus modernes, avec des véhicules autonomes pour la distribution de pièces. Et le ferrage a introduit l'assemblage de composants en aluminium. Enfin, dans la partie inférieure de la carrosserie, il a fallu faire un travail important car la voiture électrique est différente ", résume Muñoz Codina.


À l'heure actuelle, l'usine fonctionne en trois équipes par jour ou 15 équipes du lundi au vendredi, mais avec une flexibilité pouvant permettre 17 équipes . La capacité installée dépasse 270 000 véhicules / an, soit 1 100 par jour", ajoute-t-il. Au sein de ce mix, l'usine de Saragosse peut assembler "six Corsa électriques soit environ 3 000 par an, mais si la demande l'exige, elle peut facilement passer à 6 000"soit moins de 3% du total des Corsa produites.



La vérité est que l'assemblage des versions électriques "prend un peu plus, environ 20 minutes". La principale différence réside dans "la préparation du moteur électrique et des batteries (les modules arrivant de Chine) que nous assemblons auparavant dans nos ateliers au sein de chaque usine".

L'intégration au sein de PSA a permis aux usines du cluster d'atteindre des niveaux de productivité et de qualité uniformes et avec les taux les plus élevés de l'ensemble du groupe. Bien que Carlos Tavare ait déclaré il y a quelques semaines que "Mangualde est plus efficace et l'usine de Kenitra au Maroc, encore plus".


À ce sujet, Muñoz Codina affirme que Vigo occupe une position de premier plan dans presque tous les critères d'évaluation de la qualité et de la productivité utilisés par PSA en Europe. "C'est le numéro 1, en fait. À Saragosse, nous avons fait un travail très important pour atteindre son niveau. Madrid et Mangualde sont beaucoup plus petites, avec respectivement 200 000 et 100 000 voitures / an. Très différentes du demi-million que peuvent atteindre Vigo et Saragosse si le marché le demande. Mais les technologies de production, les processus sont les mêmes. Le niveau de saturation se situe entre 125% et 130% minimum, sauf à Madrid car ils sont en transition de modèle. Et à Vigo la demande pour le projet K9 (Citroën Berlingo, Peugeot Rifter-Partner et Opel Combo) nous a obligés de travailler en quatre équipes. "

260 vues1 commentaire

Posts similaires

Voir tout

1 Comment


Les prévisions de corsa électriques sont très faibles. On est loin d’être inondé de modèles électriques malgré toutes les pubs faites pour ces véhicules

Like
bottom of page