PSA : Des usines du futur en quête de flexibilité totale
Auto_728x90.jpg

PSA : Des usines du futur en quête de flexibilité totale



Depuis l'arrivée de Carlos Tavares à sa tête, le Groupe PSA est engagé dans un vaste projet de transformation des usines visant à les rendre plus compactes afin de baisser leurs coûts, plus agile, plus flexible avec l'objectif de baisser le coût de fabrication des voitures.  Près de 700€ ont été gagnés depuis 2014 et le Groupe PSA fixe une réduction de 700€.  Pour se faire, le Groupe PSa mise beaucoup sur les usines du futur.

Qu'est-ce qu'une usine du futur ? « C'est une usine flexible pour répondre aux attentes des clients, frugale en ressources naturelles avec 'zéro déchet', et attractive pour les compétences dont nous avons besoin », résume Elodie Maurin, responsable de la performance manufacturing du groupe PSA. 


Cette transformation des usines en usine du futur passera beaucoup par la digitalisation.   « Par exemple, des lunettes équipées de caméra permettent d'aider au diagnostic d'un problème, en direct, avec un expert à distance »,précise Elodie Martin. Cette digitalisation, à tous les niveaux, permettra de signale les défauts très en amont afin de les régler immédiatement et le tout dans une grande réactivité puisque les données seront transmises sur des smartphones, tablettes ou encore des montres connectées.


Ce processus de digitalisation se fait au gré des remplacements de voitures ou de modifications d'usine de plus grandes ampleur et se fait pour toutes les usines du Groupe. Ainsi, les usines de Mulhouse et Sochaux sont engagées dans un vaste plan de transformation avec les projets "Mulhouse 2020" et "Sochaux 2022".

L'usine de Sochaux accueillera ainsi, dans le cadre de sa transformation et de l'accueil d'une nouvelle ligne de montage lui permettant de fabriquer jusqu'à six modèles différents, les toutes dernières évolutions que permet la digitalisation à travers de nouveaux outils numériques, des plates-formes mobiles.


L'objectif ultime est de rendre les usines le plus flexible possible pour adapter la fabrication au plus près de la demande afin de limiter au maximum les coûts.  Elodie Maurin estime  « Pour anticiper l'évolution de la demande client, on constitue des canaux d'observation à partir des signaux remontés du marché. Les sources d'information peuvent être ce que font les clients sur un configurateur, l'analyse de l'historique des réactions du marché à des offres commerciales... Les data, transformées en informations exploitables, permettent de dégager des tendances, de lever des incertitudes »

Pour autant, cette phase d'adaptation en continu de la production n'est pas chose aisée « Quand on individualise l'offre, il faut gérer la complexité de la production, qui n'engage pas seulement l'usine où se fera l'assemblage final, mais tous les fournisseurs qui travaillent en amont sur les produits. ».  Au final, c'est donc toute la chaîne (constructeurs et fournisseurs) qui doit s'adapter à cette flexibilité extrême avec, un objectif intraitable, de la faire à coût le plus bas possible.


Source :

https://www.lesechos.fr/thema/0600797050344-psa-et-lusine-du-futur-le-graal-de-la-flexibilite-2249696.php

0 vue

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon