Pour Carlos Tavares, PSA doit être le constructeur de référence

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Pour Carlos Tavares, PSA doit être le constructeur de référence


A son arrivée à la tête du Groupe PSA, Carlos Tavares avait décidé une réduction du nombre de modèles proposés afin de se concentrer sur les marchés à volume et rentables. Cette stratégie a fonctionné mais, avec l'intégration d'Opel dans le Groupe PSA après son rachat en 2017, le nombre de modèles, pourtant réduits de 53 en 2014 à 43 en 2018, est reparti à la hausse avec 62 modèles.


A l'occasion de la présentation des résultats financiers pour 2018, Carlos Tavares a indiqué que son objectif restait à la réduction du nombre de modèles tout en indiquant"Vous pouvez voir que grâce à cela nous avons concentré les talents de nos équipes sur un nombre de modèles moins important en assurant que chaque modèle soit plus compétitif dans son segment. C’est ce qui a conduit au succès des nouveautés du groupe comme les Peugeot 3008, C3 Aircross et C5 Aircross. Ce resserrement c’est aussi moins de fragmentation au niveau des ressources"


Malgré l'ajout d'Opel et Vauxhall, Carlos Tavares affirme avoir un objectif de 49 modèles en 2021 puis 43 modèles par la suite "Cela sera ramené à 49 d’ici 2021 et nous maintenons la cible de 43 modèles parce que, même avec cette réduction, nous pouvons maintenir notre couverture de marché" a-t-il dit.


L'objectif du Groupe PSA est de ramené la moyenne d'âge de sa gamme de 4.6 ans actuellement à 3.5 ans en 2021 en programment 116 lancements régionaux sur les trois prochaines années en précisant vouloir "développer des produits par famille avec des dérivés sur les différentes marques et un haut degré de différenciation. Cela nous permet d’avoir une forte rentabilité pour ces programmes" . Et face au risque de réduction de la diversité produits, Carlos Tavares répond " Je suis très confiant concernant cette stratégie de réduction. Nous cherchons l’efficience, pas la taille, nous avons un état d’esprit très différent de la concurrence. Nous ne quittons pas de segment. Nous voulons réduire la fragmentation de nos ressources pour être plus efficient dans les segments où nous opérons"


Au cours de cette présentation des résultats, Carlos Tavares a également indiqué que le Groupe PSA cesserait le développement du véhicule autonome de niveau 4 et 5 arguant que le prix de cette technologie n'aurait pas de sens pour les particuliers. A contrario, le Groupe PSA continuera à développer lex niveaux 4 et 5 des voitures autonomes en direction des robots-taxis et navettes autonomes car les coûts de développement seraient partagées avec les collectivités territoriales.


303 vues3 commentaires