Les ambitions internationales de Citroën

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Les ambitions internationales de Citroën



Linda Jackson, directrice de Citroën, a profité de Genève pour présenter le plan de bataille de la marque aux chevrons à l’international. En ligne de mire : l’Amérique latine, l’Eurasie et le Moyen-Orient notamment. Silence en revanche sur son premier marché hors Europe, la Chine et l’Asie du Sud-Est, malmené en 2017.

En 2017, Citroën a réalisé 26 % de ses ventes hors Europe. Une proportion que la marque souhaiterait faire évoluer à 45 % à l’horizon 2020. Pour ce faire, elle mise plus particulièrement sur trois marchés. L’Amérique latine, d’une part, zone sur laquelle les ventes ont progressé de 13,8 % en 2017 grâce notamment au lancement au deuxième semestre de l’assemblage du nouveau Jumpy en Uruguay, commercialisé en Argentine et au Brésil depuis l’autonome.

Ce sont ainsi 69 000 unités qui ont été vendues, des C-Elysée, C3 Aircross et Berlingo notamment. Pour pérenniser cette dynamique sur ce second marché étranger le plus important pour elle, la marque aux chevrons lancera en production au Brésil la C4 Cactus en deuxième partie d’année 2018 pour une commercialisation dans les marchés majeurs de la zone (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay ou encore Colombie).

Des VUL pour l’Eurasie

Deuxième marché en ligne de mire, l’Eurasie, dans laquelle les ventes de Citroën se sont accrues de 33 % en 2017. Avec un volume qui reste toutefois confidentiel – 6 300 unités en 2017. Fer de lance de cette croissance à poursuivre, les VUL. La marque aux chevrons mise sur son nouveau Jumpy, dont la production locale vient de débuter en Russie. Le van Citroën SpaceTourer sera également lancé dans les mois à venir.

Enfin, troisième pilier pour le constructeur, le Moyen-Orient. Sur cette zone (Afrique comprise), Citroën a commercialisé 57 000 véhicules en 2015, soit un recul de 2,4 %. Pour relancer ses ventes, Citroën mise plus particulièrement sur un modèle, la C3, et un pays, l’Iran et son marché automobile estimé à 1,5 million de véhicules en 2018.

Citroën mise sur la C3 et l’Iran

Pour conquérir ce pays, Citroën s’appuie sur un accord signé en octobre par PSA avec Saipa, son partenaire historique. Cet accord prévoit, via une joint-venture, la production de véhicule sur le site de Kashan, ainsi que la création d’un réseau pour la distribution de la marque aux chevrons. Présentée au salon de Téhéran en novembre dernier, la C3 sera le premier modèle produit à Kashan et sera commercialisé au premier semestre.

Rien de nouveau en revanche pour le marché Chine et Asie du Sud-Est, zone sur laquelle la marque a beaucoup souffert l’an passé avec 132 000 unités écoulées, soit un recul de 47,3 % par rapport à 2016. La priorité pour la marque reste la restructuration du réseau avec une politique d'assainissement des stocks. Citroën attend en revanche beaucoup de ses SUV, le C5 Aircross, qui a enregistré 56 000 ventes au quatrième trimestre 2017, et sur son C3 Aircross, lancé au second semestre.

Source :

http://www.journalauto.com/lja/article.view/28153/citroen-affiche-ses-priorites-a-l-international/1/constructeurs

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon