L'usine PSA de Trith Saint Léger embauche

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

L'usine PSA de Trith Saint Léger embauche



170 personnes sont venues à l’usine de Trith-Saint-Léger du groupe PSA (Peugeot-Citroën), mercredi après-midi. Pour répondre à une augmentation de la demande, le site cherchait quarante pilotes de système de production et des techniciens Bac+2 ; 45 ouvriers spécialisés ont été pris, nous a-t-on appris à la direction. Dont une trentaine immédiatement opérationnels ; les autres suivront une formation. Huit techniciens ont été retenus.

PSA est allé plus loin, en proposant un contrat de professionnalisation à 42 personnes, pour autant d’éventuels postes d’opérateurs d’atelier d’assemblage. Ce n’était pas prévu.

« J’ai vu l’annonce sur Facebook. Mais rien n’indiquait un contrat de professionnalisation. » Ce jeune homme sortait du job dating de PSA, mercredi en début d’après-midi. Au bout de seulement trois minutes d’entretien, il est reparti à Feignies, près de Maubeuge. Déçu. S’il décroche une embauche, ce ne sera que pour un contrat pro d’un an, avant de passer un CQPM, le certificat de qualification paritaire de la métallurgie. Réponse à la fin de l’année…

« Même avec la route, ça vaut le coup »

Christophe, un quinquagénaire maubeugeois, avait plus d’espoir en sortant des tests. Il a déjà travaillé à PSA, à Trith. Ancien ouvrier de la sidérurgie du bassin de la Sambre, il connaît l’usine PSA. S’il est pris, espérant toucher 1 600 euros brut, la distance ne lui fait pas peur : « Même avec la route, ça vaut le coup. On fera du covoiturage à cinq. Beaucoup d’anciens, qui ont déjà travaillé en intérim ici, reviennent. »

C’est ce qui énerve Cédric Brun, de la CGT. « On a et on a eu des gens compétents, en intérim. Pourquoi n’ont-ils pas été embauchés ? Des contrats ont été arrêtés, on les laisse partir, alors qu’on a mis des mois à les former. Combien de salariés compétents n’ont pas été gardés ? Combien sont partis par manque de considération ou à cause de salaires trop bas ? »


Source :

http://www.lavoixdunord.fr/454385/article/2018-09-22/psa-trouve-ses-ouvriers-et-meme-un-peu-plus

88 vues