Interview de Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing



Le directeur sportif actuel de Citroën n'est pas pressé: "Nous ne parlerons pas jusqu'à ce que Sébastien termine le Rallye d'Espagne".

Pierre Budar, nouveau directeur sportif de Citroën, nous accueille au siège de l'équipe à Versailles et nous fait part de ses inquiétudes. Après le départ d'Yves Matton à la FIA, cet ingénieur, pilote lui aussi, a pris les rênes de la formation française.

Comment voyez-vous le Championnat du Monde des Rallyes après trois courses?

La différence de points dans le championnat des marques est très serrée. Dans chaque rallye, les voitures des quatre constructeurs qui ont concouru ont gagné des sections, ce qui montre la grande égalité qui existe. Nous devons juste attendre que le combat dure jusqu'à la fin.

Que pensez vous du retour de Sébastien Loeb et de son podium au Mexique ?

L'ordre de départ a favorisé Loeb dans la première étape, mais je préfère penser que dans la seconde, quand il était positionné comme ses rivaux, il était aussi en avance. En Corse, il sera pénible d'être retardé, surtout s'il pleut dans la première étape. L'année dernière, la voiture s'est très bien comportée.  Et Loeb se sent à l'aise au volant. Il aime l'asphalte et n'a fait que quelques ajustements dans les réglages pour l'adapter à sa conduite.

Pensez-vous que vous pourriez augmenter le nombre de Rallyes avec Loeb? Allez-vous le convaincre de faire un programme complet l'année prochaine?

Le programme de cette année comporte trois participations et cela ne changera pas. Ce serait un rêve d'avoir Loeb en 2019. Mais c'est quelque chose dont je ne pense pas que nous parlerons jusqu'à la fin du Rallye d'Espagne. Je ne pense pas faire un programme complet, parce que, entre autres choses, certains rallyes ne coïncident pas avec son programme avec Peugeot. Son retour a été bon pour le sport. C'est une légende, et c'est bien de le récupérer, mais je pense qu'il est plus important de chercher de nouvelles légendes chez les jeunes pilotes.

Est-ce que la récupération de Ogier sera une priorité pour Citroën?

Il est encore tôt pour parler du marché. Bien sûr, nous allons y travailler, mais nous ne savons toujours pas si Sébastien Ogier décidera de prendre sa retraite à la fin de la saison, ou s'il veut continuer.

Et concernant Dani Sordo? Y a-t-il une chance que Sainz participe à un rallye avec Citroën?

Nous connaissons bien Sordo et nous l'apprécions. C'est sur notre liste, mais j'ai déjà dit qu'il est encore tôt pour parler du marché. En ce qui concerne Carlos, la vérité est que ce n'est pas dans notre programmation.

Jusqu'où l'engagement de Citroën en WRC est assuré?

Le programme durera entre trois et cinq ans, et nous sommes dans la seconde année. Notre continuité dépendra de beaucoup de choses, par exemple, la réglementation. Vous devez obtenir plus de marques, ou au moins ne pas laisser l'une des quatre partir. Je ne crois pas que l'avenir soit celui des véhicules électriques, mais nous devons offrir aux marques un championnat appétissant pour leurs technologies. Il y a des aspects très coûteux, comme les tests. Une journée d'essai peut coûter jusqu'à 100 000 euros, et nous en avons 55 par an.


Source :

https://as.com/motor/2018/03/31/mas_motor/1522530556_585907.html

Passionnément Citroën - 2020  - Nous contacter

Clause de non-responsabilité de traduction 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon