top of page

Les actualités Citroën 

Essai Citroën C4 X puretech 130 : voyage en classe confort


Image de la Citroën C4 x PureTech 130 en Rouge Éclatant, vue de trois quarts arrière

Avec la nouvelle C4 X, Citroën surprend encore le monde automobile en faisant le choix de commercialiser une berline tricorps à malla classique, Citroën ne fait rien comme tout le monde. Devant ce choix qui pourrait passer pour surprenant, prendre le volant de cette C4 X montre toute la pertinence de ce concept qui semble regarder loin devant et préparer l’avenir où les SUV ne seront plus si omniprésents.

Dérivée de la C4, nous nous attendions donc à retrouver les mêmes sensations dans C4 X que dans celle de sa soeur à 5 portes mais cet essai nous a réservé quelques surprises à commencer par la visibilité arrière qui fait abstraction totale de la malle, c’est comme si la voiture s’arrêtait à la base de la lunette. Radar de stationnement ou caméra obligatoire sous peine de passage régulier chez le carrossier, Citroën offrant l’aide au stationnement arrière de série, le carrossier ne vous verra pas de sitôt. C’est en effet surprenant de ne pas voir la fin de la voiture, la ligne fastback avec le couvercle de coffre dans la continuité de la lunette en est la raison, cela a l’avantage de l’élégance mais l’inconvénient en terme de perception de la voiture. Heureusement, sur cette version Shine, la caméra de recul est de série (dès la finition Feel Pack) et permet de manoeuvrer en toute tranquillité d’autant plus qu’elle offre un beau champ de vision et qu’elle offre des vues à 360 (sur Shine Pack), se garer devient un jeu d’enfant grâce à l’excellente maniabilité de la C4 X mais aussi à la souplesse de la direction qui se manipule d’un doigt pour des manoeuvres sans effort.

La deuxième surprise concerne le confort car, même si la C4 est remarquable sur ce point, les grandes jantes de 18 pouces l'amènent à faire ressentir les stries de la route notamment via le train arrière. Dans C4 X, les modifications qui ont eu lieu sur la partie arrière viennent corriger ce léger défaut pour offrir un confort absolument royal, gommant les irrégularités, les trous, les bosses, effaçant les dos-d’âne et offrant une souplesse qui rendent réellement la conduite au quotidien plus plaisante et apaisante notamment dans des zones urbaines naturellement stressantes. Dans C4 X, la douceur règne en maître, les commandes tombent naturellement sous la main, la direction se fait souple et le couple sièges-suspensions remarquable vous accueillent et vous offrent un espace de détente particulièrement appréciable et assez unique à ce niveau de prix et de gamme.

Alors, certes, le réglage souple des suspensions et les sièges au maintien latéral juste moyen ne permettent pas à la C4 X de jouer les sportives, elle n’en a de toutes façons pas l’intention ni l’ambition, son objectif, qu’elle réussit amplement, est d’offrir de l’espace, du confort à chacun des passagers pas de faire plaisir au seul conducteur qui pourra faire vroum-vroum sans penser au bien-être des autres passagers. La C4 X est avant tout une voiture familiale qui se conduit en bon père de famille et qui se révèle alors parfaite.

Image de la Citroën C4 x PureTech 130 en Rouge Éclatant, vue de profil

Animée par le moteur 1.2 Puretech 130 associé à la boîte EAT8, la C4 X réserve la troisième surprise de cet essai avec une boîte qui ne fait plus hurler le moteur sur les trois premiers rapports et qui égrène les changements de vitesses avec douceur, intelligence et rapidité, une excellente surprise tant nous avons pu nous plaindre du bruit des moteurs associés avec cette boîte essentiellement sur les trois premiers rapports. Le moteur puretech se fait encore entendre aux démarrages mais l’ensemble se montre silencieux, souple et généreux sans distiller de performances affolantes, elles se montreront suffisantes pour répondre aux besoins des familles sans plus. Le seul regret viendra de la consommation qui, en ville, se montre assez forte avec plus de 9 litres recensée sur une conduite douce. Heureusement, sur routes et autoroutes, la C4 X se montre bien moins gloutonne et demande un petit 6 litres aux 100 à 130 km/h sur autoroute, ce qui est un bon point au regard de ses dimensions généreuses. Sur autoroute, les bruits d’air se feront connaître à partir de 110 km/h notamment au niveau des rétroviseurs mais ne seront en rien gênants lors d’une conversation ou la radio allumée. Sur ce terrain de jeu, la C4 X effectue une prestation parfaite alliant stabilité, sécurité et confort pour nous permettre d’avaler les kilomètres sans ressentir la moindre fatigue, c’est absolument bluffant que sur une voiture de ce niveau de prix, effectuer plusieurs centaines de kilomètres au volant puisse se faire sans la moindre fatigue.


Côté tarif, cette version Puretech 130 EAT8 Shine Pack est facturée à 35 050€ soit légèrement en dessous d’un Renault Arkana similaire qui est son principal concurrent frontal. Cette version Shine Pack se montre toute équipée et dispose de la conduite autonome de niveau 2, des sièges chauffants en cuir, d’un volant cuir pleine fleur, etc. En conclusion, cette nouvelle C4 X est bien plus qu’une simple version 4 portes de la C4, elle y ajoute un confort amélioré, un ensemble moteur-boîte plus silencieux et une personnalité qui lui est propre comme si elle s’était emparé des thèmes de la C4 (berline, SUV, coupé) et qu’elle les avait mixés différemment. La C4 X se montre habitable mais fait également preuve d’un évident sens de l’accueil qui permet véritablement à chacun des passagers d’avoir de l’espace, du rangement, des aspects pratiques qui en font une vraie berline familiale. En montrant qu’il est tout à fait possible de procurer de l’espace sans devoir être un SUV, du confort sans être hors de prix, C4 X joue une partition différente des autres, en toute bonne Citroën, mais la partition qu’elle joue est un quasi sans faute qu’elle a le don de ne pas facturer trop chère….Chapeau !


Mots-clés :

1 825 vues34 commentaires

34 comentários


Gérard Alliot
Gérard Alliot
19 de ago. de 2023

Oui Christian Brochard.

Je sais que d'autres marques utilisent des 3 cylindres. En effet ça économise, des pièces, mais bon ce n'est pas le rythme le plus approprié. L’idéal serait le Wankel fiabilisé...?!

Curtir
Christian Brochard
Christian Brochard
19 de ago. de 2023
Respondendo a

Mais il est toujours en production, Mazda le propose sur son Hybride MX-30 ReV, comme générateur électrique pour recharger les batteries.

Curtir

Christian Brochard
Christian Brochard
19 de ago. de 2023

La C4x à un volume de coffre de 510 litres et l'Arcana 513, 3 litres de plus pour placer les bouteilles pour l'apéro.

Curtir

Christian Brochard
Christian Brochard
19 de ago. de 2023

Étonnement, mon concessionnaire vend bien la C4x, j'en croise souvent. Il est vrai que je suis plus proche de l'Espagne que de la capitale, de Brest et de Strasbourg😊

Curtir

Je verrais bien une ouverture de toit en toile, et découvrable jusqu'aux places arrière. Mieux: Citroën pourrait sortir sa version cabriolet surélevé pour concurrencer le T Roc, avec l'élégance en plus, et surtout, 4 portes pour en faciliter l'accès à bord. Très chic ce coloris.

Curtir
Respondendo a

Coûteux, pour une série limitée façon tour de France pourquoipas, mais le toit en toile=bruit +effraction facilitée, durabilité aléatoire.

Curtir

Jérémy, y a-t-il des informations sur la date à laquelle Citroën disposera des nouveaux moteurs 1.2Ptech Hybrid 136 disponibles pour la C4 ?

Pour le C5 AC, il a déjà été présenté, mais y a-t-il un essai routier ? Quand arrivera-t-il chez les concessionnaires ?

Curtir
bottom of page