Les actualités Citroën 

DS X E Tense : ce qu'en disent ses créateurs



Yves Bonnefont : Directeur Général de DS Automobiles   « DS Automobiles est une marque du XXIe siècle qui entre aujourd’hui dans une nouvelle phase, avec la commercialisation de ses véhicules de deuxième génération. Cette jeunesse est un atout. Avec DS 7 CROSSBACK, nous venons d’entamer la présentation d’une gamme complète de véhicules en avance sur leur temps. Et, ce n’est un secret pour personne, nous réfléchissons déjà à la génération suivante. Dans une industrie automobile en pleine révolution, nos développements se concentrent sur une utilisation plus efficiente de l’énergie – quelle qu’elle soit – et l’assistance à la conduite pour toujours plus de confort et de sécurité. À peu de choses près, nous connaissons déjà la composition des modèles que nous produirons en 2025. Pour repousser nos limites, nous nous sommes fixé un autre défi, comme un challenge interne : donner une forme à la voiture de nos rêves. Ce rêve doit être suffisamment éloigné dans le temps pour libérer les énergies. Nous avons choisi 2035.

DS X E-TENSE est notre création. Nos équipes, du style et de la technique, étaient libres de rêver.

Nous avons rêvé à la façon dont les clients aimeraient vivre et se faire plaisir à bord de la DS de 2035. J’ai rêvé en tant que passionné d’automobile et en tant que client. Et je tiens à rendre hommage aux hommes et aux femmes qui ont partagé leurs rêves dans ce dream car.

DS X E-TENSE est un concentré de nos émotions humaines, matérialisées par le savoir-faire de nos ingénieurs ; une interprétation qui a mobilisé notre esprit d’avant-garde en tant qu’équipe et nos esprits d’avant-garde en tant que passionnés d’automobile.»



Thierry Metroz : Directeur du style de DS

« Nous avons eu carte blanche pour rêver. Le processus créatif nous a menés à imaginer une voiture dual qui propose le meilleur des deux mondes, celui du vrai plaisir de conduire, intense avec beaucoup de puissance, et celui de l’art de vivre à la française en conduite autonome. C’est aussi, d’une certaine manière, la réinterprétation du concept de side-car dans le monde automobile. L’asymétrie est un principe fort de DS X E-TENSE.

Le premier défi était de dessiner une voiture vraiment radicale : un roadster capable de proposer des

accélérations phénoménales. Si l’énergie des moteurs est électrique, DS X E-TENSE doit aussi produire des sensations et de l’adrénaline lorsqu’on la pilote. C’est la philosophie du cockpit. Il n’y a pas de toit, on roule avec un casque spécifique, dans un siège étendu qui se marie directement à la carrosserie. Et même en étant lié à son espace, le baquet reste totalement réglable. Les couleurs et les matières sont reliées entre l’intérieur et l’extérieur. Le volant occupe une place prépondérante, autant que le pédalier, comme dans toutes les voitures depuis plus d’un siècle. Nous ne dérogeons pas à certains fondamentaux. Nous avons conservé un minimum de commandes physiques dédiées aux fonctions de base, leur dessin reprend nos codes emblématiques avec l’association des toggles switchs ciselés et le guillochage clou de Paris.

Le cuir est largement présent, confectionné de manière unique pour garantir à la fois le confort, le plaisir des yeux, et faire corps avec la carrosserie. Le point perle vient souligner chacun des assemblages. L’instrumentation est simplifiée avec l’affichage de la vitesse instantanée et du niveau de charge, visible d’un coup d’oeil, à côté d’une montre virtuelle imaginée par BRM.

Dans le cocon, la sensualité prend le pas sur l’adrénaline. Lorsque j’entends que l’on va pouvoir surtout travailler dans les véhicules autonomes, je redoute un peu l’avenir que l’on nous propose. Je veux aussi prendre du plaisir et me déconnecter ! Je veux que les passagers puissent avoir du temps pour eux, profiter de ce temps qui leur est précieux. Dans une voiture imaginée par DS Automobiles, il y a une notion de plaisir et d’art de vivre à la française.

A travers l’utilisation des savoir-faire d’exception des maisons d’art françaises, nous avons recréé des surfaces tridimensionnelles. Dans l’habitacle, les confections de cuir tressé réalisées par nos selliers se conjuguent avec un impressionnant travail coloré de marqueterie de plumes, élaboré dans les ateliers de la Maison Lemarié.

La Maison Lemarié existe depuis le 1880 et ses réalisations sont mondialement reconnues. En 2035 et bien après, la Maison Lemarié continuera de réaliser avec talent de somptueuses créations. Ce travail de marqueterie de plumes nous permet d’aller au-delà de l’idée de confort que l’on connaît aujourd’hui, d’ajouter cette touche de légèreté, de douceur et de magie à notre DS X E-TENSE.

L’environnement donne une très grande sensation de volume. Un tableau de bord en bois développé avec Focal intègre l’ensemble de l’acoustique de cet habitacle capable de restituer l’ambiance des plus belles salles de concert. Les surfaces vitrées permettent de projeter des informations ou des films et une machine à café est dissimulée dans un secrétaire. Le tout est piloté par un assistant personnel baptisé IRIS. Ce nom vient de la membrane de l’oeil, dont la couleur est propre à chacun de nous. IRIS est un hologramme qui s’affiche dans l’espace, au coeur du cocon ou du cockpit. Tout le monde pourra choisir la forme qu’il souhaite, que ce soit uneapparence humaine, une sphère avec des connexions neuronales ou tout autre élément. IRIS sera une interface de contrôle de DS X E-TENSE, mais aussi un assistant connecté avec l’extérieur.

Les teintes reprennent les codes du luxe à la française avec des touches de vermillon et de garance à l’intérieur du cocon, qui contrastent avec le bleu Millenium utilisé pour la carrosserie. Cette couleur profonde et intense qui mêle le bleu et le vert était déjà répertoriée au XVIIIe siècle par Louis Bertrand Castel. Sa réelle vibration fait écho au monde de la mode.

Nous avons voulu dématérialiser les signatures lumineuses. Aujourd’hui, toutes les voitures sont construites de la même manière avec un capot, un bouclier, une aile et – entre tous ces éléments – on intègre un phare. Pour nous, le futur passera par la dématérialisation des projecteurs et feux. La surface de la carrosserie en elle-même devient l’élément d’éclairage. De chaque côté de la calandre, ces nappes DS LIGHT VEILsignent l’identité lumineuse de DS X E-TENSE de différentes couleurs, de différentes formes et de différentes intensités. Le point perle lumineux s’affiche aux extrémités comme une autre signature de DS.

La grille de calandre conçue en design paramétrique fusionne littéralement avec le capot bi-ton et la double nervure centrale marque l’axe conducteur, tendue vers le cockpit. On entre de chaque côté grâce à des poignées affleurantes, avec une porte en élytre pour le cockpit et une porte-papillon pour le cocon.

Sur la poupe, l’emblème DS est souligné par deux lignes graphiques en forme de X qui partent du haut de l’habitacle pour se terminer dans le diffuseur aérodynamique. On retrouve ce langage formel ‘X shape’ sur le flanc pour porter le badge DS Performance. À l’intérieur, le volant et divers organes tels les sièges reprennent cette thématique forte en lien direct avec le nom DS X E-TENSE.

À l’arrière, la partie inférieure est dédiée à l’efficience aérodynamique avec un diffuseur intelligent. Les feux sont aussi dématérialisés avec l’intégration d’une nappe lumineuse à effet écaille, fondue dans la carrosserie pour signer le passage de DS X E-TENSE et indiquer les phases de récupération d’énergie.

Ces dernières années, nous n’avons pas été touchés par les concept-cars rencontrés sur les salons automobiles. Avec la nouvelle génération de concepts électriques et/ou autonomes, nous avons eu l’impression qu’il y avait un sacrifice du plaisir. On se retrouve dans une bulle saturée d’écrans et des sièges en tissu synthétique. Chez DS Automobiles, nous avons eu l’envie de rêver et de faire à nouveau rêver pour sortir de cette pensée unique.

Nous ne voulions pas d’une voiture sans saveur, sans émotion. Le design ne pourra pas se résumer à une simple vision d’usage. Certes, c’est important, mais il est nécessaire d’y apporter une touche de créativité, d’art et une forme de poésie. Voilà pourquoi DS X E-TENSE affiche cette dualité entre le cockpit et le cocon, entre le plaisir de conduire et la sensualité, toujours dans l’efficience technologique. Les besoins pourront être radicalement différents, DS Automobiles sera capable d’y répondre. »



Éric Apode : Directeur produits

« Au sein des équipes de DS Automobiles, chaque fois que nous réfléchissons à un nouveau modèle, chacun apporte son expertise et sa passion de l’automobile. Les designers et les responsables de la création produit tentent constamment de nouvelles choses. Ils explorent de nouveaux territoires, pendant que les ingénieurs techniques cherchent à aller toujours plus loin, à être à l’avant-garde. Chez DS, nous sommes des pionniers, nous ressentons cette mission, celle d’ouvrir la voie et de casser les codes. Ce n’est qu’ensuite, après les premières étapes de créativité, si importantes, qu’il est question de faire des compromis pour mener à bien l’industrialisation et à la commercialisation des véhicules.

Avec DS X E-TENSE, s’agissant de la représentation d’un rêve, nous n’avons pas connu le défi majeur de l’industrialisation. Chacun a pu partager librement ses rêves et cette alliance entre la technologie et la poésie incarne parfaitement le luxe français dans l’automobile.

Même si DS X E-TENSE est un dream car, je suis convaincu que nos clients vont s’approprier nos idées. Nous voulions insister sur les deux mondes différents qui se profilent en créant un double générateur d’émotions. Dans le cockpit, on veut conduire, vite, sentir une impression de puissance hors du commun et connaître des sensations de conduite inconnues jusqu’à présent... Dans le cocon, au contraire, ce sont d’autres sens qui sont sollicités. On veut être protégé, être serein et en sécurité, profiter d’un instant pour soi.

La conduite autonome ouvre de nouvelles perspectives… Celles de voyager comme dans un vaisseau spatial, en toute sécurité. L’objectif est évidemment de ne plus avoir aucun accident. Ce mode fonctionnera pour gagner du temps, de la sérénité et du confort. Un mode rapide et sûr… avec le confort d’un cocon conçu par DS Automobiles.

Mais la conduite autonome a ses limites : celles du plaisir de conduire. Chez DS Automobiles, nous croyons en la voiture et nous voulons toujours conserver les sensations de l’acte de la conduite. En 2035, cela pourra paraître suranné, peut-être est-ce un concept un peu rétro : quatre roues, un volant, un pédalier. Ce qui est sûr c’est que nous ne nous présenterons pas comme un simple fournisseur de mobilité. Jamais. DS X E-TENSE n’est pas pensé pour l’autopartage. Je rêve que nos clients soient de vrais passionnés d’automobile, qu’ils voudront posséder leur voiture de rêve. Nous nous adressons à des passionnés de la culture et de l’histoire de l’automobile, qui auront la fierté d’être propriétaires de leur voiture, de l’aimer, et de ressentir à son bord des sensations intenses, de vivre des expériences de luxe.

Techniquement, même si nous avons laissé la liberté de rêver à nos équipes, nous faisons un lien très clair avec les caractéristiques qui font la réputation de DS Automobiles, depuis sa création. Le confort est l’élément principal du cocon. L’arrivée de matériaux totalement inédits, comme par exemple des plumes d’oiseaux dans la confection est une évolution de ce qui existe déjà sur les sièges à mousse bi-densité de DS 7 CROSSBACK. Les aides à la conduite ultra sophistiquées et les différentes innovations technologiques poussent encore plus loin les concepts de notre premier SUV qui a marqué une réelle rupture par rapport au passé et qui reste un véritable manifeste de nos ambitions. La suspension prédictive, la conduite semi-autonome, la vision de nuit et l’insonorisation en sont de bons exemples.

Le choix de la motorisation s’est porté sur deux moteurs placés dans chacune des roues avant. La compacité des moteurs électriques, la fiabilité et l’agrément procuré par l’afflux immédiat et linéaire de la puissance ont pris le pas sur les autres considérations. Les progrès sont déjà fulgurants en Formula E, ils permettent de rêver à des puissances incroyables à moyen terme. Les moteurs sont couplés à une boîte de vitesses qui est génératrice de sensations. La batterie est placée en position centrale arrière pour centrer les masses et participer à la neutralité du châssis contrôlée par des liaisons au sol novatrices.

Le système de freinage se veut également avant-gardiste et c’est un premier retour d’expérience de nos recherches en Formula E. Nous imaginons qu’il n’y aura plus de plaquettes de frein. Les moteurs, installés dans les roues, auront la capacité de freiner la voiture tout en récupérant directement l’énergie produite par la décélération. C’est aussi un moyen d’éliminer les émissions de particules au freinage.

Nous avons tous ensemble, au sein de notre jeune Marque, rêvé de concevoir la DS de 2035. Désormais, je vais vous faire une confidence : je rêve d’être rapidement transporté en 2035 pour pouvoir conduire une telle création ! »


Source : 

Media DS

58 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout