top of page

Les actualités Citroën 

Citroën AMI : en balade à Kuala Lumpur


Citroën Ami en Malaisie

Décidément, la petite Citroën Ami n'en finira pas de nous surprendre. Celle que l'on s'apprête à découvrir dans les rues des mégalopoles brésiliennes, a été surprise sur les routes de Malaisie près de Kuala Lumpur après qu'elle ait déjà été aperçue au Vietnam. Alors de nouveaux débouchés pour la petite Citroën ? Il n'en est pas si sûr.


Avec Ami, rien n'est décidément définitif. Initialement programmée pour être vendue dans 5 pays en Europe, la petite puce de la marque a franchi les lignes de la Méditerranéepour faire un carton en Tunisie où plus de 2 000 unités y ont été vendues et s'apprête, en 2024, à franchir l'Atlantique pour être commercialisée au Brésil. De là à ce qu'elle soit vendue en Asie, dans une région où les mégalopoles sont légion et om elle y aurait toute sa place mais ce ne semble pas être le cas, du moins pour cet exemplaire pris en photo en Malaisie.


En effet, ces photos prises à Jalan Duta près de Kuala Lumpur ne semblent pas montrer un mulet de développement ou de tests en vue d'une commercialisation prochaine puisque les plaques d'immatriculation pourraient montrer qu'il s'agit d'un exemplaire utilisé par la famille royale de Johor qui possède dans sa collection d'autres véhicules "exotiques" comme la Honda e pourtant non commercialisée en Malaisie.


La Citroën AMi sur les routes de Kuala Lumpur

Cependant, tout est possible dans la mesure où Stellantis a annoncé son arrivée en Malaisie dans le courant du premier trimestre 2024 avec une distribution, en propre, des modèles de ses marques Peugeot, Opel, DS et Citroën. Ainsi, les C4 et C3 (version indienne) ont déjà été aperçues en tests dans les rues de Malaisie tout comme d'autres modèles du groupe ce qui pourrait laisser une opportunité de commercialsiation pour Ami même si les caractéristiques même de la petite Citroën pourraient l'empêcher. Dans un pays aussi chaud, l'absence de climatisation d'Ami et un rafraîchissement réduit pas l'ouverture des fenêtres pourraient vite restreindre sa diffusion mais, sait-on jamais, qui aurait pu parier qu'Ami ferait un succès en Tunisie ou qu'elle serait vendue au Brésil ?



Mots-clés :

365 vues2 commentaires

2 Comments


Rien n'est impossible dans le business. AMI pourrait recevoir un toit solaire alimentant une climatisation, sans impact sur son autonomie. Et question prix, les pays au climat chaud ( Inde, Afrique, Asie du Sud-Est etc.) où le trafic est généralement dense, permettrait d'en limiter le surcoût, tout en lui élargissant le champ des possibles. En résumé, AMI est sans complexe, et pleine d'ambition. Citroën tiendrait t'il sa première star planétaire?

Like

Christian Brochard
Christian Brochard
Dec 16, 2023

Jérémy il ferait moins chaud dans l'Ami Buggy... en Malaisie.

Like
bottom of page