Chili : Citroën vise 10 000 ventes cette année

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Chili : Citroën vise 10 000 ventes cette année



Une année de réinvention Citroën au Chili. La marque qui fête cette année son centenaire, entend amorcer son deuxième siècle en attirant de nouveaux consommateurs grâce à l’entrée sur de nouveaux segments, ce qui contribuera au renforcement des véhicules utilitaires. Rencontre avec Cristián Garcés, directeur commercial, pour parler des projets de Citroën et DS pour cette année.


"Nous sommes dans une saison qui semble compliquée pour l'industrie. Nous avons constaté une baisse des ventes par rapport à l’année précédente, mais chez Citroën, nous espérons améliorer les immatriculations par rapport à 2018, augmenter notre part de marché et nous positionner sur des segments porteurs tels que les SUV"


Quel est votre objectif de ventes pour cette année? Cette année, l'objectif est de dépasser les 8 879 unités de 2018 et d'atteindre au moins 10 000 unités, ce qui nous permettrait de dépasser ce seuil pour la première fois. Nous allons dans notre année record du centenaire de Citroën et si nous le faisons, notre part de marché devrait passer de 2,1% à 2,5%, ce qui nous laisserait dans une très bonne position pour atteindre une part de marché de 3% en2021

Dans une année difficile pour l'industrie, comment espérez-vous atteindre cet objectif? Même si nous ne ferons pas beaucoup de lancements, les choses vont bien se passer puisque nous allons commencer les festivités avec l’arrivée du C5 Aircross, qui nous ouvre à un nouvel éventail d’utilisateurs. Avec notre premier SUV, nous prévoyons de vendre environ 1 200 unités cette année, des consommateurs qui seraient pratiquement tous nouveaux pour la marque.


L'attention se portera ensuite sur le SUV ... Un élément important, car le C5 Aircross est notre nouveau produit phare. Le reste de la gamme restera presque inchangé, la C3 se vend très bien et ne sera mise à jour que l'année prochaine. Avec le C3 Aircross, nous espérons être un peu plus compétitifs et la C-Elysée, nous espérons qu'elle conservera le succès sur son segment.


Le C5 Aircross ajoutera un nombre suffisant d'unités, mais ce n'est pas suffisant pour l'objectif annuel. Avec quels autres modèles envisagez-vous de vous développer? Les véhicules commerciaux contribueront à objectif. Sur les utilitaires moyens et grands, avec Jumpy et Jumper, nous prévoyons de quadrupler les ventes du segment, avec environ 1 200 unités de ces modèles cette année, auxquelles s’ajouteront les 2 500 unités pour le nouveau Berlingo .

Quelle sera la stratégie dans ce segment? Nous n'avons pas été très agressifs au cours des dernières années et les concessionnaires ont commencé à réaliser les avantages en rentabilité qu'est de vendre des véhicules dont les tarifs dépassent les 20 millions $ dans certains cas (25700 €). Ils participeront eux-mêmes à la croissance des publicités et encourageront leur commercialisation.


Enfin, avec la marque DS Automobiles, quoi de neuf? DS Automobiles grandit peu à peu. Le DS7 Crossback a augmenté ses ventes et son potentiel de croissance devrait être renforcé lorsque nous présenterons en juin-juillet le nouveau DS3 Crossback. À ce moment, nous lancerons la version essence et pour septembre, nous espérons avoir la variante diesel.