Centenaire Citroën : Le Type H
Auto_728x90.jpg

Centenaire Citroën : Le Type H


Cette version a été utilisée pour le film de marque 2019

Utilitaire mythique de la France et modèle iconique de Citroën, le Type H fut commercialisé pendant plus de trente ans au cours desquels il lie une histoire d'amour indéfectible avec les Français.


Après la seconde guerre mondiale, l'état de la France est dramatique. Tout est à reconstruire, des villes complètement dévastées aux voies de communication délabrées. C'est ainsi que Pierre Boulanger détermine le cahier des charges suivant :  


un véhicule monocoque à traction avant qui reprendrait des éléments de la Traction à quatre cylindres avec une bonne suspension arrière et surtout en utilisant un maximum de pièces existantes sur d'autres modèles de la marque . Il charge Pierre Franchiset de diriger le programme. Et comme il faut faire vite, les équipes reprennent des études entamées en secret pendant la guerre.



Le développement du Type H se fait en un temps record où deux prototypes seulement ont été nécessaires avant de commencer la production en série. Le premier prototype avait à l'origine une porte latérale pivotante qui encombrait le trottoir à l'ouverture et qui n'était guère pratique quand on voulait descendre. Elle sera remplacée par une porte coulissante sur le second prototype. Pour permettre ce développement ultra-rapide, Citroën récupère au maximum les pièces possibles afin de limiter le coût et le développement de pièces nouvelles. L'ensemble moteur-boîte provient de la Traction avant, les essieux viennent de la version 15six de la même Traction et les phares et clignotants proviennent du futur best seller de Citroën, la 2cv.



C'est en 1947 que Citroën présente le Type H dont l'origine du nom vient qu'il arrivait huitième d'une série d'études, H étant la huitième lettre de l'alphabet. Le Type H se reconnaît également grâce à sa fameuse carrosserie ondulée qui permettait de maintenir une certaine rigidité en employant des tôles plus fines et donc moins chères. Grâce à la traction avant, le Type H propose un plancher plat et bas qui va fortement intéresser les professionnels grâce également à son volume utile de 7,3 m³. Ce n'est pourtant que le 1er Juin que Citroën ouvre les commandes et lance officiellement la production.


Comme les autres modèles, le Type H va rapidement évoluer et dès 1948, une variante nommée HZ est proposée qui porte la charge utile à 1 000 kg. Dès 1958, le HY remplace le Type H en offrant 1500 kg de charge utile, portée ensuite à 1 600 kg.

En 1961 apparaît des clignotants en lieu et place des flèches ainsi que de nouveaux feux arrière. Cette même année, Citroën propose une version Diesel dotées de moteurs Perkins offrant 42 cv. En 1964, le double pare-brise est abandonné pour un pare-brise en une seule partie permettant de diminuer le coût de montage. De même, Citroën remplace les moteurs Perkins par des moteurs Indenor.



En 1967, Citroën propose une version nue du HY (appelée HX) qui va permettre aux carrossiers de proposer un ensemble de carrosseries répondant à des besoins spécifiques. Ainsi, apparaissent, les versions bétaillères, ambulance, camping-car sans compter les variantes que Citroën proposait comme les fourgons rallongés ou les pick-up. Ces évolutions vont permettre au Type H de résister à la concurrence qui se veut plus moderne. Le Type H va devoir attendre jusqu'au 14 décembre 1981 pour prendre une retraite bien méritée après une carrière longue de 34 ans et près de 473 300 exemplaires produits.

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon