Les actualités Citroën 

Brésil : un plan de relance pour PSA


passionnément citroen, blog citroen, psa, peugeot citroen, groupe psa, brasil

A l'intérieur du plan "Push to pass" que le Groupe PSA s'efforce de déployer jusqu'en 2021, un autre plan de relance, inconnu, était appliqué spécifiquement pour le Brésil. "Virada Brasil", lancé il y a un an, est donc le plan de PSA que le Groupe développe pour le Brésil et qui court jusqu'en 2021. Quel est son objectif ? Atteindre les 5% de part du marché brésilien (actuellement, le Groupe PSA atteint les 2%) et, surtout, retrouver la rentabilité dans un pays où le Groupe perd de l'argent depuis 7 ans.


"Virada Brasil" est un plan qui produira ses effets sur le long terme. En une année, la situation, malgré des ventes en baisse, s'est améliorée mais elle n'est pas encore à l'équilibre. Être rentable au Brésil est primordial pour PSA car le Groupe était très dépendant de l'Argentine, pays qui permettait par ses gains d'effacer les pertes enregistrées au Brésil et qui a permis à la zone Amérique Latine d'être rentable pour le Groupe de 2014 à 2017. Mais l'Argentine connaît une crise majeure qui voit le marché s'effondrer et où les constructeurs, PSA compris, se battent pour maintenir leurs marges sans trop voir s'effondrer leurs ventes.


Lors de sa visite au Brésil, Carlos Tavares a déclaré "Nous perdons toujours de l’argent ici, mais c’est mieux qu’avant. Je pense que le pays retrouvera ses bénéfices en 2019. Nous sommes proches, le plan de Virada Brasil produit de bons effets. Nous devons être rentables dans tous les pays, mais ce qui compte le plus, c’est le résultat de toute la région. Cette fois, la situation est critique en Argentine. Le Brésil peut donc contribuer au résultat "


Pour Carlos Tavares, le plan Virada Brasil suit la même simplicité que les plans Back in the Race et Push to Pass. "Il ne s'agit pas de balles d'argent, ce sont des choses classiques qui donnent de bons résultats lorsqu'elles sont appliquées par des équipes efficaces et alignées dans la même direction" indique-t-il en poursuivant "J'ai eu la chance de donner carte blanche aux équipes pour qu'ils prennent les mesures nécessaires et qu'ils acceptent de relever le défi de faire mieux, ne se contentant pas des réalisations. Ces dernières années, nous avons gagné beaucoup d'argent en Argentine et j'ai averti qu'il était dangereux de concentrer tous les gains en un seul endroit. La réalité montre que j'avais raison"


Baisse des coûts et offensive produits

Le plan Virada Brasil vise à réduire les coûts fixes, les coûts variables et à maîtriser les dépenses de marketing. Du côté des produits, c'est dès 2016 que l'offensive a été lancée avec le lancement programmé de 16 nouveaux produits jusqu'en 2021 à raison de un par marque et par année. Et, comme ailleurs, le Groupe a mis l'accent sur les SUV avec la fabrication locale du Peugeot 2008 dont le restylage approche, l'importation des Peugeot 3008 et 5008 ainsi que la fabrication sur place du C4 Cactus et le restylage de la C4 Lounge du côté de Citroën. De même, le Groupe a diversifié son offre produits dans les utilitaires avec la lancement des Citroën Jumpy et Jumper et des Peugeot Expert et Boxer, offensive couronné de succès.


D'ici 2021, sept lancements seront effectués avec l'apparition en fabrication locale de la nouvelle plateforme CMP sur lesquels ces sept produits seront basés. Le premier produit, vraisemblablement la Peugeot 208 (dont des prototypes circulent sur les routes argentines) sera lancé d'ici 2020, année où l'usine brésilienne recevra elle aussi la nouvelle plateforme CMP pour y fabriquer un SUV plus grand.


Objectif : retrouver le pallier des 100 000 ventes

Le Groupe PSA a connu une importante baisse de ses ventes au Brésil puisqu'elles sont passées de 176 000 unités en 2011 à 44 000 en 2018 affichant encore une baisse de 11% alors que le marché connaissait une hausse de 14%. Le Groupe ne détenait en 2018 que 1.8% du marché brésilien. Mais ce début d'année voit la courbe des ventes se redresser car elles sont en hausse de 22% sur les deux premiers mois de l'année (grâce au succès du Citroën C4 Cactus). Sur l'ensemble de l'année, le Groupe PSA estime une hausse de ses ventes se 10%. Carlos Tavares indique "Nous sommes optimistes à propos du Brésil car le potentiel du marché est énorme et nous permet d'aller dans la bonne direction de la croissance. L'économie et la monnaie semblent stables, mais le pays doit augmenter sa productivité pour devenir plus compétitif et créer de la richesse. L’une des mesures à prendre est d’ouvrir davantage d’importations afin d’accroître l’efficacité des fabricants locaux ".




280 vues3 commentaires

Posts similaires

Voir tout