top of page

Les actualités Citroën 

Bilan décembre 2023 - marché auto FRANCE : la déconfiture


L'année 2023 s'achève sur une tendance positive pour le marché français avec un mois de décembre en croissance de 14.5% à 181 011 unités, croissance qui atteint même 26% à nombre de jours ouvrés comparables. Du côté des voitures électriques, le mois de décembre leur permet de battre un record avec 21% de part de marché, 8 points de part de marché de plus qu'en décembre 2022, on remarque donc une nette accélération qui peut aussi être expliquée par la fin du bonus pour certaines marques.


Dans ce contexte, les ventes de :

  • ABARTH sont de 263 unités

  • ALFA ROMÉO sont en baisse de 39.9% à 420 unités pour une part de marché de 0.2%

  • CITROËN sont en baisse de 27.6% à 7 250 unités pour une part de marché de 4% (!)

  • DS sont en baisse de 35.1% à 1 388 unités pour une part de marché de 0.8%

  • FIAT sont en hausse de 57.6% à 4 068 unités pour une part de marché de 2.2%

  • JEEP sont en hausse de 34.8% à 721 unités pour une part de marché de 0.4%

  • MASERATI sont de 58 unités

  • OPEL sont en hausse de 50.3% à 3 599 unités pour une part de marché de 2%

  • PEUGEOT sont en baisse de 11.4% à 17 208 unités pour une part de marché de 9.5%

Au total, les ventes de Stellantis sont en baisse de 7.6% à 34 975 unités pour une part de marché de 19.3%, un niveau extrêmement bas qui montre les problèmes du groupe qui perd près de 5 points de part de marché comparé à décembre 2022 et qui passe derrière le groupe Renault. La baisse de Citroën en est préoccupante avec une part de marché qui n'a jamais été aussi faible, une vraie débandade...


Voici le top 20 mensuel :



Voici les ventes des Citroën hors top 20 :

La C4 électrique est sortie du top 100, il m'est donc impossible de savoir combien d'unités s'en sont vendus, les chiffres donnés ici ne concernent donc que les moteurs thermiques.


Voici les ventes de DS :


2 525 vues22 commentaires

22 Comments


Le fait de ne pas avoir investit dans la marque CITROEN depuis des années, contrairement à Peugeot, après avoir supprimé des modèles appréciés sans les remplacer, après avoir supprimé les déclinaisons break, après avoir supprimé les motorisations thermiques sur BERLINGO, après avoir supprimé les moteurs diesel HDI 2 litres trop tôt, CITROEN au fil de cette dernière décennies a perdu pratiquement tous ces clients historiques, fidèles et gros rouleurs... Les clients ayant été malmenés et déboussolés. Quel beau cadeau fait à Renault qui n'en attendait pas tant ! Monsieur LUCA DE MEO peut remercier chaleureusement Monsieur TAVARES de l'avoir débarrassé d'un concurrent historique qui a si souvent supplanté RENAULT, dans bien des domaines technologiques et autres...

Les lignes originales, les…


Like

Dec 23, la France: Citroen 7.250 ex Dec 23, la Turquie: Citroen 7.500 ex (!)

Like
Replying to

C'est pas étonnant vu l'image qu'on donne de la marque en France. Plus de WRC , plus de pub folles, plus d'actions commerciales d'envergure....

Like

Tout à fait d'accord avec l'analyse de Jean Luc FOUGERAND.

Ce qui arrive à CITROEN était parfaitement prévisible et la casse de la marque a commencé sous l'ère LINDA JACKSON, reste à savoir si cela était volontaire ou involontaire....

La descente aux enfers et la perte des clients est consécutive à l'arrêt des modèles sans les renouveler ou beaucoup trop tard par des modèles décalés, faisant fuir la clientèle fidèle. Je ne connais pas de marque automobile à part CITROEN, qui arrête les modèles sans les renouveler immédiatement et par des modèles améliorés. Voici quelques exemples pouvant expliquer la situation d'aujourd'hui :


1°) Arrêt de la C4 originelle et remplacement tardif par la très décalée et moins disante C4 CACTUS…


Like
Replying to

Je signe des 2 mains, le plus amusant, si on peut dire, c'est que je connais des gens désirant remplacer leur 308 essence de 54 000km par un C4 130 hdi, tout va bien jusqu'à ce qu'ils évoquent la reprise, étonnés par l'écart avec la côte argus, le vendeur après avoir contrôlé le carnet d'entretien et les factures, a justifié la faiblesse de la reprise par la présence du puretech 🤣🤣🤣

Like

J'ai quitté les Citroën modernes en 2016, j'attends toujours un modèle alléchant pour y revenir, mais je ne vois rien à l'horizon.

J'ai finalement opté pour une XM a faible kilométrage avant Noël et j'en suis bien content.

Ça me permettra de tenir encore quelques années avec Citroën.

Like

Citrofan
Citrofan
Jan 02

Ils ont intérêt à trouvé un vrai patron pour remplacer la politique de Tavares qui aura été une calamité pour l’ensemble des marques

Like
Replying to

Stellantis c’est le rachat de PSA par FCA. Les marques italiennes sont gagnantes : Alfa et Fiat manquaient de modèles, leurs gammes se renforcent, Lancia presque morte va avoir une vraie gamme. La gamme US va très bien. Les seuls perdants sont les français et en particulier Citroën que Tavares ne semble pas aimer. Depuis son arrivée, c’est la dégringolade que ce soit en modèles, en image ou en part de marché

Like
bottom of page