top of page

Les actualités Citroën 

Bilan 7 mois 2023 - marché auto EUROPE


Fort d'une hausse des ventes sur chacun des mois depuis le début de l'année, le marché automobile européen affiche un bilan positif avec une hausse de ses ventes de 17.5% à 7 612 451 unités* vendues soit un gain de plus de 1.2 million de voitures. Cependant, ce bilan affiche un biais de comparaison compte tenu du niveau particulièrement faible de 2022 qui fausse les résultats obtenus sur cette première partie de l'année. En réalité, comparé aux années pré-covid, le marché automobile européen reste inférieur de 20%.

Dans ce cadre, les ventes de :

  • ALFA ROMÉO sont en hausse de 94% à 31 356 unités pour une part de marché de 0.4%

  • CITROËN sont en baisse de 2.9% à 221 882 unités pour une part de marché de 2.9%

  • DS sont en hausse de 10.5% à 31 938 unités pour une part de marché de 0.4%

  • FIAT sont en baisse de 4.3% à 231 567 unités pour une part de marché de 3%

  • JEEP sont en hausse de 13.7% à 74 525 unités pour une part de marché de 1%

  • LANCIA sont en hausse de 10.6% à 27 261 unités pour une part de marché de 0.4%

  • OPEL sont en hausse de 5.1% à 276 633 unités pour une part de marché de 3.6%

  • PEUGEOT sont en hausse de 5.9% à 403 772 unités pour une part de marché de 5.3%

Au total, les ventes de Stellantis** sont de 1 304 948 unités en hausse de 4.1% pour une part de marché de 17.1%, le groupe se situant en deuxième position du marché derrière le groupe Volkswagen avec, cependant, un écart qui se creuse et qui représente aujourd'hui 9 points de part de marché. Il est intéressant de constater que les deux marques dites accessibles du groupe affichent une baisse de leurs ventes quand les marques premium affichent, elles, des hausses même si elles restent inférieure à la hausse du marché global. De là à dire que Stellantis privilégie la marge aux volumes quitte à "sacrifier" pendant un temps Citroën comme Fiat, personne ne peut le prouver mais cela se constate mois après mois depuis le début de l'année. Cependant, maintenant que 95% de la crise des semi-conducteurs est réglé et que les livraisons reprennent, il y a fort à parier que Stellantis mettra le paquet sur ses marques accessibles d'autant plus que ces dernières, notamment Citroën avec la future C3, disposera d'armes adéquates pour rebondir.


* Inclus les ventes en UE, EFTA + Royaume Uni

** Inclus les ventes de Maserati, Ram, Abarth dont les chiffres ne sont pas détaillés.

437 vues4 commentaires

Posts similaires

Voir tout

4 Comments


Maxime Haal
Maxime Haal
Aug 31, 2023

Quand je lis que Mr. Thierry Koskas vise les 5% des parts de marché en Europe, atteints et même dépassés entre 2001 et 2012, j'ai presque envie de lui souhaiter bien du courage... Cela a été possible à l'époque grâce à une gamme étoffée, qui collait aux attentes du marché et où la concurrence n'était pas aussi intense qu'elle ne l'est actuellement. Sans un élargissement de la gamme et la fin d'une stratégie où on annonce tout et son contraire ("tiens, on va faire une C3 à mi-chemin entre une Sandero et une 208, et après on lancera un C5 Aircross électrique sur base 3008 avec 700 km d'autonomie"), il va falloir batailler...


Bref, joli bilan tout de même :…

Like

Esteban
Esteban
Aug 30, 2023

L'espoir fait vivre 🙄

Like

Christian Brochard
Christian Brochard
Aug 30, 2023

- de 3%. Les mois se suivent et s'empirent. Sans commentaire j'ai déjà tout dit.

Like

Comme prévu Citroën est en perte de vitesse. A tergiverser sur les nouveaux modèles à annoncer rien d’étonnant et encore une fois ceux qui sont partis à la concurrence, plus dynamique, ne reviendrons pas sauf si les futurs modèles sont vraiment percutant.

Like
bottom of page