Août 2018 : Une croissance du marché français lié à de l'anticipation

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Août 2018 : Une croissance du marché français lié à de l'anticipation



Avec 150 405 immatriculations, le mois d’août enregistre une hausse de près de 40% qui est largement liée à l’entrée en vigueur du nouveau protocole d’homologation WLTP. On y remarque des livraisons anticipées dans les entreprises et aussi une forte poussée des véhicules de démonstration. 

Le mois d’août étant devenu un "petit mois" depuis la suppression du millésime en 2001 (avant cette date il était régulièrement au-dessus de 150 000 unités), les anticipations de ce mois août 2018 lui font faire un bond qui paraît spectaculaire. A 43 000 immatriculations supplémentaires cela représente une hausse de 39,95% pour atteindre 150 405 unités. Dans le détail, toutes les catégories de clientèles sont en hausse et notamment les entreprises (y compris les loueurs longue durée) avec une hausse de 22% (soit 7 000 voitures de plus), et aussi les particuliers en hausse de 26,5% (14 000 de plus). Ce sont cependant les immatriculations de stock dans les réseaux qui progressent le plus. Les VD Garages ont en effet doublé (+93%) pour atteindre 33 000 unités, soit 22% du total du marché (16 000 de plus). Les livraisons aux loueurs courte durée progressent fortement aussi à +72% soit 9 278 immatriculations. Cette croissance est donc largement imputable à la nécessité de sortir des stocks une partie des véhicules homologués selon le protocole NEDC. A partir du 1er septembre, les constructeurs n’auront le droit de les commercialiser que dans la limite de 10% de leur volume annuel. Il y a aussi l’incertitude sur les niveaux d’émission de CO2 dans le cadre du protocole WLTP et donc sur la fiscalité d'après le 1er septembre qui plaidaient pour que les entreprises anticipent le renouvellement de leur flotte.

Les marque de PSA "pas impactées", selon le groupe Selon les marques, les évolutions sont plus ou moins spectaculaires et peuvent se lire comme un indicateur de l’adéquation de leur gamme avec ces nouvelles normes. A ce jour, le groupe PSA est le seul qui a annoncé que l’ensemble de sa gamme était homologué WLTP. "Tous les véhicules particuliers Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall sont aujourd’hui homologués selon le protocole WLTP plus représentatif de la consommation de carburant en usage réel", a dit le constructeur dans un communiqué en fin de semaine dernière. "La politique commerciale du Groupe PSA n’est pas impactée par WLTP car l’ensemble des véhicules des cinq marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall sont homologués selon ce nouveau protocole et disponible dans le réseau", ajoute le groupe. De fait les immatriculations de Peugeot ne progressent en août que de 16,75% (pour une croissance à +9,19% au cumul) et sa part de marché est nettement en dessous de son niveau habituel à 13,98% (contre 17,5% au cumul). Les démo-garages du réseau Peugeot ne sont en hausse "que" de 27,4%. Pour la marque Citroën, la croissance de ses immatriculations de 42,3% n’est pas non plus fictive puisque la marque enregistre une progression de 67,5% de ses ventes aux particuliers. Les démo-garages y sont en hausse de 57%, soit nettement moins que le marché. Pour la marque Opel dont les immatriculations sont stables (+2%), si sa performance "n’est pas influencée par des immatriculations de stocks résiduels", selon PSA, elle comporte quand même une part très élevée de VD (+39,2%) qui représentent 38% de ses immatriculations du mois.

Pas de hausse "anormale" des VD pour Renault et Dacia En juillet, lors de la présentation des résultats financiers de Renault, le numéro 2 du groupe Thierry Bolloré avait expliqué que 70% de la gamme était homologué dans le nouveau protocole WLTP et que le planning était tenu. Depuis, le constructeur n’a pas donné de nouvelles informations. Visiblement, il y a quand même un peu d’anticipation, notamment dans les livraisons aux entreprises qui progressent de 52%, tandis que les particuliers progressent de 37%. Les VD dans le réseau Renault sont multipliés par deux mais ils restent à un niveau inférieur au marché puisqu’ils représentent 17,2% des immatriculations de la marque (ce qui n’est pas très loin de ce qu’ils représentent chez Peugeot à 16,3%). Quant à la marque Dacia, elle reste quasiment insensible au phénomène WLTP puisque sa croissance de 46% va de pair avec une hausse de ses ventes à particuliers de 50%. Sa part de marché est à un de ses plus hauts niveaux à 7,5%. Dans certaines marques, l’arrivée du WLTP en France n’est pas une bonne nouvelle si l’on en croît le niveau de leur VD en août : 83% des immatriculations pour Infiniti, 50% pour Jaguar, 40% pour Jeep, 41,6% pour Land Rover, 55% pour Maserati, 51% pour Mazda, 52% chez Mitsubishi, 57% chez Nissan, 67% chez Subaru.


Source :

http://www.autoactu.com/la-croissance-du-marche-automobile-francais-en-aout-largement-liee-a-de-fortes-anticipations.shtml

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon