Anniversaire : La Citroën Méhari fête ses 50 ans aujourd'hui

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Anniversaire : La Citroën Méhari fête ses 50 ans aujourd'hui



Le véhicule de loisir mythique de Citroën fête ce 11 mai 2018 ses 50 ans. L’occasion de revenir sur cette drôle de voiture avec sa carrosserie en plastique et son toit amovible.


Le 11 mai 1968, Citroën dévoilait sa Méhari au golf de Deauville. Un lancement qui n’a pas fait les gros titres puisque dans le même temps la contestation étudiante battait son plein à Paris.

Malgré cette naissance dans un relatif anonymat, la Méhari s’imposera comme l’un des modèles mythiques de la marque aux chevrons. Un succès qu’elle doit notamment à sa carrière au cinéma, avec la participation aux deux derniers films de la saga Le Gendarme avec Louis de Funès en 1979 et 1982, à ses exploits sportifs dans les raids Liège-Dakar-Liège en 1969, Paris-Kaboul-Paris en 1970 et bien sûr le Paris-Dakar en 1980. Mais les Français gardent surtout en mémoire sa bonne bouille de véhicule dit "de plein air..." et qui sent bon les vacances en bord de mer.

Une voiture pratique

La Méhari se veut en effet un véhicule pratique et simple d’utilisation. Produite à partir de 1969, elle reprend les bases techniques de la Dyane et de la 2 CV. Elle récupère ainsi le moteur bicylindre de 602 cm3 qu’on retrouvera sur ses deux modèles et inauguré sur l’Ami 6. Il affiche une puissance de 29 chevaux. C’est largement suffisant pour que ce poids plume d’à peine plus de 500 kg atteigne sa vitesse maximum de 100 km/h.

Sa légèreté, elle la doit notamment à sa carrosserie en plastique très résistant, l’ABS (pour Acrylonitrile butadiène styrène). Autre avantage: l’absence de corrosion. Il est ainsi possible de nettoyer sa Méhari intégralement au jet d’eau, extérieur comme intérieur avec de petits trous prévus dans le plancher pour l'évacuation.

L’autre point fort de la Méhari, c’est sa grande modularité. Vendue comme une deux places, elle dispose ainsi d’une capacité de chargement importante avec la possibilité d’embarquer à l’arrière jusqu’à 400 kg. Mais on peut aussi installer une banquette arrière pour une petite balade à quatre.


Grosse côte de sympathie

Il est également possible de lui ôter complètement son toit et la structure sur les côtés. A deux et un peu de connaissance du mode d’emploi, il faut compter une dizaine de minutes pour retirer la structure du toit et sa toile. Nous avons pu en faire l’expérience lors d’un essai rétro organisé avec le musée de l’Aventure Peugeot Citroën DS par une belle journée ensoleillée à Paris début mai. L'occasion également de constater qu'à l'occasion de ses 50 ans, la Méhari conserve la sympathie du public avec des sourires et des pouces en l'air échangés avec ses admirateurs.

Pour l’anecdote, nous avons même eu le droit à une véritable star pour cet essai rétro. Il s’agissait d’une version "Plage" commercialisée en Espagne au début des années 80 et le modèle qu’on peut voir actuellement dans le spot publicitaire reprenant les modèles marquants de Citroën.



Le plastique c'est magique

Produite à 145.000 exemplaires jusqu’en 1987, la Méhari a même eu le droit à une version 4x4. Cette dernière est particulièrement prisée des collectionneurs avec seulement 1213 véhicules produits. La Méhari classique a également vu sa cote s’envoler ces dernières années. Les exemplaires en bon état ne courent pas les rues avec une carrosserie en plastique qui peut présenter des signes de faiblesse avec le temps et un châssis et un cadre en treillis en métal et donc potentiellement victimes de la corrosion.

En 2015, Citroën a lancé la e-Méhari. Une version moderne et électrifiée du cabriolet 4 places avec, toujours, ses montants amovibles et la possibilité de nettoyer l'intérieur au jet d'eau. Le Tone et Bruce Jouanny de Top Gear France avaient pu tester cette caractéristique lors de la saison 3 avec une "immersion" dans un lavomatic... sans toit bien sûr.



Une Art Car pour célébrer cet anniversaire

Citroën a fait appel à Jean Charles de Castelbajac pour dessiner une Art Car.  Basée sur la E-Méhari, voulue par Citroën comme une descendante de la Méhari, la Citroën E-Méhari utilise les couleurs traditionnelles de Castelbajac pour célébrer la liberté et l’insouciance chère à la Méhari

Source : 

http://auto.bfmtv.com/actualite/citroen-mehari-la-voiture-revolutionnaire-de-mai-68-a-50-ans-1443115.html

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon